Le Tombeau de Merlin l'Enchanteur à Brocéliande

Les bretons racontent que c'est dans la forêt de Brocéliande que l'on trouve le tombeau de Merlin, le grand enchanteur.
10 Août
67

Les bretons racontent de nombreuses légendes liées au Roi Arthur et à son grand enchanteur, Merlin, dont les événements se déroulent dans l’ancienne forêt de Brocéliande et ses environs (maintenant nommée la Forêt de Paimpont). C’est dans cette forêt, à la fontaine de Barenton, que Merlin a rencontré et s’est tombé amoureux de la fée, Viviane, la Dame du Lac qui a élevé Sir Lancelot. On raconte aussi, que c’est ici, au plein cœur de la forêt, que l’on peut trouver son tombeau, qui cache la prison d’air dans laquelle Viviane l’a enfermé.

La Légende du Sort de Merlin

D’après la légende, chaque fois qu’il pouvait se sortir des affaires d’état à la cour du Roi Arthur, il retournait à son amant, Viviane, dans la forêt de Brocéliande. Viviane l’a imploré de lui apprendre ses arts et progressivement il lui a appris toute sa magie. C’est cette connaissance, qu’elle utiliserait enfin pour emprisonner Merlin dans neuf anneaux invisibles un prison d’air – pour l’empêcher de la quitter de nouveau pour retourner à ses devoirs à la cour d'Arthur. On dit que le Tombeau de Merlin cache cette prison d’air.

Le Tombeau de Merlin

Dans sa configuration originale, le site du tombeau a aussi compris une avenue de mégalithes couverte, mais des chasseurs de trésors pendant les siècles précédents ont renversé les pierres et démonté l'avenue. Ce qui reste est un petit monticule avec deux grosses pierres érigées côte à côte. Néanmoins, l'atmosphère est chargée d'un sens de présence ou de pouvoir, qui dérive peut-être des lignes de force magnétique qui passent près de la surface du sol. Habituellement, les anciens habitants de cette région ont marqué les points d’intersection de ces lignes de force avec des structures mégalithiques.

On verra souvent des dons votifs, des peluches et d’autres offrandes sur le tombeau et des morceaux de papier portant des prières ou des demandes dans les fissures des rochers.

D’Autres Endroits Qui Prétendent au Tombeau de Merlin

Plusieurs endroits en Bretagne, en Angleterre, en Écosse et même en Irlande prétendent au tombeau de Merlin, dans la mesure où un enchanteur emprisonné dans un champ de force aurait besoin d'un tombeau, mais ce tombeau se trouve au cœur du territoire de Viviane, près de l'endroit où ils se sont rencontrés, certainement un argument fort . Quelques autres arguent que ce site n'est qu'un monument et que la prison de Merlin se situe à un endroit même plus profonde dans la forêt, attendant d'être découverts lorsque le moment sera venu.

Comment Se Rendre au Tombeau de Merlin

La Forêt de Brocéliende est nommée maintenant la Forêt de Paimpont, en Bretagne.

De Concoret, prenez la route vers le château de Comper, qui vous allez passer sur la droite. Continuez au bord de la forêt et tournez à droite. Au carrefour, tournez à droite encore et suivez les balises pour le Tombeau de Merlin. Le parking est juste à côté de la route dans le milieu de la forêt (faites attention: on peut facilement rater le panneau indicateur). Traversez la route pour trouver la piste au Tombeau de Merlin.

De Paimpont, prenez la route vers St Malon sur Mel sur la D71. Le Tombeau de Merlin est balisé. Le parking est juste à côté de la route dans le milieu de la forêt (faites attention: on peut facilement rater le panneau indicateur). Traversez la route pour trouver la piste au Tombeau de Merlin.

D’Autres Sites Arthuriennes dans la Forêt de Brocéliande

  • La Fontaine de Barenton (où Merlin a rencontré Viviane, la Dame du Lac)
  • Le Château de Comper (maison de la Dame du Lac et le site d'une exposition sur les légendes arthuriennes)
  • L'église du Saint Graal (une église dédiée aux légendes du Saint Graal)
  • Le Val Sans Retour (où Morgan-Le-Fey, la soeur d'Arthur, emprisonnait des amants faux)

Une Autre Site Qui Vaut le Voyage

(on ne peut pas y entrer)

Le château de Trécesson (un beau château entouré de douves et avec des légendes étranges mais non arthuriennes)

Sur le même sujet