Copa America: l'Argentine nettement favorite du Groupe A

Confrontée à la Bolivie, le Costa Rica et la Colombie, l'Argentine sera largement avantagée dans ce groupe A de la Copa America, devant son public.

La Copa America 2011 débute en Argentine vendredi soir, avec en match d'ouverture l'équipe hôte qui affronte la Bolivie à La Plata. L'équipe albiceleste pourra compter sur ses stars pour mettre fin à la domination du Brésil, double tenant du titre continental.

Un groupe assez faible pour entrer en matière

La première phase ne devrait pas trop être compliquée pour les vedettes de la sélection d'Argentine. Les hommes de Sergio Batista seront en effet opposés d'entrée de jeu à la Bolivie, qui est l'équipe la moins dangereuse d'Amérique du Sud. Ce match aura cependant un parfum de revanche, car l'Albiceleste avait reçu une correction à La Paz en avril 2009 (6-1), dans un match très compliqué en altitude. Le deuxième match sera l'occasion de défier la Colombie de Falcao, avant de disputer la dernière rencontre face à l'équipe 'B' du Costa Rica.

Le parcours ne semble donc pas trop difficile pour l'Argentine, qui n'a plus remporté le tournoi depuis l'édition de 1993. Un gouffre donc pour ce géant du continent sud-américain, qui reste sur deux finales perdues face au Brésil, en 2004 (2-2, 4-2 t.a.b) et 2007 (3-0). La pression est donc totalement sur les épaules des partenaires de Lionel Messi, qui n'auront pas le droit à l'erreur devant leur propre public. L'élimination en quart de finale de la Coupe du monde l'an dernier n'a pas encore été acceptée par le peuple argentin. Les Albicelestes devront donc mettre fin à 18 ans de disette, et avec la manière, pour se racheter.

La sélection de l'Argentine pour le tournoi

L'Argentine comptera donc sur ses stars, puisque Lionel Messi, Sergio Agüero, Carlos Tevez ou encore Diego Milito seront présents. En revanche, le secteur défensif ne sera pas forcément le point fort des Argentins. Gabriel Milito (Barcelone) et Ezequiel Garay (Real Madrid) ont très peu joué avec leur club respectif, et le premier est encore très fragile. La surprise vient aussi de la présence de deux joueurs du Spartak Moscou, Nicolas Pareja (1 sélection) et Marcos Rojo (4 sélections). En revanche, Gabriel Heinze ne sera pas présent pour la première fois depuis 2004 lors d'une grande compétition.

Dans l'entrejeu, Sergio Batista a confirmé son idée de jouer en 4-3-3, avec deux milieux relayeurs, contrairement au système anciennement mis en place par Diego Maradona. On retrouve ainsi 6 joueurs qui vont se disputer les 3 postes: Javier Mascherano (69 sélections) et Esteban Cambiasso (50 sélections) sont les plus expérimentés, et Lucas Biglia (4 sélections) devrait être une doublure de luxe. Mais Fernando Gago et Ever Banega auront leur chance d'évoluer puisqu'ils incarnent l'avenir, tandis que Javier Pastore est le meneur de jeu attitré.

Devant, le sélectionneur fait face à une abondance de biens, qu'il est le seul au monde à pouvoir constater à ce point. Il aura ainsi le choix entre 7 joueurs de niveau international pour occuper les trois places en attaque. Si Lionel Messi est certain d'avoir sa place, aucun autre joueur n'est sûr d'être titulaire d'entrée. Il ne reste donc que 2 postes à pourvoir, entre Angel Di Maria (Real Madrid), Gonzalo Higuain (Real Madrid), Diego Milito (Inter Milan), Sergio Agüero (Atletico Madrid), Carlos Tevez (Manchester City) et Ezequiel Lavezzi (Naples).

Une Colombie en pleine reconstruction

La Colombie semble être la plus à même de venir contrarier la suprématie argentine dans cette Poule A. Emmenés par le buteur de Porto, Falcao, les Cafeteros possèdent plusieurs atouts de taille. La défense, organisée devant David Ospina (Nice) est très solide, avec plusieurs joueurs de Serie A, Cristian Zapata et Juan Armero (Udinese), Mario Yepes (Milan AC) et Juan Zuniga (Naples). Au milieu, Carlos Sanchez (Valenciennes), Abel Aguilar (Hercules) et Freddy Guarin (Porto) se connaissent parfaitement. Devant, Outre Falcao, la Colombie peut compter sur d'autres joueurs talentueux comme Hugo Rodallega (Wigan) et Teofilo Gutierrez (Racing Club/Arg).

La Bolivie pour jouer la 3e place

La Bolivie ne devrait pas poser de problèmes aux deux grosses nations de ce groupe, mais elle reste une équipe difficile à battre. Plusieurs joueurs seront à suivre, à commencer par Ronald Raldes, le chef de la défense, qui évolue dans le championnat argentin (Colon Santa Fe). En attaque, la révélation du dernier tournoi, Marcelo Moreno Martins, pourrait se montrer à son avantage, mais n'a guère brillé en Europe depuis. Enfin, Ricardo Pedriel (24 ans), est la valeur montante de cette équipe, après une saison encourageante en Turquie, il aspire à se frotter au gratin sud-américain.

Une équipe bis du Costa Rica

Quelques jours après sa participation à la Gold Cup, le Costa Rica a donc envoyé une équipe junior renforcée pour cette Copa America. Remplaçants du Japon, qui a décliné l'invitation en raison des difficultés actuelles du pays, les Ticos seront présents pour apprendre. En effet, Ricardo La Volpe, le sélectionneur argentin du Costa Rica, n'a appelé que 4 joueurs de plus de 22 ans, et le reste de l'équipe est en dessous de cet âge. Cette génération prépare le tournoi qualificatif pour les Jeux Olympiques de 2012. Parmi ces joueurs, plusieurs étaient à la Gold Cup, mais sans jouer beaucoup. Au total, les 23 joueurs présents ont inscrit 8 buts en sélection A. Le groupe est également marqué par le deuil, puisque Dennis Marshall (25 ans), est mort dans un accident de voiture le 23 juin, peu après la Gold Cup.

Sur le même sujet