Copa America : 15e succès pour l'Uruguay de Forlan et Suarez

L'Uruguay s'est imposé en finale de la Copa America face au Paraguay (3-0). Un succès logique pour la formation qui a terminé 4e du dernier mondial.
9

Après un début de parcours plutôt cahotique, l'équipe nationale d'Uruguay s'est imposée en Argentine lors de la Copa America. La Celeste a pris le dessus sur le Paraguay en finale (3-0), soulevant ainsi le trophée sud-américain pour la 15e fois de son histoire. Cette nation coincée entre les deux géants du continent devient ainsi la plus titrée de l'histoire.

Le petit pays qui écrase tout un continent.

A peine peuplé de 3.5 millions d'habitants, l'Uruguay se situe désormais au sommet de la hierarchie du football d'Amérique du Sud. En effet, la bande à Oscar Washington Tabarez vient de remporter sa 15e Copa America sur le sol argentin. Le parcours des hommes du Maestro a pourtant été semé d'embuches. Dans un groupe nettement à sa portée, la sélection a éprouvé des difficultés à engranger des points. Face au Pérou, c'est Luis Suarez qui a offert l'égalisation dans le premier match (1-1). Opposé au Chili dans le choc de cette poule C, l'Uruguay n'a pas pu faire mieux qu'un nouveau résultat nul (1-1). Enfin, face à une équipe B du Mexique, les Uruguayens se sont imposés sur la plus petite des marges (1-0). Deuxièmes de leur groupe, ils ont été opposés à l'Argentine en quart de finale.

Mais face au pays hôte de ce tournoi, la solidarité de la Celeste a été le point crucial de la partie. En ouvrant le score rapidement dans le match (5e minute), l'Uruguay a pris l'ascendant. Mais dans une rencontre musclée, qui a terminé à 10 contre 10, c'est aux tirs au but qu'est venue la délivrance. A nouveau opposé au Pérou en demi-finale, Luis Suarez a signé un doublé (2-0). Au Stade Monumental, c'est encore l'attaquant de Liverpool qui a ouvert le score sur un très bel enchainement, conclu avec un soupçon de réussite (1-0, 11e). Peu avant la pause, le pressing haut d'Arevalo offrait une occasion en or pour Diego Forlan, efficace dans les 16 mètres (2-0, 41e). En toute fin de partie, alors que les Guaranis étaient à l'abordage, Suarez servait parfaitement Forlan de la tête, pour un doublé (3-0, 89e).

Une 15e Copa America après 16 ans de disette.

Depuis le trophée obtenu en 1995, la Celeste n'avait plus trusté la première place de la zone AmSud. Mais ce titre permet aussi de passer en tête des nations qui ont gagné le plus de Copa America. L'Uruguay possède en effet un patrimoine sportif très important. Double vainqueur de la Coupe du Monde en 1930 et 1950, Champion Olympique 1924 et 1928, le pays a également brillé dans la compétition reine du continent dès ses débuts. Vainqueur des deux premières éditions en 1916 et 1917, la Celeste a remporté son 10e titre en 1959, après seulement 27 éditions. Depuis cette date, les succès sont bien plus espacés pour cette petite nation à l'échelle du continent, qui a subit l'émergence du Brésil.

Diego Forlan, leader de cette équipe, et auteur d'un doublé lors de la rencontre cruciale, rejoint donc ses glorieux ainés au panthéon du sport uruguayen. Il réalise également un défi personnel en remportant le même trophée que son père, Pablo Forlan, qui l'avait gagné en 1967. A l'époque le sélectionneur national n'était autre que Juan Carlos Corazzo (sélectionneur vainqueur en 1959 et 1967), le beau-père de Pablo Forlan et donc grand-père de Diego. La longue tradition familiale se perpetue donc pour cette famille qui aura rapporté 3 Copa America à l'Uruguay.

Sur le même sujet