La parthénogénèse

Phénomène répandu chez les poissons, insectes ou reptiles, il reste encore rare chez les êtres dits supérieurs
15

La parthénogénèse pourrait s'apparenter à l'immaculé conception pour les moins avertis ou les plus païens. Pourtant ce phénomène n'a rien du miracle.

La parthénogénèse est un mot compliqué, comme on en trouve souvent dans le monde scientifique. Pourtant une explication des plus sommaires peut vous aider à comprendre ce phénomène: cela veut tout simplement dire qu'une femelle a mis au monde un être, sans avoir été en contact avec un mâle. Rien à voir non plus avec la fécondation in vitro que nous connaissons tous, car ces naissances n'ont pas été provoqué artificiellement. En clair, c'est une reproduction monoparentale que l'on observe de plus en plus chez nos amis les animaux.

Si l'on sait déjà comment provoquer une parthénogénèse artificiellement, cela présenterait des avantages mais aussi des inconvénients.

Une reproduction sans mâle pourrait, à court terme, faire croître considérablement la démographie et sauver, peut-être, quelques espèces. Le problème est que cette technique ne fonctionnerait que si l'environnement extérieur était stable, ce qui n'est bien sûr pas le cas. Cela ne marcherait donc pas car l'être venu au monde est presque identique à la mère (presque, contrairement au clonage) et ne peut donc pas s'adapter aux changements climatiques et risque de ne pas y survivre. Au contraire, à long terme, une reproduction sexuée permet une adaptation beaucoup plus rapide et donc une survie plus longue de l'espèce.

Si la parthénogénèse est assez fréquente chez les insectes, poissons ou autres reptiles, on la pensait impossible chez les autres catégories d'animaux. Pourtant, le 5 janvier 2012, Zebedee, le requin zèbre de l'aquarium de Dubaï a mis au monde un bébé requin, alors qu'elle n'a jamais été en contact avec un mâle. La vierge Marie du monde aquatique? Non, car si cela a longtemps intrigué les scientifiques, car c'est la 4e année consécutive que Zebedee donne naissance sans explication, on sait désormais que la parthénogénèse n'est pas étrangère à ce phénomène.

Et ce n'est pas un cas isolé! En 2001, un requin marteau femelle dans le Nebraska, avait aussi intrigué. Malgré les changements climatiques, cette reproduction monoparentale pourrait donc expliquer pourquoi les requins ont survécu pendant des millénaires alors que d'autres espèces, telle que les dinosaures, ont disparu. (Ca et aussi le fait que les animaux aquatiques, par définition, aient toujours été moins menacés que les autres lors de la fin d'une ère).

Sur le même sujet