Le Tout Puissant Mazembe en finale du Mondial des Clubs

En battant l'Internacional Porto Alegre (2-0), le club de RD Congo jouera la finale du Mondial des Clubs 2010.

Après avoir battu les Mexicains de Pachuca (1-0) en quart de finale, le double tenant de la Ligue des Champions africaine a fait chuter le vainqueur de la Copa Libertadores (2-0).

Première finale pour une formation africaine

Pour la 7e édition du Mondial des Clubs, c'est la première fois que le représentant du continent africain va jouer la finale. Alors qu'ils avaient été battus en quart de finale l'année dernière pas les Pohang Steelers (Corée du Sud), les joueurs du Tout Puissant Mazembe s'étaient classés 6e de la compétition. Cette année, avec quelques renforts et plus de métiers, les Congolais ont été en mesure de gagner 2 matchs. Plus appliquée tactiquement, l'équipe dirigée par Lamine N'Diaye, ancien joueur de Cannes et Mulhouse, n'a pas encaissée de buts pour le moment.

A Abou Dhabi, où se joue le tournoi, Pachuca fait un bon début de match, mais les Congolais tiennent bon et sortent la tête de l'eau. Bien lancé dans la surface, Mbenza Bedi frappe port au premier poteau et ouvre le score. Malgré la réaction des Mexicains, qui touchent deux fois les montants, le Tout Puissant tient la baraque et remporte le match (1-0).

Quatre jours plus tard, en demi-finale contre les Brésiliens de l'Internacional, Lamine N'Diaye aligne 9 internationaux de RD Congo, plus un Camerounais et un international zambien. Les Sud-américains débutent le match dans le camp adverse et fait souffrir le TP. Les coéquipiers d'Andres D'Alessandro se créent plusieurs grosses occasions, sans trouver la faille. Malmenés, les Corbeaux entrent dans la 2e période avec plus d'audace. Suite à un long ballon et une remise de la tête, Mulota Kabangu contrôle dans la surface et frappe de demi-volée (1-0,53e). Dans les dernières minutes de la partie, Dioko Kaluyituka enchaine des passements de jambes, croise son tir à terre et double la mise (2-0,85e). Le Tout Puissant Mazembe composte son ticket pour la finale.

Juste récompense pour un club ambitieux

Le TP Mazembe possède une histoire forte, notamment construite dans les années 60. Deux fois vainqueur de la Ligue des Champions africaine en 1967 et 1968, il a également disputé les deux finales suivantes. Revenu au plus haut niveau depuis l'arrivée à sa tête du club du gouverneur Moise Katumbi Chapwe, le Tout Puissant est l'un des rares clubs du continent à avoir des moyens financiers pour conserver son ossature. Vainqueur de la Ligue des Champions en 2009 et 2010, il retrouve sa domination du continent 40 ans après. Le niveau de ses joueurs, qui forment la majorité du groupe de la sélection nationale est un excellent cru.

Les Congolais attendent désormais la finale probablement contre l'Inter Milan pour tenter de remporter leur premier titre mondial.

Sur le même sujet