Fighter, de David O. Russel avec Mark Wahlberg et Christian Bale

David O. Russel nous raconte l'histoire de Micky Ward, un jeune paumé de Lowell, Massachusetts, devenu champion du monde WBU le 11 mars 2000.
6

Impossible de ne pas repenser au Raging Bull de Martin Scorsese lorsqu'on va voir Fighter , le nouveau film de David O. Russel, avec Mark Wahlberg, Christian Bale et Amy Adams notamment. Un thème commun : la boxe. Une aventure commune : celle de deux frères issus du milieu populaire.

L'histoire de Fighter

Fighter , c'est avant tout l'histoire de deux frères que tout oppose. Dicky (Christian Bale), un ancien boxeur ayant connu son moment de gloire en 1978 lors d'un combat contre Sugar Ray Leonard (qui fait une apparition dans le film) mais qui, depuis, barbote dans le crack tout en essayant d'entraîner son petit frère Micky, interprété par Mark Wahlberg. Ce dernier, beaucoup moins bavard et plus mature que son aîné, est doté d'un gauche extrêmement puissant. Micky sait qu'il peut percer dans la boxe professionnelle, mais il est très mal entouré : sa mère, tout d'abord, endosse le rôle de manager, et ses sœurs toutes plus attardées les unes que les autres.

Tout bascule lorsque Micky rencontre Charlene (Amy Adams), une barmaid qui veut quitter sa bourgade et qui fera tout pour que Micky puisse vivre de sa passion.

Suite à une rixe, Dicky doit séjourner en prison et Micky en profite pour prendre sa vie en main. Aidé de son père George, de son deuxième entraîneur O'Keefe (joué par lui-même) et de son nouveau manager Sal Lanano, il va peu à peu remonter sur le ring et reprendre confiance jusqu'au match décisif qui l'oppose à un adversaire plus fort que lui. Acculé dans les cordes pendant les premiers rounds, Micky décide d'opérer la stratégie que lui a conseillée son frère, "Head, body, head". La stratégie fonctionne et Micky gagne par K.O.

Le match pour le titre lui est alors proposé, Micky accepte. Toute la famille part alors à Londres, après que Micky eut récupéré son frère en tant que premier entraîneur. Ward, comme à son habitude, use son adversaire qui le pilonne, avant de reprendre l'avantage très vite et de le mettre K.O. Micky devient alors champion du monde le 11 mars 2000.

Critique du film Fighter

Ce film est incontestablement l'un des meilleurs films sportifs de ces dernières années. Sports Illustrated l'a même classé meilleur film sportif de la décennie et l'un des meilleurs qui n'a jamais été réalisé depuis Raging Bull (1980) sur le monde de la boxe.

Tout d'abord, l'incroyable perte de poids que Christian Bale a dû subir pour pouvoir incarner un Dicky Ecklund dévoré par le crack. Et puis les très bonnes performances de tous les acteurs principaux, à savoir Wahlberg, Bale, Melissa Leo (la mère de Dicky et Micky) et Amy Adams. Le duo Dicky-Micky est parfaitement orchestré, notamment physiquement lorsqu'on voit l'allure des deux véritables boxeurs à la fin du film. Le premier, un grand bonhomme très mince hyperactif. Le deuxième, beaucoup plus trapu et bourru, apparaît plutôt calme et réfléchi. La mère, interprétée par Melissa Leo, incarne très bien la mère possessive, envieuse et bête. Enfin, Amy Adams joue très bien la jeune fille paumée mais qui se débrouille toute seule depuis longtemps.

Les événements filmés ont tous eu lieu, comme celui du tournage d'un reportage au sujet du crack à Lowell où l'on peut voir Dicky Ecklund partager son expérience addictive (Voir l'article "High on Crack Street : Lost lives in Lowell" ), par exemple.

Dans une interview accordée à The Boston Channel , Micky Ward raconte qu'il a été très emballé par ce film, autant par la partie qui s'attache à sa carrière que celle qui s'immisce un peu plus dans sa vie privée, et notamment au sujet de ses relations avec son frère Dicky.

L'esthétique du film Fighter

David O. Russel réussit, dans ses scènes de boxe, à transformer l'image comme si elle était retransmise à la télé sur HBO. L'esthétique de ses scènes est magnifique, dans le sens où elle replonge le spectateur devant sa télévision, à la fin des années 90, au plus prêt du combat. Les coups, la liesse des spectateurs présents autour du ring et les émotions filmées sur les visages de la famille aident le spectateur à s'impliquer réellement dans la vie du boxeur et dans son combat. Enfin, les voix des commentateurs sportifs ont été réintégrées dans le film sans aucun changement.

Vous voulez revoir quelques combats de Micky Ward ?

Revivez le Round 9 du premier combat entre Micky Ward et Arturo Gatti du 18 mai 2002, élu meilleur round de boxe du siècle par Emanuel Steward.

Revivez la trilogie Ward-Gatti, le premier ayant eu lieu le 18 mai 2002 , le second le 23 novembre 2002 et le troisième le 7 juin 2003 . Ces trois matches sont considérés comme cultes par les boxeurs puisqu'ils opposèrent deux rocs qui étaient connus pour se battre jusqu'au bout, sans jamais jeter l'éponge.

Enfin, revivez le match pour le titre ayant eu lieu le 11 mars 2000 contre Shea Neary .

Sur le même sujet