Manon des sources de Claude Berri d'après le roman de Pagnol

Tiré du roman éponyme de Marcel Pagnol, Manon des sources est la suite de Jean de Florette, sorti en salle la même année.
141

Marcel Pagnol avait réalisé, en 1952, les films Manon des sources et Ugolin , qui formeraient plus tard le diptyque romanesque intitulé L'eau des collines et publié en 1963. Trois ans après l'énorme succès de Tchao Pantin en 1983, Claude Berri sort le remake des films de Pagnol: Jean de Florette (7 césars) et Manon des sources (2 césars). Dans Jean de Florette , la révélation fut Daniel Auteuil incarnant le personnage d'Ugolin. Cette fois-ci, la révélation est Emmanuelle Béart, alors la femme de Daniel Auteuil, depuis 2 ans. Les deux acteurs s'étaient rencontrés sur le tournage de L'amour en douce d'Édouard Molinaro. Le couple sera récompensé par deux césars: celui du meilleur acteur et celui de la meilleure actrice dans un second rôle.

Le résumé de Manon des sources

La scène se passe 10 ans après l'histoire de Jean de Florette . Les Soubeyran prospèrent grâce à leurs œillets maintenant bien irrigués par la source des Romarin et du défunt Jean de Florette. César, dit le Papet, demande encore une fois à son fils de se trouver une femme et de bâtir une famille qui pourra hériter du trésor des Soubeyran. Mais Ugolin tombe amoureux d'une femme qui ne peut l'aimer en retour: Manon, la fille de Jean de Florette, devenue farouche bergère dans les collines de la région.

Comme on l'a vu dans l'épisode précédent, Jean de Florette , Manon sait que les Soubeyran ont bouché la source de la ferme des Romarin et ont indirectement tué son père.

Manon s'éprend de l'instituteur du village, et surprend deux villageois en train de discuter le fait que tout le monde au village savait que la source existait mais que personne n'a rien osé dire. Furieuse, elle décide de boucher la source en amont du village dont elle vient de découvrir l'entrée d'eau. C'est la catastrophe! Tous les paysans s'apprêtent à perdre leurs récoltes et la municipalité ne parvient pas à contenir la colère des habitants.

Mais Dieu guettait! Le curé, lors d'un sermon, fait entendre aux habitants que tout ceci est de la faute des Soubeyran, qui ont bouché la source des Romarin et tué Jean de Florette. Dieu se retourne alors contre les villageois qui n'ont rien osé dire. Mais pour retrouver l'eau, les langues se délient et le village accuse Ugolin et César d'avoir tout fait pour empêcher Jean de Florette de réussir ses projets et, indirectement, de l'avoir tué.

Ugolin avoue tout et, dans une scène mémorable, promet à Manon de lui donner toute la richesse des Soubeyran si celle-ci veut bien se marier avec lui. Manon, bien sûr, refuse et Ugolin se pend en rentrant chez lui.

Dernier rebondissement du film, César apprend que sa Florette, celle qu'il a aimée étant jeune et que le service militaire lui a enlevée, avait un fils: Jean qui est aussi le sien. Et Manon, donc, sa petite-fille. Il décide de tout lui donner avant de s'endormir à jamais.

La scène du film Manon des sources

La scène du film pourrait être celle d'Ugolin faisant son mea culpa amoureux à Manon. Fou d'amour, plein de remords, Ugolin promet richesse et fortune à Manon, qui ne désire que bonheur et liberté, tout comme son père. Ici encore, on peut voir la confrontation de deux mondes: le paysan riche d'héritage et pour qui la terre est le seul bien, contre le nouveau paysan qui ne voit la terre que comme une terrain de liberté. "Réfléchis. Réfléchis un peu. Tu crois pas que ça ferait un mélange terrible, tout le regret du mal que je t'ai fait, et tout le plaisir du bien que je veux te faire? Mais tu vois pas comment je travaillerais pour toi? Tu vois pas mon amour? Mon amour..."

Les performances d'acteurs dans Manon des sources

Encore une fois, Yves Montand est magistral dans le personnage du Papet, comme dans cette scène finale où il apprend que Jean était son fils. Intensité des dialogues et des expressions s'accordent à merveille que la voix de Montand sublime encore plus.

Daniel Auteuil gagne cette fois-ci le César du meilleur acteur, mais il aurait pu très bien l'avoir remporté pour Jean de Florette . Ugolin est simple, donc difficile à jouer, et Auteuil le fait merveilleusement bien.

Enfin, Emmanuelle Béart, César de la meilleure actrice dans un second rôle, est révélée par ce film.

Voir l'article sur Jean de Florette .

Sur le même sujet