Hannon et Himilcar, les aventuriers Carthaginois

Carthage a été une cité florissante. Afin de mieux contrôler le commerce, elle envoyait régulièrement des expéditions découvrir de nouvelles merveilles.
31

Une ville a surgi en haut d'un promontoire d'Afrique du Nord, aride et battu par les vents. Là, à l'emplacement de l'actuel Tunis, c'est Carthage, la grande ville commerciale à quelques jours de voile des colonnes d'Hercule. Construite par les Phéniciens à la gloire de Moloch, dieu de Tyr, la ville est une plaque tournante du commerce méditerranéen. Dans cette cité on raconte l'histoire des héros et des voyages légendaires. Telles sont les histoires des voyageurs Hannon et Himilcon au VIe et Ve siècles av. notre ère.

Hannon, l'africain

Hannon est un carthaginois qui rêve de rééditer l'exploit fabuleux du pharaon Nechao qui a affirmé, de son temps, avoir fait le tour de la Libye (ancien nom donné à l'Afrique). Ce dernier était parti à l'est, Hannon s'embarque lui vers l'ouest. L'expédition est encouragée par la cité car elle veut contrôler toutes les routes commerciales. Notre aventurier passe les colonnes d'Hercule et prend la route vers le sud en longeant la côte. Il double le cap Blanc puis le cap Vert et arrive enfin devant «une montagne en feu qui paraît toucher les astres». S'agit-il du mont Cameroun, un volcan de 4070 m? Encore plus loin, dans une petite île, Hannon découvre des animaux étranges qu'il décrit comme étant des hommes poilus. S'agit-il des gorilles que l'on trouve qu'en Afrique équatoriale? Finalement, l'expédition fait demi-tour. Hannon déclare qu'il a atteint la limite des contrées où l'homme peut survivre: au-delà il fait beaucoup trop chaud! Il sait dorénavant que Néchao a menti!

Himilcon vers l'inconnu

Carthage connaît d'autres aventuriers qui sont prêts à des périples encore plus redoutables. L'homme se nomme Himilcon et ses aspirations le mènent vers le nord. Passant les mêmes colonnes d'Hercule, il longe la péninsule ibérique puis la Gaule. Le cabotage continue jusqu'aux îles de l'étain, situées quelque part en Grande-Bretagne. Mais le navigateur veut poursuivre plus loin, aller jusqu'aux confins du monde. Après quatre mois de navigation périlleuse entre le froid et le brouillard, les navires sont brusquement arrêtés par d'énormes algues qui flottent en surface. Effrayés, ils doivent rebrousser chemin.

La mer Ténébreuse

Ces voyages extraordinaires ont un point commun. Les expéditions étaient destinées à des fins de monopole commercial, aussi les navigateurs carthaginois ont volontairement caché leurs découvertes et ont peuplé l'océan Atlantique de monstres marins et de phénomènes catastrophiques afin de décourager les plus audacieux aventuriers. A cause d'eux l'océan Atlantique restera pour mille ans une mer terrifiantes. Les Grecs renforceront le mythe de l'abîme atlantique qu'ils appelleront la "Mer Ténébreuse".

Sur le même sujet