The Company Men de John Wells avec Ben Affleck et Tommy Lee Jones

Lorsque Bobby Walker se fait renvoyer de sa banque d'investissement suite à un plan de licenciement, sa vie s'effondre et ses rêves de gamin s'évaporent.
6

The Company Men est le premier film de John Wells en tant que réalisateur. Plutôt réussi, ce film raconte la chute sociale d'un homme que tout le monde envie après l'effondrement des bourses internationales en septembre 2008. Comme le montre l'affiche, une bonne situation professionnelle ne tient plus, aujourd'hui, qu'à un fil.

Le casting est plutôt fourni avec un Ben Affleck en tête d'affiche, secondé par les talentueux Tommy Lee Jones et Chris Cooper.

Le résumé du film The Company Men

Bobby Walker (Ben Affleck) travaille en tant que directeur commercial dans une banque d'investissement créée trente ans plus tôt par James Salinger et Gene McClary (Tommy Lee Jones). Tout va pour le mieux jusqu'à ce qu'une crise mondiale vienne frapper la boîte de plein fouet. Les plans de licenciement se multiplient et les têtes tombent les une après les autres : Bobby et, plus tard, Gene et Phil Woodward (Chris Cooper), très proche conseiller de Gene qui a débuté sa carrière sur les chantiers navals que la banque GTX commençait à financer.

C'est alors que débute la chute des protagonistes. Bobby doit abandonner sa Porsche tant aimée, son abonnement au club de golf et, enfin, sa maison. Lui, sa femme et leurs enfants retournent alors chez ses parents, dans une banlieue qu'il a tant désiré quitter.

Mais Bobby persévère et compte bien décrocher très vite un nouveau job. C'était sans compter sur une conjoncture économique très peu propice à l'emploi, même si certaines boîtes le laissent espérer sans pour autant le faire signer un seul contrat. Tout s'écroule lorsqu'il se rend à Boston (ils habitent Chicago) pour un entretien fixé au matin. Bobby est plein d'espoir mais son interlocuteur lui laisse entendre qu'il s'est trompé de date pour ne pas le recevoir.

Aidé par son beau-frère Jack Dolan (joué par un Kevin Costner un peu serré dans sa chemise...), Bobby réussit à joindre les deux bouts en travaillant sur un chantier. Il commence à apprécier cette vie moins stressante où il peut enfin passer du temps avec ses enfants, même si les fins de mois sont maintenant plus difficiles.

La critique du film The Company Men

Basé sur un scénario plutôt bon et réaliste, The Company Men est au final un film qui respire la sincérité et l'expérience. Ce sujet aurait pu être assez scabreux, vu la conjoncture actuelle et le bon nombre de clichés que peuvent véhiculer les différents médias, mais l'ensemble est plutôt touchant et intelligent : la toute puissance du con(seil) d'administration dans une boîte indexée, l'inutilité et le manque de tact de la plupart des conseillers en réinsertion, les propositions de poste absolument non adaptées dues à une explosion du nombre de demandeurs d'emploi, l'irrespect de certains recruteurs, le découragement d'un élément dont les capacités sont exceptionnelles, le malaise d'un homme qui chute de l'échelle sociale, etc.

Bien filmé, The Company Men apparaît comme l'un des films de référence concernant le licenciement et la longue et douloureuse réinsertion qui en découle.

On pourrait malheureusement reprocher à John Wells d'avoir terminé son film de façon si complaisante. Malheureusement, les personnes licenciées n'ont pas toujours un ancien collègue qui a le cran et le courage de récréer une entreprise...

Voir la bande-annonce de The Company Men

Sur le même sujet