Stephan El Shaarawy, la nouvelle pépite italienne au Milan AC

Le jeune milieu offensif du Genoa vient de signer pour le Milan AC, qui acquiert 50% des droits du joueur pour 7,5 millions d'euros.
9

Prêté à Padova cette saison en Serie B par son club formateur, le Genoa, Stephan El Shaarawy va finalement revenir en Serie A par le grande porte, puisque l'AC Milan l'a fait signer dans son effectif.

La future vedette du Calcio?

Né en Octobre 1992, Stephan El Shaarawy n'a encore que 18 ans, mais les grands clubs du championnat d'Italie se le disputent depuis plusieurs années. Après seulement quelques pas en Serie A, il revient d'un prêt d'une saison à Padova, en Serie B, où il a pu faire ses gammes et acquérir de l'expérience. Avec 25 rencontres, mais tout de même 7 buts, le jeune milieu offensif est encore en rodage, mais va rapidement pouvoir montrer ce qu'il vaut puisqu'il devrait rejoindre le Milan AC d'ici la fin de la semaine. Un transfert estimé à 7,5 millions d'euros, alors que le club lombard n'achète que 50% des droits du joueur.

Malgré ses origines égyptiennes, du côté de son père, il est un membre régulier des équipes nationales d'Italie depuis les moins de 16 ans. Actuellement chez les -19 ans, il lui reste encore plusieurs marches à franchir pour confirmer son très riche potentiel. Formé sur le même giron qu'Alessandro Del Piero, il ne suivra pas le parcours du célèbre numéro 10 de la Juventus, puisqu'il prend la direction du grand ennemi, le Milan AC, où il aura fort à faire pour trouver une place sur le terrain.

Un 9 et demi très doué dans le dribble

Placé en soutien des attaquants, il peut organiser le jeu de son équipe, mais aussi se trouver à la finition. Très habile dans le dribble, ce joueur élégant, qui mesure 1m80, est capable de raids solitaires comme de percées en une-deux, dans un style semblable à celui du Brésilien Kaka. Celui qui est surnommé le Pharaon possède également une bonne frappe de balle, dans le même registre que l'ancien Ballon d'or, avec un geste sec, souvent de l'intérieur du pied.

Comme Yoan Gourcuff quand il était arrivé au Milan AC en 2006, une place de titulaire est loin de lui être garantie malgré ses qualités. Il doit en effet faire face à une concurrence acharnée à son poste. Pour évoluer en soutien de Zlatan Ibrahimovic, il devra passer devant Pato, Robinho et Antonio Cassano, ce qui ne sera pas simple. Il devra certainement se contenter d'un temps de jeu limité, quand Massimiliano Allegri mettra au repos ses vedettes offensives.

Un bi-national pour le futur de la Squadra Azzurra

Alors que l'Europe du football s'ouvre de toutes parts aux joueurs issus de l'immigration, l'Italie est en retard à ce niveau. Les mentalités sont parfois longues à évoluer, comme à pu le constater Mario Balotelli, souvent pris en grippe par les supporters quand il évoluait à l'Inter Milan. Mais avec Giuseppe Rossi (né aux États-Unis), Mario Balotelli (de parents ghanéens), ou encore Nicolao Dumitru (né en Suéde, d'un père roumain), l'avenir s'annonce plus métissé pour l'équipe nationale d'Italie.

Sur le même sujet