Monaco, les jeunes au pouvoir !

Gros plan sur la seule satisfaction dans la grisaille du Rocher cette saison, la révélation de jeunes très prometteurs.

Aux portes de la zone rouge de la Ligue 1, l'AS Monaco vit un premier tiers de saison très compliqué. Avec seulement 2 succès en 13 rencontres, les hommes de Guy Lacombe sont incapables d'enchainer les bonnes performances et semblent promis à une année de galère. Malgré un succès heureux à Nancy (4-0), le match suivant n'a pas été très rassurant avec un terne 0-0 face à Arles-Avignon, bon dernier du championnat. Malgré tout, les supporters du club princier peuvent se réjouir d'une chose, les jeunes pousses de l'équipe sont tout à fait satisfaisantes, bien plus que les stars étrangères.

Cedric Mongongu - Nicolas Nkoulou : Choix alternatif à la charnière vieillissante et plutôt lente (Hansson - Puygrenier), Cedric Mongongu amène de la vitesse à un poste ou sa formation en a clairement besoin. Il peut également jouer dans le couloir droit en cas de besoin. A 21 ans, l'international congolais parait être la solution pour pouvoir sécuriser l'arrière garde de Monaco. A ses côtés, le Camerounais Nicolas Nkoulou, qui évolue souvent au milieu de terrain représente l'avenir, du haut de ses 20 ans, alors qu'il joue en défense centrale en sélection du Cameroun. Recruté à 17 ans par le club alors qu'il était l'un des meilleurs espoirs de son pays, il n'a pas tardé à s'imposer en Principauté, tout comme chez les Lions Indomptables. En effet, malgré son jeune âge, c'est lui qui a poussé Rigobert Song sur le banc de touche. Avec déjà 24 sélections à son compteur, pour 57 matchs en Ligue 1, le natif de Yaoundé pourrait être le nouveau taulier de la ligne défensive monégasque. Avec ces deux joueurs, l'équipe pourrait ainsi se baser sur une charnière plus rapide, et ainsi évoluer plus haut sur le terrain, sans avoir peur de sa faire contrer.

Layvin Kurzawa : Lancé dans le grand bain par Guy Lacombe face à Lens en Coupe de la Ligue (1-0), le 22 septembre dernier, le latéral gauche a pu montrer toute l'étendue de son talent à ce poste, et ainsi confirmer à quel point son potentiel est riche. Joueur de couloir technique, il manie le ballon avec aisance de sa patte gauche et se porte généreusement vers l'avant quand son équipe en a besoin. A 18 ans, ce joueur qui fait parti des sélections nationales de jeunes depuis plusieurs saisons a débuté sans complexe, et malgré l'arrivée de Laurent Bonnart devrait bénéficier de temps de jeu cette saison afin de s'acclimater à l'élite. S'il parvient à confirmer ce qu'il a laissé voir, on devrait le retrouver parmi les meilleurs joueurs français du poste dans les années à venir.

Nampalys Mendy : Le milieu de terrain de l'effectif le plus régulier de la saison est également né en 1992. Avec son gabarit de poche (1.68m), très rare à ce poste, hormis Rio Mavuba (1.71m), il s'inscrit dans la vague qui vise à mettre en avant l'aspect technique plutôt que l'impact physique.Titulaire à 9 reprises depuis le début de la saison, il est l'une des grandes satisfactions de Guy Lacombe. Habile balle au pied, il agit comme un vrai essuie glace devant sa défense, même s'il possède plusieurs domaines perfectibles, logique vu son âge.

Lukman Haruna : Natif du Nigéria en 1990, il a grandit dans ce pays, jusqu'à devenir international -17 ans, pour la Coupe du Monde 2007. Lors du tournoi qui se joue en Corée du Sud, il fait parti de la génération qui bat la France (2-1) au premier tour, avant de faire chuter l'Argentine (2-0), match aucours du quel il inscrit un but. Blessé en demi-finale, il assiste du banc au triomphe des siens face à l'Espagne de Bojan. Auréolé de son titre, il est recruté en janvier 2008 par l'ASM. Trop jeune, il tarde à s'imposer, mais la saison suivante va être celle de la révélation, avec 22 matchs de ligue 1. Cette courte expérience lui permet de figurer dans le groupe du Nigéria pour le Mondial en Afrique du Sud. Titulaire au milieu face à l'Argentine et la Grèce, il revient blessé du tournoi et manque le début de saison. Milieu offensif de formation, il est le lien manquant entre le milieu de Monaco et son attaque. Joueur percutant, dans un style proche de celui de Mohamed Kallon, il pourrait bien exploser dans la 2e partie de saison.

Frédéric Bulot : Né en 1990 à Libreville au Gabon, il est arrivé très tôt en France et a fait son apprentissage au Centre de Formation de Chateauroux. Repéré à 15 ans par les observateurs de Monaco, il rejoint alors la principauté. Joueur agile, bon dribbleur et très percutant, il débute en Ligue 1 lors de la 1ère journée à Gerland (0-0), quelques jours après un but en amical contre le Dynamo Moscou (3-1). Joueur de couloir très actif, il gagne la confiance de son entraineur avec 7 parties jouées en championnat. International français depuis la catégorie 15 ans, il a refusé plusieurs fois la sélection du Gabon pour jouer désormais au niveau espoir avec les Bleuets.

Les prêtés : Yohan Mollo a réalisé un très bon début de saison avec le SM Caen, même si depuis le club patine, une expérience qui pourrait lui servir de retour au club. Yohann Thuram, neveu de Lilian est prêté à Tours en Ligue 2, ou il garde la cage depuis le début de saison du leader du classement. Gardien de but aux qualités physiques indéniables, il vaut mieux que le rôle de doublure de Stéphane Ruffier, mais doit encore emmagasiner de l'expérience.

Monaco possède donc un vivier très prometteur, mais doit s'assurer de son maintien en Ligue 1 afin de pouvoir garder ces jeunes talents et les faire éclore dans de bonnes conditions.

Sur le même sujet