Togetherville.com par Disney, le Facebook des tout-petits

Disney a racheté Togetherville, le nouveau réseau social pour enfants de 6 à 13 ans. À l'image de Facebook, il est toutefois soumis au contrôle parental.

Alors que Facebook séduit à ce jour plus de 500 millions d'internautes à travers le monde – soit l'équivalent de la population de l'Union européenne –, et que les seniors sont de plus en plus nombreux sur les réseaux sociaux , nos chères têtes blondes semblent être devenues les nouvelles cibles du phénomène, avec le rachat de Togetherville par le géant Disney, dit «le Facebook pour enfant» .

Togetherville, le réseau social gratuit pour les enfants de 6 à 13 ans

Togetherville, The Safe Social Network For Kids : traduisez «le réseau social sécurisé pour enfants ». Car c'est ainsi que se présente le nouveau réseau social pour les enfants de 6 à 13 ans: à l'image des sites de réseau pour adultes, eux-mêmes gratuits, Togetherville est fait pour les enfants, rien que pour les enfants, mais néanmoins soumis au contrôle parental.

Uniquement accessible en anglais pour le moment, Togetherville permet aux enfants «d'avoir leur propre communauté en ligne et de s'y connecter pour être en contact avec des amis de la vie réelle, comme leurs parents, d'avoir accès à des outils créatifs pour des activités multiples tels que des jeux, des visionnages, et tout cela dans un environnement sans publicités intempestives » , informe le site américain sur sa page de FAQ . En outre, le site est développé autour de trois domaines clefs, «bénéfiques à l'enfant » : l'expression de soi (l'art et la musique), le divertissement (clips et jeux vidéos), et l'éducation (lecture et mathématiques).

Togetherville, sous le contrôle total des parents

Sans Facebook, pas de Togetherville! En effet, les parents sont dans l'obligation d'ouvrir le compte de leurs enfants via leur propre compte Facebook, et ce afin d'éviter les trolls . Une fois l'inscription faite, les parents peuvent gérer le réseau d'amis de leurs enfants sur Togetherville tout en bénéficiant de leur propre section, d'où ils peuvent communiquer avec leurs enfants, les amis de ceux-ci, et même les autres parents. De plus, assure le site, des mises à jour hebdomadaires sur les activités des enfants sont fournies aux parents.

Le site américain précise toutefois qu'il n'existe aucun lien entre les deux sociétés – Togetherville et Facebook – et qu'aucune donnée de Togetherville n'est communiquée à ce dernier: «seule la procédure d'enregistrement exige un compte Facebook ».

Lancé fin 2009, Togetherville est racheté par Disney en février 2011

L'information a été révélée le 23 février dernier par le site TechCrunch : Disney Interactive Media Group a racheté Togetherville, et précisée par Associated Press . Cette nouvelle communauté a été lancée pour la première fois en novembre 2009 par Mandeep Dhillon et Rajveer Singh Tut, et apparue pour la première fois en mai 2010 en version bêta (voir l'article de CNN intitulé Togetherville: A social network for kids du 19 mai 2010). Le coût de cette acquisition n'a toutefois pas encore été révélé.

Pour autant, Disney n'en est pas à sa première acquisition puisqu'il possède déjà le monde virtuel Club Penguin (350 millions de dollars), The World of Cars Online , et dernièrement, les jeux pour iPhone: Playdom (763 millions de dollars) et Tapulous - pour ne citer que ceux-là. Les enfants de moins de 13 ans, un marché rentable?

L'idée séduira d'emblée les tout-petits, ceux qui, comme papa et maman, manient le clavier et la souris; mais qu'en sera-t-il des parents qui, comme beaucoup, dénoncent l'addiction actuelle aux réseaux sociaux? Affaire à suivre.

Sur le même sujet