L'émission Top Chef du lundi 7 mars 2011 : épisode 6

Cette sixième émission de Top Chef, saison 2, aura été fatale à Ludovic qui s'en va avec une sole meunière qui lui laissera sans doute un goût amer.

Pour ce sixième épisode de Top Chef, Christian Constant a préparé aux chefs cuisiniers une épreuve très intéressante : celle de cuisiner un plat du 17e siècle dans les conditions du siècle classique. Comme d'habitude, l'émission est composée de trois parties : "Le coup de feu" où le meilleur candidat se voit attribuer une récompense et une immunité ; "L'épreuve des chefs" à la fin de laquelle les moins bons candidats sont envoyés à "L'épreuve de la dernière chance", où le moins bon est éliminé.

L'épreuve Coup de feu

Pour cette épreuve Coup de feu, les candidats sont soumis à une épreuve assez délicate : ils doivent composer un plat de moules frites susceptible d'être commercialisé dans une grande enseigne (Léon de Bruxelles). Pour juger les prestations, Laurent Gillard, directeur général de l'enseigne, Virginie Lesch, gérante d'un restaurant de la chaîne, Virginie Hocq, comique belge (le carton d'invitation s'est certainement perdu en cours de route), Patrick Levier, chef cuisinier et Christophe Le Bihan, producteur de moules.

La récompense est, outre l'immunité pour l'épreuve des chefs, le fait de voir sa recette commercialisée pendant un mois dans les restaurants de la chaîne. Malheureusement, Léon de Bruxelles a fauté et a affiché sur l'une de ses devantures, dans la journée du 7 mars, et donc avant la diffusion de l'émission, le candidat gagnant : Fanny.

L'assiette de Stéphanie est goûteuse et généreuse mais la sauce n'est découverte qu'à la fin de la dégustation. Pierre Sang, encore une fois, manque de technique, et la cuisson des moules est très imparfaite. Ludovic et ses moules à la bière font sensation mais malheureusement, la quantité n'y est pas, et la recette est donc impensable en restaurant de grande enseigne. Paul-Arthur part sur des moules épicées...un peu trop pour le jury. Virginie Lesch donne sa lame brute à Stéphanie, qui a composé un plat savoureux mais peu pratique. Virginie Hocq et Laurent Gillard félicitent quant à eux Ronan pour sa praticité. Christophe Le Bihan et Patrick Levier complimentent Fanny pour la convivialité de son plat. C'est donc à Cyril Lignac de trancher et il choisit Fanny.

Fanny exulte, Ronan est très déçu, à la limite du mauvais joueur...

L'épreuve des chefs

La première épreuve des chefs est "La cantine", déjà testée dans la première saison de l'émission. Les candidats doivent faire aimer aux enfants des plats qu'ils n'aiment généralement pas.

Tiffany doit revisiter, en entrée, une salade d'endive au bleu et, en plat, du brochet au chou-fleur. Ronan doit cuisiner de l'avocat et de la crevette en entrée, et du colin aux champignons en plat de résistance. Enfin, Ludovic doit travailler les sardines puis la langue de bœuf.

Tiffany s'en sort plutôt bien en élaborant une purée de noix et bleu surmontée d'une feuille d'endive en guise de voile de bateau. Elle compose ensuite des nuggets de brochet visant à être plongés dans une sauce au chou-fleur.

Ronan a du mal, au début, à expliquer son projet aux chefs Marx et Piège, mais il s'en sort finalement beaucoup mieux que Tiffany, dans une présentation moins figurative et enfantine, en confectionnant un "bonhomme de neige" à corps d'avocat et tête de crevette. Pour le plat, il propose des nuggets de colin aux champignons.

Enfin, Ludovic part très bien, mais fait des erreurs : la langue de bœuf est crue, et les sardines sont décidément peu appréciées par les enfants. Ludovic remporte les deux lames oranges, celle des chefs et celle des enfants. Il ira donc en épreuve de la dernière chance.

La deuxième épreuve est celle imaginée par Christian Constant dans les cuisines du château d'Yves Lecoq.

Fanny et Paul-Arthur doivent cuisiner un canard farci à la sauce douce et concombre farci. Le duo fonctionne plutôt bien car Fanny, étant immunisée, laisse opérer Paul-Arthur comme il le souhaite.

Stéphanie et Pierre-Sang doivent cuisiner un pigeon grillé et potage de culs d'artichauts. Stéphanie prend les commandes et Pierre-Sang ne bronche pas.

En plein milieu de l'épreuve, les candidats découvrent le pot aux roses : Stéphanie doit changer de partenaire et de recette, elle se retrouve avec Fanny sur le canard farci, tandis que Paul-Arthur part avec Pierre-Sang sur le pigeon grillé. Ils seront notés sur ces binômes.

Les chefs et Yves Lecoq hésitent pour donner leur voix : Ghislaine Arabian donne sa voix à Paul-Arthur et Pierre-Sang tandis que les deux autres jurés félicitent Stéphanie et Fanny, car leur prestation était encore au-dessus. Le jury semble plutôt fier de leurs poulains sur cette épreuve.

Les candidats envoyés en dernière chance sont donc Ludovic, Pierre-Sang et Paul-Arthur.

L'épreuve de la dernière chance

Pour cette épreuve de la dernière chance, les candidats devront, en une heure, cuisiner la sole.

Les trois candidats sont très stressés par cette épreuve de la dernière chance. La fin de l'épreuve arrive et les chefs dégustent :

  1. Paul-Arthur s'en sort haut la main en cuisinant une sole à la vapeur, farcie d'une duxelle de champignons. Simple mais très bien exécutée selon tous les jurés.
  2. Pierre-Sang et Ludovic déçoivent les jurés. La sole de Pierre-Sang est très mal préparée (restent les laitances et les arêtes) et celle de Ludovic est presque crue.

  1. Celle de Pierre-Sang est parfaite.
  2. Celle de Ludovic est mal préparée. C'est donc lui qui s'en va.
Revoir l'émission

Le site officiel de Top Chef

Sur le même sujet