Ousmane Dabo raccroche les crampons à 34 ans

L'ancien milieu de terrain formé à Rennes a choisit de tirer un trait définitif sur sa carrière, alors qu'il évoluait aux Etats-Unis.

Parti aux Etats-Unis depuis quelques mois pour y honorer un dernier contrat avec les New England Revolution, Ousmane Dabo ne rejouera plus en professionnel. Le milieu de terrain passé par l'Inter Milan et la Lazio Rome vient en effet d'annoncer sa décision de prendre sa retraite sportive. Il part avec à son actif 3 sélections en Equipe de France, et une Coupe des Confédérations remportée en 2003.

De Rennes à Milan avec son camarade Mickael Silvestre.

C'est dans le giron du Stade Lavallois qu'Ousmane Dabo a découvert le football de haut niveau. Fils d'un ancien joueur de l'équipe fanion, Moussa, attaquant sénégalais du club de 1966 à 1973, le jeune milieu de terrain fait sa classes dans la Mayenne. Alors que son jeune frère est également au centre de formation, Ousmane quitte les Tangos pour rejoindre Rennes. Avec son ami Mickael Silvestre, et sur les bons conseils de leurs prédecesseurs, Sylvain Wiltord et Jean-Claude Darcheville, ils effectuent leurs débuts en Ligue 1 lors de la saison 1995-1996. L'apprentissage est rapide pour Dabo, qui gagne du temps de jeu au milieu du terrain, malgré la concurrence du jeune Yoan Bigné. Celui-ci est d'ailleurs sélectionné à sa place pour la Coupe du Monde des -20 ans 1997 en Malaisie.

Membre régulier de l'Equipe de France espoir par la suite, le Rennais effectue une troisième saison moins pleine chez les Rouge et Noir. Cela n'empêche pas Raymond Domenech de le retenir pour le Tournoi de Toulon de l'été 1998. Avec un des tirs au but inscrits en demi-finale contre le Portugal (0-0, 4-1), il se montre à son avantage en dépit de la finale perdue contre l'Argentine de Riquelme (0-2). Repéré par plusieurs grosses écuries européennes, il surfe sur la vague des Bleus champions du Monde pour s'envoler vers d'autres cieux. En compagnie de Mickael Silvestre, Sébastien Frey (Cannes) et Zoumana Camara (Saint-Etienne), il file à l'Inter Milan.

Le rêve avec Ronaldo et Baggio, et les prêts à répétition.

Arrivés en nombre en Lombardie, les espoirs tricolores peinent à s'imposer dans ce groupe de stars. Youri Djorkaeff et Benoit Cauet ont bien plus d'expérience à ce moment, et Dabo est prié d'aller exercer ses talents dans une autre équipe. Prêté 6 mois à Vicenza au mercato d'hiver, il parvient à faire de bonnes performances (13 matchs), mais le club est relégué. Retour à la case départ pour quelques bribes de matchs, avant un nouveau prêt en janvier 2000 à Parme. Profitant de la blessure d'Alain Boghossian, il se place devant la charnière Cannavaro - Thuram. En fin de saison, il n'est pas conservé, et revient en France, pour une expérience d'une demi-saison avec l'AS Monaco.

Chez le champion de France en titre, Ousmane Dabo est un rouage important, qui dispute même les matchs de Ligue des Champions. Mais Claude Puel ne lui octroit plus sa confiance et le renvoie à Vicenza quelques mois, avec Luca Toni. Une nouvelle relégation l'attend, mais l'Atalanta Bergame lui offrira sa confiance. Titulaire pendant 2 ans dans l'autre club nerazzurro, il prend confiance et devient une valeur montante du Calcio. En fin de saison, il est engagé par la Lazio Rome pour l'exercice suivant, mais son talent est surtout reconnu au niveau international, puisque Jacques Santini le retient pour la Coupe des Confédérations 2003 en France.

International français, puis cadre de la Lazio.

Avec deux morceaux de matchs à son actif dans la compétition, il remporte son premier trophée majeur au Stade de France. De retour aux affaires quotidiennes, il s'impose comme l'un des leaders à Rome, mais son club connait une période compliquée. Lors de sa 3e année, son équipe termine 5e avec 62 points, mais se voit amputée de 30 points, évitant la relégation de peu suite aux affaires de matchs truqués. En fin de contrat, il choisit alors de changer d'air pour rejoindre la Premier League. A 29 ans, Dabo s'engage donc pour Manchester City, où il rejoint Sylvain Distin. Mais l'accumulation de blessures et les difficultés de l'équipe lui rendent la vie dure. En fin de saison il est même sauvagement agressé par Joey Barton à l'issue d'un entrainement.

Blessé au visage, et touché par cet évènement, il repart en Italie, où la Lazio lui ouvre ses portes. Après deux ans et demi avec l'équipe Laziale, Ousmane Dabo quitte l'Europe. Vainqueur de deux Coupes d'Italie et d'une Super Coupe dans ce club, il part pour quelques matchs aux Etats-Unis, où il décide finalement de mettre un terme à sa carrière, après plus de 360 matchs, et 9 clubs au total. Il restera donc de sa vie sportive un pasage remarqué en Serie A (236 matchs), et l'une des fierté de son club de coeur, Laval, ou il a évolué dans la lignée de son père.

Sur le même sujet