Fanfics.fr, Poudlard.org : se former à l'écriture par Internet

Apprendre à écrire peut se faire en dehors de l'école, notamment dans celle virtuelle de Harry Potter. Des correcteurs de fanfics et d'articles témoignent.
17

Comment aider un enfant qui semble définitivement fâché avec les cours de français sans que les leçons de grammaire et d'orthographe ne virent au cauchemar ? Pour un apprentissage réussi, on gagnera à allier la notion de plaisir à celle de l'effort. La fanfiction qui consiste à écrire une histoire sur un univers particulier et qui nécessite relecture et correction pour être lisible de tous est un excellent exercice que proposent nombre de sites Internet dont fanfic.fr ou Poudlard.org.

Qu'est-ce qu'une fanfiction ? Quels en sont les codes ?

Plus communément appelé fanfic, cet exercice d'écriture permet à un fan d'une fiction, qu'elle soit littéraire, cinématographique ou télévisuelle, de poursuivre ou de réinventer l'histoire avec ses mots, ses idées, ses propres personnages tout en l'incluant dans l'univers souhaité.

La fanfic peut comporter un seul chapitre (One Shot) comme une cinquantaine, s'apparenter à une chanson (la Song Fic) ou un drabble, présenter des personnages OOC (Out of Character) ou au contraire très conformes aux oeuvres originales... Les codes sont nombreux mais en règle générale, une fanfic est publiée dans une bibliothèque virtuelle où les lecteurs laissent des reviews pour la commenter.

Objectif de la fanfic : une bonne maîtrise de la narration

Le travail de l'écriture revêt ici la forme d'un divertissement qui permet en premier lieu de formuler sa pensée le plus clairement pour se faire comprendre et, en second lieu, de maîtriser les codes inhérents à un texte fictif.

Descriptions de lieux, modes narratifs (point de vue externe, interne, omniscient...), travail sur le vocabulaire (recherche de synonymes pour éviter les répétitions), utilisation des temps verbaux à bon escient, autant d'objectifs de l'enseignement secondaire qui sont travaillés par le biais de cette activité ludique et formatrice.

Ainsi, dans l'attente du prochain tome de leur sorcier à lunettes préféré, nombre de fans ont rongé leur frein en se lançant dans l'écriture d'une fanfic sur des sites comme fanfic.fr (riche en conseils d'écriture et liens pour parfaire orthographe, conjugaison et vocabulaire) ou Poudlard.org qui consiste à jouer les apprentis sorciers dans une école parfaitement restituée.

Poudlard.org forme ses élèves : fanfics, articles, cours, concours d'écriture ...

Le site Poudlard.org a ceci d'intéressant qu'il propose outre une bibliothèque pour publier ses fanfictions de nombreuses autres activités où l'écriture a une part importante. Chaque maison dispose en plus de la Gazette du Sorcier d'un journal dont la parution est mensuelle et qui implique rédacteurs, correcteurs et rédacteurs en chef âgés de 12 à 45 ans.

Un projet regroupe parallèlement quelques inscrits qui tentent d'écrire une fiction commune comme celle des Mémoires de Godric Gryffondor où élaboration du plan, recherches fouillées dans les livres et dictionnaires autour de l'oeuvre de J.K.Rowling, rédaction, relectures et corrections sont soigneusement menées par une équipe dont l'âge et les compétences hétérogènes permettent un enrichissement mutuel.

Isabelle, correctrice sur Poudlard.org et institutrice en école primaire, souligne la valeur pédagogique du site à travers la tenue du journal. "Nous avons instauré un système de tutorat pour les plus jeunes leur permettant de progresser à leur rythme. Même des auteurs de 13 ans sont capables de rédiger de bons articles. Nous les aidons par des questionnements, à s’améliorer, se documenter ou approfondir certains passages de leurs écrits."

Le partage des connaissances via Internet se fait sans barrières visuelles

Par le truchement d'Internet et de ses relations virtuelles, élèves et enseignants se retrouvent sur un même pied d'égalité, celui de fans, et travaillent de pair vers un but commun : écrire pour être lus.

Pour Isabelle, l'interaction presque immédiate entre auteurs et lecteurs via l'écriture en ligne apporte un dynamisme stimulant à ce qui est généralement une tâche solitaire aux échos différés.

"Je m’aperçois surtout que plus un jeune s’implique dans un écrit, que ce soit une fiction ou un article, plus il est motivé pour perfectionner ses écrits, simplement pour apporter du plaisir au lecteur à qui il cherche à plaire. Quelle plus belle motivation qu’une publication sur un forum ? "

Résultat : des progrès constants selon les correcteurs

"Au niveau de l’orthographe aussi, je ressens de bons progrès. Certains auteurs sont passés d’une bonne vingtaine de fautes (si pas plus) à actuellement une petite dizaine. Les progrès sont visibles sur la durée. Il faut une certaine maturité pour comprendre ses fautes, les assimiler et les corriger seul", déclare Isabelle dont les propos sont bientôt corroborés par Arsène, correcteur pour la bibliothèque du site Poudlard.org et documentaliste dans un collège.

"Les auteurs qui écrivent régulièrement font incontestablement des progrès en orthographe, en grammaire. Même leur style évolue, devient plus agréable à lire, mêlant plus harmonieusement les dialogues et les descriptions."

Le minutieux chasseur de fautes peut corriger jusqu'à une vingtaine de chapitres par semaine. Autant dire que le succès des fanfictions et de l'apprentissage qui en découle pour les plumes novices a de beaux jours devant lui malgré le flou juridique qui l'entoure.

Sur le même sujet