Copa America: le Chili et l'Uruguay à l'aise

Dans le Groupe C de la Copa America 2011, le Chili et l'Uruguay semblent avoir une longueur d'avance sur leurs adversaires, le Mexique 'B' et le Pérou.

Le groupe le plus ouvert de cette Copa America 2011 sera animé par la présence du 4e de la dernière Coupe du Monde, l'Uruguay et ses stars offensives. Le Chili, qui possède le jeu le plus chatoyant des quatre équipes, aura nettement ses chances de se qualifier. Derrière, le Mexique, qui a connu une préparation pour le moins houleuse, devrait lutter avec le Pérou, privé de deux grands joueurs.

L'Uruguay parmi les favoris du tournoi

Demi-finaliste de la Coupe du monde l'an passé en Afrique du Sud, l'Uruguay fait figure de gros poisson dans cette Poule C. La Celeste sera présente en Argentine avec sa grosse armada, qui se mettra au service des ses grandes stars offensives. En tête d'affiche, Edinson Cavani, qui a explosé cette saison en Italie avec le Napoli, pour un total de 33 buts toutes compétitions confondues. Le buteur devrait donc occuper la pointe de l'attaque uruguayenne car Diego Forlan est en baisse de régime physiquement et se retrouve plus souvent à la dernière passe. Pour compléter l'attaque, ce sera Luis Suarez, dont le transfert vers Liverpool pour plus de 26 millions d'euros a mouvementé la saison. Mais le dribbleur venu de l'Ajax a appris à se mettre au service de ses partenaires offensifs.

Gardiens : Fernando Muslera, Juan Castillo, Martin Silva

Défenseurs : Diego Lugano, Diego Godin, Mauricio Victorino, Maxi Perreira, Andres Scotti, Martin Caceres, Sebastian Coates

Milieux : Walter Gargano, Christian Rodriguez, Sebastian Eguren, Alvaro Perreira, Nicolas Lodeiro, Egidio Arevalo, Diego Perez, Alvaro Gonzalez

Attaquants : Diego Forlan, Edinson Cavani, Luis Suarez, Sebastian Abreu, Abel Hernandez

Le secteur défensif ne sera pas en reste, puisque le taulier de l'équipe, Diego Lugano, tiendra la ligne de trois devant le portier Fernando Muslera. Dans l'entrejeu, on pourrait également assister à l'émergence de Nicolas Lodeiro (22 ans, 1,70m), le meneur de jeu qui évolue à l'Ajax Amsterdam. Blessé toute la saison, il revient en forme au bon moment pour venir organiser les offensives de son équipe nationale. Le groupe offert à l'Uruguay par le tirage au sort devrait permettre de passer tranquillement vers les quarts de finale, avant de se frotter aux meilleurs nations du tournoi.

Le Chili toujours aussi agréable à suivre

Qualifié pour les 8es de finale de la dernière Coupe du monde, le Chili avait démontré d'énormes qualités de jeu, mais aussi une grosse faiblesse défensive dans les moments importants. Privée de Marcelo Bielsa, c'est toujours un Argentin qui dirige cette équipe, puisque le champion du monde 86 Claudio Borghi a pris les commandes. La Roja devrait donc présenter un visage assez similaire, avec une étonnante capacité à faire circuler le ballon. Jorge Valdivia et Matias Fernandez seront chargés d'initier le jeu, en compagnie des joueurs de couloirs, tels Arturo Vidal et Gonzalo Fierro.

En attaque, le retour en forme d'Humberto Suazo sera à suivre attentivement. Blessé la saison dernière peu avant le Mondial en Afrique du Sud, il était passé au travers de son tournoi. Ne pouvant pas jouer l'intégralité des matches, il était reparti bredouille après 135 minutes de jeu. Cette fois, il s'est refait une santé avec Monterrey (25 buts cette saison). La révélation de la Copa America 2007 sera donc à nouveau parmis les stars à suivre. À côté de lui, c'est peut-être un futur joueur du Barça qui l'épaulera, puisqu'Alexis Sanchez est très convoité cet été. L'ailier de l'Udinese devra cependant rester concentrer sur son tournoi et rester dans un état d'esprit collectif sur le terrain.

Le Mexique en plein scandale

Tout juste vainqueur de la Gold Cup contre les États-Unis, le Mexique a envoyé en Argentine son équipe des -23 ans. En préparation pour les Jeux Olympique de Londres 2012, la jeune génération a bien mal débuté son tournoi. En effet, 8 joueurs ont été expulsés du groupe après avoir fréquenté des femmes, à l'origine de vols commis dans l'hôtel ou séjournait l'équipe. Ainsi, Jonathan Dos Santos, le jeune pensionnaire du Barça est reparti en Catalogne. Son frère, Giovanni, n'a pas été concerné par cette mesure et sera bien présent pour la Copa America. Il sera l'élément le plus expérimenté de la liste, avec 45 sélections (11 buts) à seulement 22 ans.

Pour l'entourer, Jose Manuel de la Torre n'a guère eu le choix dans sa sélection. Le joueur qui compte le plus de capes pour le Mexique est Paul Aguilar (16 sélections, 2 buts), qui était présent à la Coupe du monde l'été dernier. En dehors de ces deux éléments, seul Edgar Pacheco (3 sélections, 1 but) a déjà inscrit un but pour l'équipe nationale A du Mexique. Suite au jeu de chaises musicales effectué, dix joueurs n'ont pas encore joué le moindre match pour l'équipe senior de leur pays. Un tournoi qui s'annonce donc très difficile pour les "mexican babies".

Le Pérou a perdu ses deux vedettes d'attaque

Alors que le Pérou est en perdition depuis plusieurs années, deux mauvises nouvelles sont venues se rajouter lors des dernières semaines de préparation. Jefferson Farfan et Claudio Pizarro, qui étaient de retour après une suspension pour écart de conduite, ont déclaré forfait sur blessure. Une Copa America 2011 qui s'annonce donc très difficile pour les Rojiblancos. Alors que le Pérou reste sur cinq qualifications de suite pour les quarts de finale, la présente édition ne devrait pas être aussi simple à gérer. Sergio Markarian pourra tout de même compter sur une ossature solide, et un groupe reconcentré sur ses objectifs.

Dans le but péruvien, le public pourra peut-être découvrir Raul Fernandez, qui sera à l'OGC Nice la saison prochaine. En défense, le Rouge et Blanc se baseront sur l'expérience de Santiago Acasiete (Almeria) et d'Alberto Rodriguez (Sporting Lisbonne). Mais les deux vedettes de la sélection seront plus haut sur le terrain. L'animateur de l'aile gauche offensive sera Juan Manuel Vargas, qui brille régulièrement en Serie A avec la Fiorentina. À 27 ans, il sera donc le leader de cette équipe et sera chargé d'alimenter en bons ballons son coéquipier Paolo Guerrero. Habitué aux seconds rôles à Hambourg, il pourra enfin s'exprimer correctement en ayant un statut très important au sein de sa sélection.

Sur le même sujet