Kurtos Kalacs, le délice hongrois au Marché de Noël à Paris

Un chalet de spécialités culinaires hongroises est ouvert sur les Champs Élysées, une occasion unique de découvrir cette pâtisserie délicieuse.
34

Pour les amateurs de voyages ayant eu la chance de visiter l'une des plus belles capitales d'Europe, Budapest, ils n'ont pas pu passer à côté de la dégustation de l'une des spécialités locales, le Kurtos Kalacs.

Pâtisserie typique d'Europe centrale

Le Kurtos Kalacs est une grande spirale de pâtisserie, qui se déroule pour le déguster. Très répandu en Hongrie, mais aussi en Roumanie, car il est à la base issu de la culture de Transylvanie, à cheval sur les deux pays. Il est donc courant de croiser dans ces pays des stands qui le vendent, et des passants qui le mangent sur le pouce. Avec plusieurs arômes, il convient ainsi pour un petit déjeuner, en dessert ou comme goûter. A la cannelle, au sucre, aux amandes, ou autres parfums, il conviendra à chacun par sa simplicité et son goût. Ancré dans le patrimoine alimentaire local, il cherche désormais à trouver une place dans d'autres pays européens, c'est pourquoi des pâtissiers se déplacent en Suisse, en France... pour le faire goûter.

Enroulé autour d'un cylindre en bois monté sur une broche, il peut se cuire de différentes manières. Dans les fêtes hongroises, il est chauffé sur les braises, pour plus de convivialité et une pâte travaillée plus lentement. En ville, il est réalisé dans une rôtisseuse électrique, pour une cuisson plus rapide. A base de farine, de lait, de beurre, il ne représente aucun obstacle à la consommation, et peut éventuellement être cuisiné à la maison, à condition d'avoir le matériel adéquat à sa forme particulière.

Une nouvelle habitude ?

A l'instar de la pizza, la paella, le thé, les sushis ou encore le sandwich kebab, le Kurtos Kalacs est une spécialité étrangère qui pourrait bien s'installer durablement en France. Le patrimoine culinaire aime à s'étoffer régulièrement de nouveaux fruits, légumes, pourquoi pas une pâtisserie, simple à réaliser, et à manger. Nul doute que les touristes de passage en Hongrie, ainsi que tous les gourmands apprécieraient cette nouveauté. Quasiment introuvable en France, en dehors de quelques marchés ou traiteurs spécialisés, le Kurtos Kalacs est en quête d'un nouveau public.

Si vous avez découvert cette douceur lors d'un voyage, où si vous voulez la tester, c'est le moment. Le chalet hongrois vous attend sur les Champs Elysées. Un pâtissier venu spécialement de Hongrie est en charge de la réalisation des Kurtos. Pour 5 euros et quelques minutes de patience, vous pourrez (re)découvrir un grand plaisir des papilles. Sur le stand, d'autres produits locaux, tels les vins, sont disponibles jusqu'au 2 janvier, date de la fin du marché de Noël.

Sur le même sujet