Madonna : icône des people sans âge et de l'amortalité

Les stars quinquagénaires comme Madonna ou Demi Moore n'ont qu'une seule obsession : cultiver leur corps pour rester au top.

Leur corps est leur fond de leur commerce: nul étonnement donc à ce que les people poussent à l'extrême ce mal du temps qui affecte un jour tout un chacun. Acharnement sportif, régimes draconiens, liftings à la pelle et attitude provocatrice au possible, les stars relookées et infusés de toxine botulique sont pléiade à l'heure où gloire rime avec amour et beauté. Icône du jeunisme, Madonna ne met-elle pas sa vie en danger en pensant au contraire la préserver ?

Madonna et Demi Moore : sport et technologie au service du corps idéal

Si Demi Moore, étiquettée star des années 90, côtoye de nouveau les sommets hollywoodiens grâce à sa préparation sportive pour Charlie's Angels 2 en 2003, l'entraînement physique de Madonna pour se maintenir au top est digne d'un camp militaire. La belle enchaîne six heures de sport par jour au point, selon Gala , de pouvoir endurer dix heures successives de danse sous la houlette de son chorégraphe sans s'essouffler.

En sus de son Power-Plate et de son Cardio-Wave, toujours à l'affût des dernières technologies, la Queen of Pop dépense 50 000 dollars en 2008 dans la Velasmooth qui produirait l'effet d'une liposuccion au moyen d'ondes acoustiques, machine miraculeuse dont profitera d'ailleurs l'héroïne de Ghost .

Si cette dernière affirme encore n'avoir jamais subi de ravalement de façade au bistouri, loin s'en faut pour Madonna dont le visage à la peau lisse contraste fortement avec les bras musclés aux veines saillantes que son addiction au sport soumet à rude épreuve. De fait, c'est une véritable guerre que la diva livre aux années pour ne pas faire son âge. Un corps d'acier n'est-il pas le meilleur moyen de se sentir plus fort ? Plus fort contre la mort ?

Culte de la minceur et de la longévité : les risques du régime macrobiotique

Après avoir brûlé nombre de calories à coup de jogging, VTT, karaté et autres joyeusetés sportives, la star se réconforte de quelques graines de tournesol. C'est en effet un régime à base de céréales et des plus restrictif que suit l'ascète vedette.

Toutefois la minceur n'est pas le seul objectif du régime macrobiotique qui a ceci de particulier qu'il favoriserait la longévité comme son étymologie grecque l'indique ( macro ,grand et bio , vie). Si les écrits d'Hippocrate mentionnent déjà cette méthode pour prolonger la vie; force est de constater que les carences causées par ce régime sont nombreuses et qu'il peut même avoir l'effet inverse en affaiblissant le tonus musculaire.

Contre-indiqué chez les enfants où il serait responsable de rachitisme mais aussi de sous-développement intellectuel , Madonna, convaincue de ses bienfaits, en a même fait son troisième commandement sur la liste que son ex Guy Ritchie doit suivre à la lettre lorsqu'il a la garde de leurs deux jeunes fils.

L'impact psychologique du refus de vieillir : futur conflit générationnel ?

Aux éventuels soucis de santé que pourrait causer cette lutte sans merci contre le temps s'ajoutent des troubles psychologiques. La psychologue Marie Bérubé, sur le site d' oser-changer.com , précise que "le refus de vieillir conduira à l’involution physique, au rabougrissement spirituel, à l’intransigeance obstinée, à la dépression et au désespoir."

Ne peut-on alors parler de désespoir quand l'interprète de Like a virgin, qui créait le scandale en simulant une masturbation sur la scène du Blond Ambition Tour en 1990, semble coincée vingt ans plus tard dans une image de femme sulfureuse pour qui la provocation est devenue une condition sine qua non de son succès ?

Des photos publiées le 14 novembre 2011 par le Daily Mail la montrent ainsi en cuissardes et bas résilles, chauffant la piste du dancefloor à la soirée Smirnoff Exchange dance project organisée au Roseland Ballroom de New York.

C'est sous les yeux médusés de sa fille Lourdes, 15 ans, que la star a prouvé par maintes poses lascives et jeux de séduction avec des adonis de 25 ans qu'elle était encore jeune et désirable. On peut alors se poser la question de la place de la fille et de la mère dans la famille Ciccone et des conséquences futures de cette confusion des rôles et des âges.

Une nouvelle tendance : les amortels

La journaliste Catherine Mayer dans son livre Amortality. The Pleasures and the Perils of Living Agelessely met dans la balance les avantages et les inconvénients des "amortels", individus prompts à profiter des dernières découvertes scientifiques pour vivre au meilleur de leur forme jusqu'à la mort.

Si rester jeune dans sa tête en maintenant une vie active et créative, sans brider ses désirs pour des conventions sociales telle que l'adoption après 50 ans, est source d'épanouissement, accepter son âge et ses marques physiques de même que le rapprochement inéluctable de la mort permet de donner tout son sens à la vie.

Dans son obsession du corps parfait, prête à tous les sacrifices pour bluffer la nature, celle qui chante dans Hung Up "Time goes by so slowly" devrait pourtant se rappeler ces vers de l' Horloge de Baudelaire :

"Souviens-toi que le Temps est un joueur avide

Qui gagne sans tricher, à tout coup! c'est la loi.'"

Sources

Doctissimo

Daily Mail

staragora.com

oser-changer.com

régimes-maigrir.com

Pour aller plus loin :

Philosophie des âges de la vie , E. Deschavannes, P.H. Tavoillot, essai paru en 2007 chez Grasset

Sur le même sujet