Asian Cup 2011 : L'Iran et l'Irak s'imposent dans le Groupe D

Au terme de la 3e journée de la Poule D, ce sont les deux voisins, l'Iran et l'Irak, qui sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe d'Asie.

Tenant du titre, l'Irak termine deuxième du Groupe D dans cette première phase de la Coupe d'Asie. Les Irakiens iront en compagnie de l'Iran dans la suite du tournoi pour tenter de conserver leur trophée. Les Emirats Arabes Unis et la Corée du Nord sont eux éliminés de la compétition.

Bilan du Groupe D de l'Asian Cup 2011 au Qatar

Iran (1er, 9 points) : Favori de ce groupe avant le tournoi, l'Iran a été à la hauteur des attentes de ses supporters dans ce premier tour. Les Perses ont d'abord vaincu avec un peu de réussite, mais une globale maitrise du match leur voisin irakien (2-1) lors de la première rencontre. Ensuite, mis en confiance par cette entame positive, les hommes d'Afshin Ghotbi ont enchainé avec un court succès devant la Corée du Nord (1-0), malgré une belle résistance la encore. Qualifié avant même le 3e match, la sélection en a profité pour dérouler contre les Emirats, match remporté sur le score flateur de 3-0. Moins talentueuse que la génération 98, qualifiée pour la Coupe du Monde 1998, avec Ali Daei ou Karim Bagheri, cette équipe possède cependant une bonne cohésion de jeu. Avec un seul but encaissé en 3 matchs, elle sera forcément un adversaire de choix pour la Corée du Sud au tour suivant.

Irak (2e, 6 points) : Deuxième qualifié dans cette poule D, l'Irak possède une génération très interessante, et ceux malgré la situation explosive dans le pays. Les tenants du titre de 2007 sortent de cette phase avec de la réussite, notamment pour sa victoire lors à la dernière minute de jeu contre les Emirats Arabes Unis dans le 2e match (1-0). Plusieurs joueurs prometteurs de la génération Athènes 2004 ont suivi une belle trajectoire jusqu'à cette Coupe d'Asie. Younis Mahmoud, Nashat Akram ou Emad Mohamed sont de vrais héros en Irak depuis leur parcours aux Jeux Olympiques 2004. En battant notamment le Portugal de Cristiano Ronaldo (4-2), ils ont atteint la 4e place du tournoi. Champions d'Asie en 2007, ces joueurs sont le symbole de la volonté sportive sur le continent asiatique, de plus, le jeu qu'ils produisent est vraiment agréable sur certaines séquences. L'Australie n'aura donc pas un adversaire facile en quart de finale.

Corée du Nord (3e, 1 point, -2) : Qualifiés surprise pour la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud, la Corée du Nord avait tout donné dans le match face au Brésil (1-2). Depuis, l'équipe n'y arrive plus, un seul nul pour deux défaites dans cette phase de poule. Le courage ne semble plus suffir pour cette formation. Le sélectionneur a changé, mais la faiblesse technique au milieu de terrain n'est toujours pas compensée. Devant, l'attaquant vedette Jong Tae-Se se débrouille comme il peut, mais le reste de son équipe ne semble pas à la hauteur. Avec aucun but inscrit en 3 rencontres, difficile de faire mieux pour cette formation.

Emirats Arabes Unis (4e, 1 point, -4) : La sélection dirigée par Srecko Katanec a pourtant offert de bonnes phases de jeu dans ce tournoi, mais le manque de réalisme, et un certain relachement défensif lui auront couté cher. Dominateurs dans les deux premiers matchs, les Emiratis, dans le sillage d'Ismael Matar ont eu des occasions, mais ne les ont pas converti contre la Corée du Nord (0-0). Ils ont même craqué en fin de partie avec un but contre son camp face à l'Irak (0-1). Puis, encore une fois offensifs contre l'Iran, ils ont cédé en contre attaques dans la dernier quart d'heure (0-3). L'un des meilleurs potentiel offensif du tournoi, mais gâché par une faiblesse défensive récurrente.

Sur le même sujet