Musique : faut-il être mince pour réussir ?

Le corps précède-t-il le talent ? Doit-on absolument répondre aux critères de beauté actuels pour percer dans la chanson ? Adele VS Vanessa, qui gagnera ?

Un corps médiatisé doit être un corps beau, telle est la loi des projecteurs. Découvertes par la télé-réalité, des voix comme celles de Amel Bent ou Chimène Badi ont dû passer entre les mains de coachs pour assurer leur avenir professionnel. Coachs vocaux ? Que nenni, on parle ici de coachs minceur. Alors la question d'emblée se pose : faut-il un 90-60-90 pour réussir ? Réponse en chanson avec Magalie Vaé, Vanessa, Lucie, Adele et autres stars du show-bizz.

Magalie Vaé, cobaye de la Star Academy en 2005

Souvenez-vous il y a sept ans sur votre écran de télévision, l'on voyait courir péniblement en queue de peloton la future gagnante de Star Academy 5, Magalie Vaé, lors du footing matinal à Dammarie-Lès-Lys.

Celle que la production avait recrutée pour son mélodieux gosier était alors sous la garde vigilante du coach sportif, Christophe Pinna, promu en Valérie Damidot des silhouettes. L'avant/après n'avait alors rien d'artistique et il s'agissait pour la forte concurrente d'apprendre l'art du relooking plutôt que les techniques vocales.

Plébiscitée par les votes du public qui la consacre lors de la finale face à Jérémy Amelin , elle ne rencontre toutefois pas le succès escompté lors de la sortie de son album, labellisé Universal Music. La mauvaise élève- pas assez rentable et toujours aussi ronde- est remerciée par la société dirigée, on le rappelle, par Pascal Nègre, le mentor paterne des étoiles académiciennes, et doit reprendre son chemin artistique de zéro.

Vanessa de Secret Story 3 : l'icône du pur produit marketing

Pendant que les grandes maisons de production claquent la porte au nez d'artistes à réelle vocation, les diktats du business permettent à des candidats de la télé-réalité, remarqués non pas pour leur talent mais pour leur physique, de tourner dans des clips. Ainsi en va-t-il pour Vanessa de Secret Story 3 qui enregistre en 2009, sous le label B.B.JAZZ Production, un truc de ouf .

Mais si ressembler à une bimbou ou un play-boy peut aider à signer quelques contrats, le public est-il vraiment l'imbécile pour lequel on veut bien le prendre ? Le titre de ouf de Vanessa récoltant plus de 43626 votes "J'aime pas" sur YouTube, on se permettra d'en douter. A noter tout de même les 915 votes qui, a contrario, se basent soit sur l'ironie soit sur la plastique de la jeune femme.

Les vedettes des Charts : Lana Del Rey, Michel Telo mais aussi Adele

D'un côté, on a les artistes à la silhouette jugée irréprochable qui cartonnent. Dans cette première catégorie, citons pêle-mêle Lana Del Rey, Shakira, Michel Telo, Madonna que l'on retrouve au top du hit-parade des ventes officielles de singles en France du 13 au 19 février 2012, publié par le site chartsinfrance.net .

De l'autre côté, on se creusera la cervelle pour trouver des noms auréolés de gloire comme de formes voluptueuses. Même Amel Bent qui chantait que ses rondeurs réchauffaient les coeurs affiche désormais une plastique affinée, plus en accord avec les diktats de la mode actuelle. Sa consoeur de M6, Chimène Badi , a cédé elle aussi aux trompettes de la renommée en troquant cheveux frisés et jolis bourrelets contre fer à lisser et régimes draconiens à ses débuts de chanteuse.

Mais si nombre d'artistes comme elles ont tenu à booster leur carrière en s'armant d'un corps de rêve, d'autres tutoient les plus hauts sommets sans se départir de leurs kilos en trop. C'est le cas notamment d'Adele qui a raflé les récompenses aux Grammy Awards qu'elle honore d'un Rolling in the deep magistral sur scène.

The Voice : le talent sans le préjugé de l'apparence

Surfant sur la vague de ces rondes qui s'assument à l'instar de la chanteuse Luce qui habille de style vintage ses formes épanouies et dont le single L'été noir est entré directement dans le Top Singles du 20 juin 2011 en 95e position., l'émission de telé-crochet musical The Voice débarque le 25 février en France en s'appuyant sur un concept novateur : dénicher le talent les yeux fermés.

Aux membres du jury, Jenifer, Louis Bertignac, Florent Pagny et Garou de retenir les voix qui les enjôlent avant de découvrir leur apparence physique. Il appartiendra ensuite aux artistes en herbe de poursuivre leurs efforts musicaux en restant fidèles à ce qu'il sont, gardant en mémoire que le talent ne se situe pas dans le tour de taille mais bel et bien dans les cordes vocales et le diaphragme.

Loin des clips sexys de Britney Spears ou autre chanteur(se) fatal(e), l'heure est-elle à la reconnaissance du talent affranchi du corps qui l'habite ? Le fantasme qui se vend si bien peut-il aller se rincer comme L'Homme Shampooing de Magalie Vaé, de nouveau dans les starting-blocks des artistes en devenir ? Ou, du moins, peut-on espérer que roulent au diapason les coffres aux différentes carrosseries des futurs bolides de la chanson ?

Sur le même sujet