Tulio De Melo sauve les Lillois en Avignon

Pour son 1er but de la saison, le Brésilien a choisi le bon moment en marquant à la toute dernière minute de jeu face à Arles-Avignon (1-0).

Brinquebalé pendant toute la première période par une solide équipe d'Arles-Avignon, le leader du championnat a attendu la 94e minute de la rencontre pour ouvrir le score et prendre les 3 points.

Un succès pas vraiment mérité

Débordé dès les premières minutes de jeu, Lille subit la loi des Arléso-Avignonais qui se créent les meilleures occasions dans le premier quart d'heure. Alvaro Mejia, ancien joueur du Real Madrid, leader de la défense, ainsi que Camel Meriem et Jamel Ait-Ben-Idir, dictent le ton du match. Tactiquement, l'ACA occupe le camp adverse et récupère ainsi le ballon haut, neutralisant dans l'oeuf les attaques lilloises. Malgré cela, quelques coups d'éclat d'Eden Hazard viennent offrir des sueurs froides aux provençaux. C'est même Moussa Sow qui manque le cadre sur la meilleure occasion de la première période. A la pause, Arles-Avignon mène par 7 tirs à 3, mais le tableau d'affichage est toujours de 0-0.

A la reprise, les hommes de Faruk Hadzigebic ont plus de mal à s'imposer sur la pelouse. Lille met plus d'impact dans le jeu, se créé des occasions et commence à renverser la vapeur. Alors qu'il semble blessé et demande à son banc le changement, Ait-Ben-Idir perd le ballon et crochète son vis-à-vis, M.Ledentu lui brandit un 2e carton jaune, synonyme d'expulsion. Juste avant de faire son changement, le coach bosnien voit son joueur quitter la pelouse, et laisser les siens à 10. En infériorité numérique, les Bleus abandonnent le lutte au milieu de terrain. Le LOSC déroule pendant un quart d'heure et les changements montrent, l'envie de Rudi Garcia d'aller gagner le match. Mais Arles-Avignon tient bon et profite de la fatigue lilloise pour lancer des contres.

Meriem envoie un caviar à Germany sur la gauche, Debuchy est lobbé, Germany se présente seul face à Landreau, qui remporte son duel. Quelques minutes plus tard, le même Germany oublie Diawara sur un contre alors qu'ils étaient à 2 contre 1. Lille est nettement refroidi avec ces 2 occasions. Mais dans les arrêts de jeu, les Nordistes se créent une dernière occasion. Centre côté droit de Hazard, le ballon est dévié, De Melo le reprend victorieusement de la tête et trompe Merville, victoire 1-0 à la 94e minute de jeu.

La réussite du champion ?

En dépit d'un match difficile chez la lanterne rouge de Ligue 1, Lille reste leader grâce à 3 points in extremis. La meilleure attaque du championnat continue de faire trembler l'Hexagone, mais en plus de gagner quand son trio offensif se balade, les Dogues l'ont emporté au terme d'une partie médiocre, jouée sans Gervinho, de quoi croire que la saison 2010-2011 peut être la bonne !

Sur le même sujet