Samuel Eto'o quitte l'Inter Milan pour le Daghestan

L'attaquant camerounais est sur le point de s'engager avec Anzhi Makhachkala, actuel 6e du championnat de Russie.
9

L'une des figures les plus importantes du football international devrait très bientôt quitter la Calcio pour rejoindre une modeste équipe du Daghestan. En effet, Samuel Eto'o, buteur de l'Inter Milan, est sur le point d'accepter le plus gros contrat mondial pour un footballeur. Pour un salaire estimé à 20 millions d'euros par saison, le Camerouanais évoluera sous les couleurs de l'Anzhi Makhachkala.

Une star de 30 ans qui rejoint un club méconnu.

Auteur de 21 buts la saison passée avec l'Inter Milan dans le Calcio, et vainqueur de la Ligue des Champions un an plus tôt, Samuel Eto'o va être vendu par son club. Face à des difficultés économiques, le président Moratti a été obligé de trancher dans le vif. Mais il devrait certainement retenir Wesley Sneijder, qui était annoncé partant. Un coup dur pour les Nerazzurri, qui devront faire sans leur buteur vedette. Ce qui surprend d'autant plus, c'est la destination de l'ancien joueur du Barça. Préssenti pour rejoindre l'Angleterre, où des clubs comme Chelsea ou Manchester City pouvaient s'aligner au niveau salarial, Eto'o fait un virage vers l'Est.

Sa nouvelle destination est dès plus tentantes, car ses émoluments y seront plus que doublés. Le Camerounais devrait toucher un salaire annuel supérieur à 20 millions d'euros, ce qui est du jamais vu sur la planète football. Trois ans après un appel resté sans suite de l'Ouzbékistan, le joueur va finalement rejoindre la Russie. En 2008, le Bunyodkor Tashkent avait effet fait couler beaucoup d'encre en tentant l'enrôler la star du Barça, qui avait décliné l'invitation pour des raisons sportives. Aujourd'hui, le défi de Makhachkala présente plus d'interêt, puisque le club est encore en course pour les places qualificatives la prochaine Coupe d'Europe. Sixième du classement à 10 journées de la fin, Anzhi ne compte que 7 points de moins que le 2e, qui jouera les barrages de Ligue des Champions en 2011/2012.

Avec Roberto Carlos chez un riche vendeur de pétrole.

Si le club peut se permettre d'injecter les 30 millions d'euros du transfert, plus un salaire astronomique, c'est qu'il est géré par un milliardaire. Classé comme la 118e plus grosse puissance financière au monde (Forbes), Suleyman Kerimov a racheté le club de sa région en début d'année. Depuis son arrivée à la tête de l'Anzhi, plusieurs vedettes ont déjà rejoint le Daghestan. Roberto Carlos, l'ancien arrière gauche de l'équipe du Brésil (125 sélections), y évolue depuis 6 mois. Auteur de 4 buts dans ses 20 premiers match, l'ancien madrilène est encore en forme sur le rectange vert. Dans la foulée, Jucilei (10 millions d'euros), Mbark Boussoufa (12 millions) et Diego Tardelli (5 millions) ont suivi la star en début de saison.

Mais pas encore satisfait de son effectif, le président a remis le couvert cet été. Kerimov a en effet réussi à engager le milieu offensif du PSV Eindhoven, Balazs Dzsudzsak (14 millions), alors qu'il sortait d'une saison à 16 buts et 14 passes décisives en championnat. Pour montrer ses moyens, il a aussi fait signer Yuri Zhirkov (15 millions), qui jouait à Chelsea. Sur l'année 2011, le total des montants en transferts de Makhachkala s'approche donc de la barre des 100 millions d'euros. Un chiffre qui montre bien la volonté du président de hisser son club au sommet national, avant de tenter de conquérir l'Europe. L'arrivée d'Eto'o pourrait déjà dans un premier temps régler les problèmes offensifs de l'équipe (22 buts en 20 matchs), dont le meilleur buteur n'a inscrit que 4 buts.

Sur le même sujet