Que faire de nos centimes, ces pièces rouges qui s'accumulent ?

Au nombre de trois, les pièces de 1, 2 et 5 centimes d'euros s'accumulent bien souvent. Alors, que faire pour s'en débarrasser intelligemment ?
4.3K

Dans les porte-monnaie, dans les fonds de poche, dans des pots ou encore sous les sièges de la voiture, les pièces rouges se baladent un peu partout, nous envahissent et ne valent pour ainsi dire rien du tout à l'unité. Voici quelques idées pour se débarrasser d'elles sans « jeter l'argent par les fenêtres ».

Créditer son compte en banque avec des centimes

Toutes les banques en France acceptent les pièces rouges à condition que celles-ci soient placées dans les rouleaux adéquats. Rouleaux qui peuvent être obtenus gratuitement à l'accueil de son agence. Attention toutefois : les pièces sont à déposer et non à échanger. Pour ce faire, donc, déposez-les soit au guichet durant les heures d'ouverture, soit à l'automate adéquat de sa banque si celle-ci en est équipée, et si tel est le cas, renseignez-vous car si certains prennent les centimes en rouleaux, d'autres les acceptent en vrac.

Un geste qui ne demande pas grand effort et qui place nos « envahisseurs » là où nous en avons le plus besoin, sur notre compte en banque.

Payer ses achats avec des centimes, oui c'est autorisé !

Contrairement à une idée reçue, non, les commerçants ne peuvent pas refuser les centimes. C'est en tout cas ce que stipule l'article R. 642-3 du Code pénal : « Le fait de refuser de recevoir des pièces de monnaie ou des billets de banque ayant cours légal en France selon la valeur pour laquelle ils ont cours est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 2e classe (NDA: soit 150 euros). »

Bien sûr, n'abusez pas des bonnes choses et faites preuve de civilité : on ne demande pas à un commerçant d'accepter 20 euros en petits centimes. Acheter son pain ou son journal, et davantage en début de mois, lorsque les commerçants sont assaillis par les gros billets, permet d'alléger considérablement son porte-monnaie. N'oublions pas que si le commerçant se doit d'accepter nos centimes, il peut en faire tout autant et « nous rendre la monnaie de notre pièce ».

Faire don de ses centimes à une oeuvre caritative

Qu'il s'agisse de billets, de pièces ou des petits derniers de l'euro, les centimes : des sous sont des sous. Et ce ne sont pas les associations caritatives qui diront le contraire. Alors, plutôt que d'amasser les pièces rouges en maugréant, pourquoi ne pas en faire don à des associations comme Pièces jaunes qui, tous les ans au mois de janvier, « collecte les petites pièces pour améliorer la vie des enfants et des adolescents hospitalisés » ?

Si après ça, vous n'avez toujours pas d'idée, vous pouvez utiliser vos centimes au profit de l'art et vous inspirer de ce sol en pièces , à New York, ou encore les jeter dans une fontaine en n'oubliant pas de faire un voeu.












Sur le même sujet