N°44 le mystérieux étranger, un inédit de Mark Twain enfin publié

N°44 le mystérieux étranger, de Mark Twain, sortira en France le 7 avril 2011 aux Éditions Tristram. Un roman inédit longtemps censuré en Amérique.
14

De Mark Twain, le célèbre écrivain américain du 19e siècle, on retient notamment les célèbres aventures de Tom Sawyer et Huckleberry Finn parmi tant d'autres, dont Le Legs de 30 000 dollars et Le long du Mississippi . Désormais, il faudra compter avec N°44 : un roman censuré par ses héritiers après sa mort en 1910, et réédité en français par les Éditions Tristram sous le titre N°44, le mystérieux étranger . Disponible en librairie à partir du 7 avril 2011.

N°44 de Mark Twain, ou les aventures du jeune Satan en Autriche

Les douze dernières années de sa vie, Mark Twain écrit N°44 . Profondément marqué par le décès de son épouse, Olivia Langdon, et celui de ses deux filles, Susan et Jeanne, celui que l'on compare à Dickens troque doucement sa plume d'écrivain humoriste – Twain le conteur – contre celle, plus grave et pessimiste, du dénonciateur, comme en témoigne le titre de son ouvrage De la religion : Dieu est-il immoral ?

Décliné en trois versions officielles, le dernier roman de Mark Twain restera à jamais inachevé. La première des versions, et la plus importante, est communément intitulée The Chronicle of Yong Satan et narre les aventures de Satan – qui se fait alors appeler numéro 44 – dans un village autrichien durant l'époque médiévale. Pourquoi 44 alors que d'autres chiffres – 404, 94, 45 – ont initialement été avancés comme le révèlent les notes de Twain ? La question intrigue nombre d'historiens et passionnés, et divers ouvrages sont consacrés à cet effet .

N°44 de Mark Twain, censuré par ses héritiers

Partiellement censurée, l'oeuvre est publiée en 1916 par les héritiers de Mark Twain, sa fille Clara et le biographe Albert Paine Bigelow, qui ont pris soin de supprimer tout ce qui était susceptible de heurter les préjugés, opinions et croyances du lecteur. En effet, dans ce roman comme dans bon nombre de ses derniers ouvrages, l'écrivain vise à l'absolue liberté, tant morale que littéraire.

Après la mort de Paine en 1937, l'historien Bernard DeVoto hérite des manuscrits de Mark Twain, et décide de les remettre au public (à ce jour, d'ailleurs, l'ouvrage appartient au domaine public). Très vite, ceux-ci feront l'objet de plusieurs publications non censurées dans sa langue originelle : l'anglais ( The Mysterious Stranger , ouvrage complet en anglais ), mais n'ont jamais été traduits en français. Ce à quoi les Éditions Tristram ont remédié.

N°44 replace Mark Twain aux avant-postes du roman moderne

Pour les Éditions françaises Tristram, traduire et publier le dernier roman de Mark Twain est une évidence : «Ce livre replace Mark Twain aux avant-postes du roman moderne». L'écrivain et poète Jack Kerouac (1922-1969) n'avait-il pas lui-même déclaré que le roman était «plus haut que tout, même supérieur au Billy Budd de Melville» ? À vérifier le 7 avril prochain. (1-2)

Notes et références :

1 - Le Figaro littéraire N°20715 du jeudi 10 mars 2011 : En toutes confidences

2 - Billy Budd d'Herman Melville ( Moby Dick ) est une oeuvre traitant de l'Être et du Faire avec de nombreuses références au christianisme et à l'individualisme de la société actuelle.

Sur le même sujet