Le marché du livre électronique explose

Alors que les ventes explosent outre-Atlantique, c'est en France que ce nouveau format d'ouvrage se vend difficilement. Enjeux et freins.
6

Sony Ericson a vu ses fabrications et ses résultats augmenter jusqu'à 46 millions de dollars en 2010. Amazon commence à se positionner comme le premier vendeur de e-readers sur la toile. Blackberry, IPhone, IPod et autres nomades. Le network laisse la part belle à ce qu'on appelle aujourd'hui e-readers ou, readers ou même encore livrel. Malgré la réticence des éditeurs à vendre et à se lancer dans l'ebook, il est possible que les années futures voient la population se promener avec une bibliothèque portable dans les mains et le livre électronique a de beaux jours devant lui. Mais revenons sur les enjeux du livre électronique, ses avantages et la retenue des consommateurs et des éditeurs.

Avantage de l'e-reader

Le livre électronique ou e-reader comme le nomment les initiés de l'e-business, voit ses ventes augmenter sur le site marchand Amazon. Sur 100 livres papiers vendus, Amazon affirme avoir vendu 143 e-readers ou kindle, puisque c'est la marque principalement vendue. Petit à petit, le kindle est la marque qui entre dans le langage courant à l'instar du frigo, dans les années 50... Malgré cette explosion, le marché français est plus timide. C'est pour nous l'occasion de nous pencher sur les avantages de ce nouveau type de format de lecture.

2010 a été l'année du livre électronique, depuis l'explosion des ventes du produit, d'après l'étude du forum international de l'édition numérique : l'e-reader s'emporte partout et surtout vous pouvez stocker un nombre d'ebook qui fera de vous l'un des nombreux stockeurs de bibliothèque au monde. Il est léger et facilement stockable alors qu'il peut contenir toute la bibliothèque Universalis qui contient en taille réel facilement un mur de livres. Pourtant dans le cadre d'une recherche, vous téléchargez directement l'information sur votre livre électronique;information qui est permanente puisque vous pouvez emmener votre livre numérique partout où vous le voulez. Et puis suivant les marques, le consommateur a la possibilité de faire des marque-pages, de placer des annotations. C'est une véritable bibliothèque portable qui en fait un instrument indispensable pour les accros du nomadisme. Contrairement au livre papier, le livre numérique est inusable, argument de vente très prisé par les commerciaux. Le premier à s'être placé dans la niche du livre électronique est Ericson

Les réticences face au Kindle

La mutation du bien culturel vers un monde numérique fait face à la réticence des éditeurs. Sur un plan économique, le livre numérique se vend beaucoup moins cher que le livre papier, et c'est sans compter la perte sur les commissions de la distribution chez le libraire. D'autre part, qui dit kindle, dit meubles de types bibliothèques qui se vendront moins dans les grands magasins de meubles, tels que But ou Conforama, et ce dans un futur proche. Par conséquent, l'enjeu est important, mais cela n'empêche en rien Amazon de développer entre autre sa stratégie d'éditeur du livre électronique.

Enfin, le livre numérique s'emporte partout mais beaucoup de consommateurs sont réticents du fait de la lecture sur écran, fastidieuse même si les techniciens et e-commerce disent le contraire. Pas mal d'éditeurs mais aussi bien des lecteurs tiennent encore et toujours au bon vieux livre relié, qui s'ouvre et qu'on peut lire dans le RER, le train... L'odeur d'un bon vieux bouquin relié est particulièrement tenace en France où la vente est beaucoup moins forte que dans les autres pays du globe...

Conclusion : le Kindle a-t-il encore de beaux jours en France ? Certainement.

Sources :

http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/amazon-lance-une-collection-0510.shtml

http://www.lesnumeriques.com/comparatif-livres-electroniques-article-509.html

Sur le même sujet