Ligue des Champions : bilan de la phase de poules ( groupe A à D)

Les quatre premiers groupes de la Ligue des Champions ont livré leur verdict, analyse des qualifiés, entre surprises et déceptions.
6

A la fin de la 6e journée de la Phase de poule de la Ligue des Champions, on retrouve des cadors européens, mais aussi des nouvelles têtes. Parmi les 16 meilleures équipes du continent, focus sur les 8 premières.

Poule A

Epouvantail de ce Groupe où il devait lutter avec le Werder Brême, Tottenham a remporté 3 succès probants sur sa pelouse de White Hart Lane. En écrasant l'Inter Milan (3-1), Twente (4-1) et le Werder (3-0), les Spurs ont nettement mérité leur première place et leur position "favorable" pour le tirage au sort. Vedette du groupe, Gareth Bale a signé un triplé en déplacement à San Siro, malgré la défaite (3-4) de sa formation. Des joueurs comme Van der Vaart, Modric ou Lennon devront cependant confirmer en match aller-retour contre une grosse équipe.

De son côté, l'Inter Milan a obtenu 4 points contre Twente (1-0,2-2), et a fait un carton à domicile face au Werder (4-0). Malgré une irregularité, notamment en déplacement, les tenants du titre sont 2es de la poule, et seront donc plus exposés en 8e de finale. Avec 7 buts en 6 matchs, Samuel Eto'o est l'un des meilleurs joueurs du tournoi pour le moment.

Twente sera reversé en Europa League grâce à sa 3e place. Les Hollandais ont gagné en Allemagne face à Brême (2-0) début novembre, et ont composté leur billet face à Tottenham lors du dernier match (3-3). Dernier avec 5 points, le Werder a encaissé 12 buts en 6 matchs, ce qui lui coûte son élimination de toute compétition européenne.

Poule B

Battu à Lyon (1-0) en début de compétition en jouant à 10 suite à l'expulsion d'Howedes, Schalke 04 s'est bien rattrapé par la suite. Les Allemands ont battu deux fois Benfica (2-0) et (2-1), puis écrasé Lyon au retour (3-0) avec un pressing incessant et de nombreuses occasions. Les hommes de Felix Magath méritent leur première place dans cette poule, sans être forcément un cador dans son chapeau au tirage au sort.

Avec 3 succès dans les 3 premiers matchs, Lyon a rapidement pris les devants dans ce groupe, fort heureusement pour les Gones. Car suite à ces 9 points, les Lyonnais se sont complètement perdus. Menés 4-0 sur la pelouse du Benfica Lisbonne, les hommes de Claude Puel n'ont que limité la casse en remontant au score (3-4). Dans la foulée, c'est le naufrage à Schalke (0-3), avant de péniblement prendre 1 point contre l'Hapoel Tel-Aviv (2-2). Un OL à double tranchant, qui a encaissé 9 buts lors des 3 derniers matchs.

Champion du Portugal la saison passée, mais privé de deux joueurs majeurs cet été, Ramires et Di Maria, le Benfica Lisbonne est la grosse déception de ce groupe. Vainqueurs de 2 matchs à domicile, les Portugais n'ont pris aucun point en déplacement, encaissant 8 buts, et n'en marquant aucun. La gifle reçue à Tel-Aviv (3-0) est le témoin de cette fébrilité de l'équipe loin des ses bases. Le club peut cependant accéder à l'Europa League grâce à sa 3e place. Juste derrière, on retrouve l'Hapoel Tel-Aviv, champion d'Israël, qui n'a pas démérité. Petit poucet du groupe, la formation israélienne a tout de même obtenu une victoire et deux matchs nuls.

Poule C

Dans le groupe C, le suspense n'a pas duré très longtemps pour connaitre les deux qualifiés. Mais il aura fallu batailler pour que Manchester United termine premier. Poussifs à Old Trafford, avec deux nuls contre Valence (1-1) et les Rangers (0-0), les Red Devils ont fait carton plein à l'extérieur, avec notamment un succès en Espagne contre son principal rival (1-0). Avec seulement 7 buts en 6 rencontres, mais un seul encaissé, les troupes de Sir Alex Ferguson n'ont pas été flamboyantes, mais restent toujours redoutables, avec le retour de Wayne Rooney et l'explosion de Dimitar Berbatov.

Dauphin des Anglais dans ce groupe, Valence a signé trois corrections face à ses autres adversaires, Bursaspor (6-1,4-0) et les Rangers (3-0). En ne prenant qu'un point contre United, les Valencians sont logiquement deuxièmes et auront peut-être un tirage plus compliqué. Auteur de 5 buts, Roberto Soldado attend de pied ferme de connaitre son futur opposant.

Les Glasgow Rangers n'ont pas convaincu grand monde avec leur style de jeu très défensif, mais ont glané 4 points face à Bursaspor, plus deux nuls face aux deux cadors du groupe, ce qui leur permet d'être orienté vers l'Europa League. Avec seulement 3 buts en 6 matchs, les Ecossais devront tout de même montrer plus que ça pour avancer dans ce second tournoi. Derrière, la modeste équipe de Bursaspor, championne de Turquie pour la première fois en 2010, n'a jamais vraiment sembler entrer dans sa compétition. Sans être suffisamment renforcés avant d'entamer leur première Ligue des Champions, les Crocodiles Verts ont été bien trop timorés, et avec 16 buts encaissés, c'était quasiment mission impossible pour eux.

Poule D

Le tirage au sort initial semblait vraiment très clément pour le FC Barcelone, et les Catalans ne se sont pas fait prier pour terminer premiers de leur groupe. Le bilan au Camp Nou est de 3 victoires, pour 9 buts marqués, dont un carton face au Pana (5-1). Avec 6 buts, Lionel Messi a participé au festival offensif du Barça, qui a signé 2 nuls en déplacement, et un succès (3-0) en Grèce. Se permettant de faire jouer de nombreux jeunes joueurs, Guardiola a parfaitement gérer son groupe.

Deuxième qualifié de cette poule, le FC Copenhague, pour sa 2e participation à la Ligue des Champions, a fait mieux qu'en 2006-2007 en terminant 2e de son groupe. Les Danois ont pris un point chez eux contre le Barça (1-1), mais ont surtout gagné les deux confrontations avec le Pana (3-1,2-0). A égalité avec Kazan (1-0,0-1), les coéquipiers de Jesper Gronkjaer sont qualifiés avec un total de 10 points. Ce sera certainement le petit poucet des 8es de finale.

Champion de Russie en 2008 et 2009, le Rubin Kazan était déjà 3e la saison passé dans une poule avec le Barça. Même causes, même conséquences cette saison, la formation russe n'a encore cette fois-ci gagné qu'un seul match, contre Copenhague, pour 3 nuls et 2 défaites. Avec seulement 2 buts marqués, mais 6 points engrangés, le club du Tatarstan file en Europa League. Le Panathinaikos reste quand à lui à quai avec ces 2 points. Aucune victoire pour Cissé, Boumsong et Govou dans cette phase de poule, et un total de 13 buts encaissés. Un bien triste bilan pour une équipe qui survole son championnat (1er ex-aequo avec 10 points de plus que le 3e).

Les qualifiés

Premiers de leur poule : Tottenham, Schalke 04, Manchester United, FC Barcelone

Deuxièmes : Inter Milan, Lyon, Valence, Copenhague

Europa League : Twente, Benfica, Rangers, Kazan

Sur le même sujet