Quand réchauffement climatique et grands froids font bon ménage

Décembre 2010 débute à peine qu'une vague de grand froid s'abat sur la France et sur le reste de l'Europe. Et le réchauffement climatique, alors ?
22

-5, -10 et même jusqu'à -15°C dans certaines régions de France: le pays grelote! L'an dernier, déjà, les Français vivaient l'hiver le plus froid depuis 50 ans. Cette année encore, ils vont devoir relever le col de leur veste. La question que toute le monde se pose alors: pourquoi les températures sont-elles si basses, à l'heure où le réchauffement climatique est sur toutes les lèvres?

Réchauffement climatique: mêmes causes mais conséquences parfois différentes

Disparition d'une grande partie de la banquise en été, fonte des glaces au Pôle nord, le phénomène de réchauffement climatique s'accentue depuis une trentaine d'années. Si les causes précises sont souvent discutées et contestées par les scientifiques, il est un point sur lequel ils sont unanimes: l'activité humaine et sa production élevée de gaz à effet de serre sont les causes principales du réchauffement de la planète.

Cependant, lorsque ces mêmes scientifiques affirment le dit réchauffement planétaire, par exemple de 1°C, il s'agit d'une élévation de la température moyenne du globe. Ainsi, une canicule dans une région n'empêche pas une autre de geler. Plus extrême encore, il est courant ces derniers années de constater de l'intensité d'événements climatiques: des inondations dramatiques dans une région tandis que d'autres zones subissent des incendies violents.

La Terre, une formidable machine thermique, mais...

Des échanges de chaleur ont lieu en permanence dans les océans, créant ainsi des courants marins (ou chaleur) que l'atmosphère transporte elle-même sur l'ensemble du globe. Plus elle accumule d'énergie, plus les phénomènes météorologiques deviennent violents: c'est un peu l'effet de l'eau dans la casserole qui arrive à ébullition. Ainsi, plus la Terre va se réchauffer, plus les cyclones (perturbations qui se forment en mer) risquent de devenir actifs; ce qui amène assurément à des événements climatiques extrêmes comme cités ci-dessus.

Un air froid du Groenland envahit l'Europe

Les grands froids accompagnés de neige qui touchent l'Europe ces derniers jours descendent directement du Groenland, une île de l'océan Atlantique qui connaît actuellement des températures très douces (10 à 12°C), et pour cause: un air doux a traversé l'île, faisant grimper ses températures, pour ensuite en redescendre extrêmement froid, direction - nous l'avons senti - le Vieux Continent.

Et pourtant, les hivers sont moins froids qu'autrefois

C'est Jean Jouzel, climatologue et directeur au CEA de l'Institut Laplace, qui l'affirmait au micro de France 3 , en date du 30 novembre 2010: « Même les hivers les plus froids sont moins froids que ceux que l'on connaissait il y a 40 ans .» ( Température moyenne annuelle en France de 1901 à 2000 ) Et d'expliquer davantage l'hiver 2009-2010: « Si l'on regarde un hiver froid comme celui de l'an dernier, ce qui en est la cause c'est la circulation atmosphérique avec ce que l'on appelle une oscillation atlantique très marquée. Sans réchauffement climatique, on pourrait presque dire que l'hiver dernier était l'un des plus froids de ces 50 dernières années. »

En attendant, le réchauffement climatique est bel et bien là et n'a pas cessé de dérégler le climat.

Sur le même sujet