Asian Cup 2011 : Le Japon et la Jordanie en quart de finale

Bilan du Groupe B de la Coupe d'Asie qui voit le Japon terminer premier logiquement et se qualifier en compagnie de la Jordanie.

Favori de sa poule, le Japon respecte la hiérarchie en terminant premier avec deux succès et un nul. C'est la Jordanie qui accompagne les Japonais en quart de finale. De leur côté, la Syrie et l'Arabie Saoudite vont renter chez elle avec beaucoup de regrets.

Bilan du Groupe B de l'Asian Cup 2011 au Qatar

Japon (1er, 7 points, +6) : La sélection d'Alberto Zaccheroni, ancien entraîneur du Milan AC et de la Juventus, au grand complet dans ce tournoi, a tenu son rang dans cette phase de poule. Pourtant malmené lors de son premier match, le Japon parvient, en étant mené au score pendant toute la deuxième mi-temps, à obtenir le match nul dans les arrêts de jeu grâce à Yoshida (1-1). Un point qui arrange bien les affaires des Samourais Bleus. Quatre jours plus tard, l'équipe se montre plus nettement dominatrice contre la Syrie, avec un but d'Hasebe en première période pour prendre l'avantage, mais ne réussit pas à tuer le match. Le gardien Kawashima est exclu sur une action confuse, la Syrie revient au score, mais les Japonais font preuve de ressource encore une fois et remportent le match (2-1). Après deux parties de réaction, les hommes de Zaccheroni passent à l'action contre l'Arabie Saoudite. Mené par un excellent Shinji Kagawa, la vedette du Borussia Dortmund, le Japon prend le large rapidement avec 3 buts en 20 minutes de jeu. Tranquilles balle au pied, les Japonais font tourner et aggravent le score (5-0), avec un doublé de Maeda et un triplé d'Okazaki. Voila donc la sélection du Soleil Levant en pleine confiance avant de jouer le Qatar en quart de finale. Les Samourais Bleus partent favoris avec 8 marqués en 3 rencontres et une belle brochette de stars, comme Honda, Kagawa ou Hasebe.

Jordanie (2e, 7 points, +2) : L'équipe nationale de Jordanie n'en est qu'à sa deuxième participation à la Coupe d'Asie, mais rejoint à nouveau les quarts de finale cette année. Nation placée 13e des pays asiatiques au classement Fifa (107e), c'est donc une petite suprise de retrouver cette équipe qualifiée pour le tableau final. Le premier match a montré la capacité de cette formation à faire déjouer son adversaire, le Japon (1-1). Les Jordaniens ont ensuite fait preuve de réalisme pour battre l'Arabie Saoudite (1-0), avec un match difficile, mais une bonne solidarité défensive. Les Nashama ont finalement composté leur billet contre la Syrie, bien que menés au score, ils ont été en mesure de l'emporter. Adversaire de l'Ouzbékistan en quart de finale, la Jordanie ne part pas favori du match. En difficulté lorsqu'il faut faire le jeu, les hommes d'Adnan Hamad marquent assez peu de buts (4 buts en 3 rencontres). Le talent est pourtant présent devant avec Hassan Abdel Fattah et Odai Al-Saify.

Syrie (3e, 3 points) : En quatre participations à la Coupe d'Asie, jamais la Syrie n'était parvenue à sortir de la phase de poule. Encore une fois, la 16e nation du continent au classement Fifa (110e) ne passe pas le cap. La compétition avait pourtant très bien démarré pour les Syriens avec un succès surprise contre l'Arabie Saoudite (2-1). La doublé plein de réussite d'Al Hussain mettait pourtant les Aigles sur la bonne route, mais c'est le Japon qui est venu calmer les ardeurs de la sélection. Dominés, les Syriens bien qu'en supériorité numérique en fin de partie, n'ont pas pu garder leur avantage (1-2). Le meneur de jeu, Firas Al Khatib, est un peu trop esseulé au milieu de terrain pour pouvoir hisser son équipe au tour suivant.

Arabie Saoudite (4e, 0 points) : C'est la grosse désillusion de cette compétition, l'Arabie Saoudite n'a même pas pris un point au premier tour. Champion d'Asie en 1984, 1988 et 1996, puis finaliste en 2000 et 2007, cette grosse nation asiatique n'a jamais trouvé son équilibre défensif. Maladroits contre la Syrie (1-2), les Faucons Verts ont tout simplement vu leur entraineur, Jose Peseiro, être viré après la rencontre. Dans le flou mais dominateur face à la Jordanie, c'est leur gardien, Waleed Abdullah, qui s'est troué sur un centre qui a terminé au fond des filets (0-1). S'en était trop pour les Saoudiens, appliqués techniquement, qui ont craqué contre le Japon (0-5). Alors même que le jeu était en leur faveur, les Faucons Verts se sont noyés défensivement. Malgré cette élimination précoce, plusieurs joueurs de l'équipe se sont montrés à leur avantage, comme Naif Hazazi, Mohammad Al-Shalhoub et Nawaf Al Abed.

Sur le même sujet