Nutrition : autant d'obèses que d'affamés d'ici vingt ans

Selon une étude américaine, la moitié de la planète sera obèse d'ici vingt ans. Explications d'un paradoxe confronté à la faim dans le monde.

Alors qu' un être humain sur six dans le monde a souffert de la faim en 2009, et que les ressources alimentaires de la planète sont en passe de devenir un véritable luxe, un rapport de l'International Journal of Obesity indiquait en 2008 que le globe devrait compter près de 3,5 milliards d'obèses d'ici à 2030. Comment expliquer un tel paradoxe ?

Qu'est-ce que l'obésité ?

Reconnue comme une maladie en 1997, l'obésité se définit comme « l'état d'une personne ayant une masse corporelle supérieure à ce qui est, sinon souhaitable, acceptable ». On l'identifie à partir du calcul de l'indice de masse corporelle (IMC), et l'interprétation du résultat est telle que :

  • entre 18,5 et 25, le poids est normal ;
  • entre 25 et 30, il existe un surpoids ;
  • au-delà de 30, on parle d'obésité.
représente 2 à 7 pour cent

L'obésité dans le monde en quelques chiffres

Aux États-Unis, un adulte sur trois est obèse. En trente ans, son poids moyen a enflé de 10 kg. Plus au sud, le continent n'est pas épargné par le phénomène, et le Mexique ne recense pas moins de 30% d' obesos . Outre-Atlantique, l'obésité gagne aussi du terrain et touche désormais 15 à 20% des adultes d'âge moyen. Ainsi, en France , « 32% des plus de 18 ans sont en surpoids ; et 14,5% répondent aux critères de l'obésité ». Si le pays est meilleur élève que le Royaume-Uni ou l'Allemagne, « depuis 12 ans, chaque Français a [toutefois] grossi de 3,1 kg en moyenne ».

Stigmate de la pauvreté, aujourd'hui l'obésité n'est plus l'apanage des « privilégiés ». Désormais, Nord ou Sud, les nouvelles victimes sont les catégories sociales défavorisées , avec une forte progression dans le Sud et dans les pays en développement : Afrique de l'Ouest et du Sud, Chine, Inde, Thaïlande, etc. Paradoxalement, tandis qu'une partie de la population de ces pays reste sous-alimentée, l'autre est désormais victime d'un surpoids.

L'obésité dans les pays en développement : causes et origine

  • L'urbanisation dans les pays en développement
rapporte la FAO

  • L'acculturation alimentaire, l'influence nord-américaine
les importations brutes de nourriture par les pays en développement ont augmenté de 115%

  • L'accroissement des revenus favorise une alimentation plus grasse

Métabolisme, urbanisation, sédentarité, mécanisation... Autant de facteurs nouveaux qui favorisent l'obésité dans les pays en développement. Pays où le fossé entre les riches et les pauvres se creuse chaque jour un peu plus.

Tous obèses d'ici vingt ans: des solutions ?

Si, au cas par cas, les nombreuses solutions à l'obésité sont accessibles –– activité physique, alimentation saine et équilibrée – il n'en est pas de même d'un point de vue mondial. Certes, il existe un florilège de propositions, comme la restriction de l'implantation des fast-foods ou la régulation des importations, mais leur application dépend du bon vouloir des « grands de ce monde » que sont les dirigeants, les actionnaires ou encore les organismes et autorités sanitaires internationaux. Une question de modernité, donc, mais aussi – et surtout – d'argent.

Notes :

  1. En 1900, 15% de la population mondiale vivait en ville, contre 50% aujourd'hui, et au rythme actuel, près de 65% d'ici 2025, rapporte l'UNESCO .
  2. Sources adaptées de de B. Popkin, Bellegio (Italie), 2001.

Sur le même sujet