Recette soudanaise: la Shaaria ou pâtes sucrées

La Shaaria est un des plats traditionnels du Soudan.
19

Des pâtes sucrées: l'idée peut paraître (très) étrange, voire ne pas vous inspirer du tout. Mais au final, le plat est loin d'être repoussant et, au-delà de son originalité, certains ne manqueront pas d'en faire un plat régulier.

En effet, les raisins secs se marient très bien avec les pâtes. Quoi qu'il en soit, au Soudan, ce plat réunit deux ingrédients très appréciés : l'huile de sésame très en vogue dans ce pays et le sucre dont aucun habitant ne peut vraiment se passer.

Les ingrédients:

Deux cents grammes de pâtes (de préférence des spaghettis ou mieux encore des cheveux d'ange ou des noodles)

Une demie tasse d'huile de sésame (plus d'informations sur l' huile de sésame ici )

Une tasse de sucre

Une cuillère à café de sel

Une cuillère à soupe de beurre

Trois cuillères à café de raisins secs (que vous pouvez aussi remplacer par de la poudre de noix de coco)

La recette:

Avec la demie tasse d'huile de sésame, faites frire dans une poêle les deux cents grammes de pâtes, jusqu'à ce qu'elles dorent.

Versez ensuite un peu d'eau bouillante accompagnée des raisins (trois cuillères à café) ou de la poudre de noix de coco (à votre convenance) avant de couvrir la poêle avec un couvercle.

Soulevez de temps en temps le couvercle afin de laisser échapper la vapeur. Versez ensuite de l'eau de façon à ce que les pâtes soient entièrement recouvertes.

Ajoutez la cuillère à café de sel et laissez mijoter pendant cinq à dix minutes. Lorsque l'eau est à ébullition, ajoutez la cuillère à soupe de beurre tout en remuant délicatement.

Ajoutez ensuite progressivement la tasse de sucre, tout en remuant délicatement jusqu'à ce que le sucre ait fondu et que les pâtes soient cuites.

C'est prêt!

Comment déguste-t-on ce plat?

En général, les Soudanais mangent avec les mains. Tous les plats du repas sont servis en même temps, sur un grand plateau de fer. Chacun se sert avec les mains, ou avec des morceaux de pains servant plus ou moins de pince pour attraper les aliments.

Mais la Shaaria, comme l' aseeda , fait exception, tout simplement parce qu'il est plus facile de déguster ce plat avec une cuillère. Ce n'est pas pour autant qu'ils utiliseront une assiette: chacun pioche dans le plat avec sa cuillère.

Les pâtes se dégustent froides ou chaudes.

Sur le même sujet