L'architecture gothique et ses différents styles

De 1130 à la fin du XVIe siècle, plusieurs styles gothiques se sont succédés et chacun possède ses propres caractères que l'on va essayer d'identifier ici.
330

À partir de 1130, les premières voûtes à ogives apparaissent et prennent peu à peu la place des voûtes en plein cintre du style roman. C'est la naissance du style gothique.

Jusqu'en 1600, les cathédrales vont proliférer (environ 175) en France et seront construites, la plupart du temps, à l'emplacement même des anciennes basiliques ou églises romanes. Grâce à l'ogive et à l'arc-boutant, les murs de l'édifice religieux vont peu à peu s'éclaircir et laisser place à des ouvertures laissant passer la lumière: c'est l'âge d'or du verrier.

Pendant près de 500 ans, cinq styles majeurs vont se succéder: le gothique primitif, le gothique classique, le gothique rayonnant, le gothique flamboyant et, enfin, le gothique tardif.

Le gothique primitif (1130-1230)

Comme on l'a dit un peu plus tôt, le milieu du XIIe siècle laisse apparaître les premières ogives et celles-ci remplacent petit à petit les voûtes romanes. Ces voûtes sont, pendant cette période, généralement sexpartites sur plan carré, c'est-à-dire qu'elles divisent la voûte en six petits voûtains sur une base carrée.

Afin de contrer la pousser des voûtes de la nef, les architectes bâtissent des tribunes au-dessus des bas-côtés qui communiquent avec la nef grâce au triforium.

Les décors des chapiteaux sont dits à crochet et la rosace de la façade ouest est inscrite dans un arc en plein cintre.

Exemples de cathédrales de style gothique primitif: Lisieux, Laon, Noyon, Senlis, Soissons.

Le gothique classique (1230-1300)

Ici, les voûtes s'établissent sur des plans barlongs, c'est-à-dire rectangulaires. Ainsi, chaque voûte est quadripartite et se décompose donc en quatre voûtains et les piliers sont dits cantonnés à colonnes engagées .

Le gothique classique voit aussi l'apparition des fameux arcs-boutants qui permettent de soutenir les voûtes de la nef par des constructions externes: ils permettent donc la suppression des tribunes et l'agrandissement vertical des bas-côtés. Le triforium disparaît alors et laisse place à la claire-voie, la rangée supérieures des baies de la nef.

La rosace, quant à elle, s'inscrit dans un arc brisé.

Exemples de cathédrales de style gothique classique: Chartres, Bourges, Amiens, Reims.

Le gothique rayonnant (1300-1400)

La technique de l'arc-boutant étant maintenant très maîtrisée par les bâtisseurs, les murs de l'édifice s'éclaircissent de plus en plus et les vitraux deviennent majestueux. Les ogives se terminent en des faisceaux de colonnettes et les chapiteaux sont ornés de feuillages.

Les chapelles latérales se multiplient le long des bas-côtés et présentent l'avantage d'accueillir plus de fidèles, à l'heure où l'Église est en période faste.

Enfin, la rosace de façade est affublée de rayons de pierres, ce qui donne le nom au style.

Exemples de cathédrales de style gothique rayonnant: Sées, Limoges, Rodez, Narbonne, Saint-Brieuc, Clermont-Ferrand.

Le gothique flamboyant (1380-1550)

Les voûtains se multiplient dans chaque voûte et les piliers deviennent, pour la plupart, monocylindriques: les nervures pénètrent directement dans le pilier. Si colonnes il y a, alors la bague est le seul ornement accepté. Les vitraux sont affectés de nombreux remplages de pierre qui donnent un aspect assez chargé au décor. La rosace est inscrite dans un arc en accolade et les remplages de pierre ont la forme de flammes ou flammèches, qui donnent le nom au style.

Exemples de cathédrales de style gothique flamboyant: Évreux, Orléans, Nantes, Vannes, Auch, Dignes, Mende, Saint-Flour, Moulins.

Le gothique tardif (1500-1600)

C'est le gothique dans son extrême surcharge de décors: les nervures foisonnent sur les voûtes non plus pour les soutenir, mais pour les décorer. Les clefs de voûte pendantes apparaissent et donnent à l'édifice un aspect feuillu. Les piliers sont dis à ondulations car leur circonférence est tour à tour concave puis convexe. Enfin, toute les lignes architecturales sont masquées par la surcharge de décors non nécessaires.

Exemples de cathédrales de style gothique tardif: Albi, Senlis.

Sur le même sujet