Les dangers de la télé-réalité : ces candidats "assassinés" ?

Non seulement traînés dans la boue, les candidats de la télé-réalité meurent aussi sous l'oeil des caméras.
13

En provoquant des drames, en jouant impitoyablement avec les sentiments de ses ambitieux candidats, la télé-réalité envoie sur le tapis, meurtris et K.O, ses cobayes dont le dernier en date de Trompe-moi si tu peux ne se relèvera finalement pas. A l'étranger, ce genre d'émissions a causé déjà plusieurs décès, allant même jusqu'à filmer les derniers jours d'une malade atteinte d'un cancer incurable. Comment la télé-réalité avec l'argent pour moteur et appât pousse-t-elle au crime ?

Ce qui rapporte ? Bafouer l'image d'anonymes ciblés pour leur vulnérabilité ou de stars montantes comme sur le retour

En sélectionnant des candidats au psychisme fragile et pour la plupart au passé tumultueux, la production veut du buzz, de l'action, de l'animation. Les stars rétro ou naissantes ne sont pas épargnées non plus par le rouleau compresseur du business. Que penser d'un Stéphane Plazza qui faisait les beaux jours de M6 et qui apparaît comme un personnage odieux pour le plus grand plaisir de Pékin Express duos de choc ? Comment les vedettes d'hier pourraient-elles reconquérir leur public en se labourant d'invectives sous les caméras voraces d'une Ferme Célébrités censée pourtant leur ouvrir les portes du show bizz ?

Si l'on connaissait Eve Angeli comme une chanteuse à voix au tout début des années 2000, on la déconsidère dès son apparition à la Ferme Célébrités en 2004, ses répliques cultes devenant même des "Eve-angélismes" pour ses collègues fermiers et les téléspectateurs goguenards. Et si l'on appréciait un David Charvet pour ses chansons à l'eau de rose et sa musculature saillante suintant de transpiration virile sur les plages d' Alerte à Malibu , on se surprend dans la même émission quelques années et numéros plus tard à le détester tandis qu'il se crêpe le chignon avec Michaël Vendetta et Greg le millionnaire. Certes, la télé-réalité est une vitrine aux nombreuses opportunités pour le people en manque de reconnaissance et de ressources, mais gare au costume qu'on lui taille !

Des candidats se rebellent mais sans grand succès. La machine infernale de la télé-réalité poursuit son carnage.

Quand une participante à l'émission de Super Nanny porte plainte contre Freemantle et M6 qui auraient sali sa réputation en la faisant passer pour une mère indigne et inconsciente, d'autres soumis à la tentation sur une île paradisiaque voient leur couple exploser dans l'opprobre la plus totale. Ainsi Laurent et Aurélie de l 'île de la Tentation ne connaîtront au final que les joies de la dépression et non du mariage comme prévu. Et s'ils n'avaient pas eu la formidable idée de postuler à ce genre d'émission pour se prouver l'improuvable, roucouleraient-ils encore à l'heure qu'il est ? On ne le saura jamais, la seule issue étant un procès perdu par le fiancé éploré qui crie au montage et à la manipulation alcoolisée.

Il y a ceux qui y perdent des plumes et ceux qui y perdent la vie

Survivor (l'équivalent de Koh Lanta à l'étranger) est parmi les divertissements les plus mortels de la télé-réalité. En mai 2009, un candidat bulgare décède d'une crise cardiaque lors du tournage aux Philippines. En août de la même année, c'est un participant pakistanais qui meurt noyé alors qu'il devait traverser un lac, les épaules lestées d'un sac de 7 kilos : il n'avait que 32 ans ! Et quand Jade Goody, finaliste de Big Brother et atteinte d'un cancer incurable, pousse son dernier souffle sur la chaîne Living TV, autant dire qu'on touche le fond !

En France, la grande Faucheuse a aussi frappé. Début juillet, alors que M6 faisait la promotion de sa toute nouvelle émission Trompe-moi si tu peux -au concept si original qu'elle est en fait un mix de l'île de la Tentation et de Secret Story - on apprend que le divertissement sulfureux qui devait inciter des couples à l'infidélité et égayer la seconde partie de soirée à coup d'images licencieuses-a soudainement été annulé. La raison ? Le suicide de l'un des candidats sortants qui n'aurait pas supporté sa rupture sentimentale consécutive au jeu TV.

Sous couvert d'hommage au défunt, la chaîne renonce à la diffusion de son émission estivale et des bénéfices sans doute vertigineux qu'elle aurait pu engendrer. Cette sobriété inattendue laisse pantois. Mais lorsqu'on apprend que Dilemme est dans le collimateur du CSA pour avoir fait manger des croquettes pour chien à l'une de ses candidates qui plus est tenue en laisse, on se doute bien que la télé-réalité a tout intérêt à se faire plus discrète. Et pourquoi pas rêver à ce qu'elle daigne un jour préserver sa "matière humaine" pour ne plus en faire des stars jetables à la sauce Star Academy ?

Sur le même sujet