J'y crois pas ! La réponse d'Orimont Bolacre à Stéphane Hessel

En réponse à "Indignez-vous" de Stéphane Hessel, Orimont Bolacre publie "J'y crois pas" à la demande de Renaud Camus. Sortie prévue début mars prochain.
27

Alors que le best-seller Indignez-vous , paru le 20 octobre 2010 , continue sa traversée de la gloire et atteint les 1,6 million d’exemplaires écoulés, une réponse au texte engagé de Stéphane Hessel est annoncée pour début mars prochain. Face à l’ampleur du fameux opuscule, cela ne pouvait tarder. Signé Orimont Bolacre, à la demande de l’écrivain Renaud Camus, le texte de 30 pages a d’ores et déjà son titre : J’y crois pas .

J’y crois pas , une réponse à Stéphane Hessel, signée Orimont Bolacre

Orimont Bolacre, pseudonyme d’un mystérieux auteur de 31 ans, répond favorablement à la demande de l’écrivain et candidat à la présidentielle 2012, Renaud Camus – réagir à l’appel à s'indigner de Stéphane Hessel – et publie J’y crois pas à paraître le 1er mars prochain dans les librairies. Mais à quoi ne croit-il pas, au juste ?

Selon Jérôme Dupuis, de L’Express , les principaux griefs de Bolacre sont "les grands principes de la Résistance, invoqués par l’ancien ambassadeur, [qui] ne seraient plus opérationnels en ce début de XXIe siècle mondialisé" ainsi que "les indignations de Stéphane Hessel sur le sort inique réservé en France aux étrangers et aux sans-papiers, [qui] seraient infondées". Une contre-indignation qui ne manquera pas d’éveiller la polémique, d’autant que, si l’on en croit Jérôme Dupuis, Orimont Bolacre pointe du doigt une certaine partie de la jeunesse banlieusarde qui ne respecterait pas la France.

Toutefois, "le livre que l’auteur a voulu de même format que l’ouvrage auquel il répond, est d’une grande fermeté mais reste courtois et même respectueux, sans polémique vaine ni attaque personnelle. Il a été écrit d’une seule traite sous le coup d’une inspiration ardente", précise Caroline Duffaud, de De cause à effet .

Orimont Bolacre, Renaud Camus et le Parti de l'In-nocence

Si l'auteur, Orimont Bolacre, n'a publié aucun ouvrage à ce jour sous son nom de plume, ses interventions sur le site du Parti de l'In-nocence sont publiques.

Fondé en 2002 par l'écrivain et candidat à l'élection présidentielle de 2012 , Renaud Camus, le Parti de l'In-nocence se veut un parti "gaulliste" qui défend l'École et le "rétablissement de l'autorité dans les pratiques d'enseignement", bute sur la "diversité", l'"antiracisme" et la "contre-colonisation", et "observe que la souhaitable intégration des immigrés devient très difficile, voire impossible [en France]". Des idéologies qui, pour la plupart, sont à l'opposé même de celles évoquées par Stéphane Hessel dans son ouvrage Indignez-vous .

Admirateur du général de Gaulle, Renaud Camus insiste toutefois : le parti ne peut être apparenté à celui du Front national, pas plus que lui à Jean-Marie Le Pen ou à sa fille, Marine.

J'y crois pas , d'Orimont Bolacre, aux Éditions David Reinharc

J'y crois pas , d'Orimont Bolacre, est publié aux Éditions David Reinharc . Le même éditeur qui publiait, en octobre 2010, Abécédaire de l'In-nocence , manifeste et programme politique signé Renaud Camus. Un tirage de 10 000 exemplaires a été prévu, et il sera vendu au prix de 3,90 euros.

Aujourd'hui, la question n'est pas tant de savoir si les ventes de l'ouvrage détrôneront celles d' Indignez-vous qui atteignent les 1,6 million d'exemplaires, mais plutôt d'anticiper quelles seront les réactions, nombreuses, de toutes celles et ceux qui ont vu dans son ouvrage une brèche au "possible par l'indignation". Tandis que certains y voient déjà un coup publicitaire – citer l'œuvre de Hessel, c'est marquer des points –, d'autres y voient une alternative légitime et obligatoire : l'ouvrage de Stéphane Hessel ne peut rester sans réponse.

Sur le même sujet