Azpilicueta, la tuile pour l'OM

Vainqueur de Montpellier (4-0) ce samedi, Marseille a perdu son latéral droit César Azpilicueta, blessé au genou jusqu'à la fin de la saison.

Arrivé au mois de juillet en provenance de la Liga, l'arrière droit espagnol s'est mal réceptionné suite à un saut face à Montpellier, il souffre d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche, et manquera environ 6 mois de compétition.

Un inconnu devenu populaire

La recrue surprise du mercato estival est arrivée pour la somme de 7 millions d'euros dans le club champion de France. Titulaire depuis 3 ans dans le Championnat d'Espagne, international espoir espagnol, l'annonce de son arrivée a fait de nombreux sceptiques. Joueur d'Osasuna Pampelune où il n'a pas eu une forte exposition médiatique en France, il a cependant préparé la Coupe du Monde avec le groupe élargi de l'Espagne, avant de faire parti des 7 joueurs non-sélectionnés. Arrivé pour prendre la place de l'un des chouchous du public, Laurent Bonnart, il n'a pas convaincu d'entrée.

A 21 ans, le potentiel du joueur est assez intéressant, mais ses débuts ne sont pas forcément à la hauteur des attentes du public phocéen. Les premiers matchs au sein d'une équipe en chantier ne lui ont pas permis de se mettre dans les bonnes conditions. Contre Valenciennes, notamment, les buts viennent de son côté, ainsi la solidité défensive de l'Espagnol ne saute pas aux yeux durant les premières rencontres. Malheureux contre la Spartak Moscou, c'est lui qui dévie un centre moscovite et trompe Mandanda (0-1). Didier Deschamps voit la fébrilité de sa recrue et lui préfère Charles Kabore lors du déplacement à Stamford Bridge contre Chelsea (0-2).

Un but pour se libérer

Revanchard, le natif de Pampelune retrouve sa place dans le 11 de départ. Il est plus concentré au marquage dans le secteur défensif et participe bien au jeu offensivement. On le sent depuis le mois de juillet, il a développé une bonne entente avec Lucho, le dépositaire du jeu. Titulaire en quart de finale de Coupe de la Ligue contre Monaco, l'Espagnol marque le 2e but de son équipe, qui offre la qualification à son club, et le réconcilie avec le public (2-1). La semaine suivante, il amène son apport au jeu pour s'imposer à Toulouse. Dans les dernières minutes de la rencontre, "Azpi" ajuste un centre parfait au second poteau pour Ayew qui inscrit le but de la victoire (1-0). Avec un gabarit moyen (1.78m, 70 kg), il est cependant très solide au duel et bloque son couloir, tout en se projetant volontiers vers l'avant. Les matchs de l'Espagnol depuis un mois font passer sa blessure pour un gros coup d'arrêt, et un coup dur pour l'OM.

Qui prendre ?

Sans arrière droit de métier dans l'effectif, Didier Dechamps peut cependant compter sur Charles Kabore pour tenir le couloir jusqu'à la trêve. Mais avant d'aller jouer les 8e de finale de la Ligue des Champions, le staff marseillais veut prendre un joueur véritablement spécialiste du poste. Se pose alors la question du profil du joueur. Jean-Claude Dassier a avoué que Marseille n'avait pas beaucoup de moyens pour boucler l'affaire, ainsi, un prêt ou joueur avec un contrat qui se termine bientôt pourrait être une facilité de plus : " C’est toujours le souci de chercher quelqu’un de bon et qui ne coûte pas cher. Je vais faire le tour des possibilités, mais la marge de manœuvre financière est étroite ".

Quel joueur correspond au besoin de l'OM

Didier Deschamps ayant fait de César Azpilicueta son choix numéro 1 au mois de juillet, il sait qu'il ne peut pas prendre un joueur qui lui fera une vraie concurrence à son retour. Ainsi, un profil de jeune joueur à fort potentiel n'est peut-être pas la bonne solution. Le Manceau Sébastien Corchia, qui évolue en Ligue 2, n'a pas non plus l'expérience de la Coupe d'Europe. Ainsi, des noms de joueurs avec plus de bouteille circulent. En Italie, la presse fait état de négociations avec Massimo Oddo (34 ans), mais celui-ci est vraiment sur le déclin au Milan AC. En France, les rumeurs se tournent plutôt vers Rod Fanni, puisque Laurent Bonnart et François Clerc, libres jusqu'en septembre, ne le sont plus. Pour Jose Anigo, la future recrue devra aussi être polyvalente :" Mais nous allons être attentifs à ne pas prendre uniquement un concurrent direct à Azpi dans six mois. L’idéal serait probablement un garçon qui peut aussi évoluer à un autre poste ", pour jouer ailleurs par la suite !

Sur le même sujet