Lorie se la joue comme Dita, avec son nouvel album "Regarde-moi"

Sorti le 21 novembre 2011, le 6ème album de la chanteuse Lorie se veut personnel et intime, avec un premier extrait électro en hommage à Dita Von Teese.

Plus femme, plus glamour, plus sexy... Lorie tente une nouvelle fois de casser son image de petite fille modèle qui lui colle à la peau depuis maintenant une bonne dizaine d'années. Avec 11 titres aux sonorités électro-pop, son dernier album Regarde-moi est une invitation à redécouvrir la chanteuse, sans préjugés et sans tenir compte du succès qu'elle a pu rencontrer auprès du jeune public avec des chansons sucrées comme Près de toi (2001) ou Sur un air latino (2003).

"Dita" pour Dita Von Teese

« Quand j'ai reçu le texte qui parlait de la féminité, du sexy et du glamour, le premier nom qui est arrivé, c'est Dita... Pour moi, elle représente tout ça et jamais dans la vulgarité. C'est vraiment la féminité à l'état pur ! » confie-t-elle dans une interview accordée au site 7sur7 . Sorti le 26 août dernier, le single Dita n'a de sobre que le titre... puisque le clip met en scène la jeune femme de 29 ans dans un tout nouveau rôle : celui d'une desperate housewife tout droit sortie de la série Mad Men , entre univers rétro et poses sexy. Un changement de registre qui plaît aux fans qui ont grandit en même temps qu'elle, mais aussi à un nouveau public agréablement surpris par ce changement de registre et par cette prise de risque.

Un album plus personnel

Le changement d'image n'est pas le seul objectif de l'album. Lorie s'est lancée dans l'écriture avec 4 titres : L'Intégrale , Têtu , J'En Fais De Trop et Une Histoire Sans Faim , une chanson sur l'anorexie qui lui a été inspirée par une rencontre avec des adolescents vivant dans la Maison de Solenn .

Finis les textes sur l'amitié et le week-end, place à des thèmes plus forts comme la sexualité ( Volupté ), la discrimination ( Faut-il que je développe ? ) ou encore l'homosexualité ( Nous ne sommes pas des anges ). Le tout sur une musique toujours électro-pop, qui place Lorie dans la lignée d'icônes telles que Madonna ou Britney Spears...

Une diva trop sage ?

Même si Lorie joue à fond la carte de la sensualité, elle ne veut pas choquer et reste fidèle à l'image de l'adolescente bien sous tous rapports que l'on a connu à ses débuts. Cette volonté de ne pas (trop) sortir du politiquement correct est peut-être la grande faiblesse de sa nouvelle attitude. Comme l'explique Erwan Chuberre, auteur de la biographie Lorie, entre Ange et Glamour interrogé dans l'émission 100% Mag qui a réalisé un portrait de la chanteuse : « Ce que j'attends chez Lorie, c'est le scandale (…) Lorie ne prend pas assez de risques ». Mais le verdict qu'elle attend est bien sûr celui du public...

Sources :

Sur le même sujet