La signification des noms des rois mésopotamiens

Les noms de rois ne sont pas choisis au hasard! Chacun possède un sens très précis!
15

Qu'est-ce qui fait un individu en Mésopotamie ? Son charisme, sa personnalité, sa richesse ? Certainement ! Mais il existe un attrait, propre à chaque personne, auquel les mésopotamiens attachent énormément d'importance : celle de l'identification par le nom. Chaque nom porté en Mésopotamie du quatrième millénaire aux premiers siècles de l'ère chrétienne, a une signification ; il est porteur de sens. Aussi, quand il s'agit de personnes faisant parti de l'élite, les noms revêtent une plus grande importance encore.

Des noms bibliques et grecs

Nous connaissons les noms de personnages demeurés célèbres grâce a des équivalents. La Bible, témoin de périodes qui les a vu vivre, rapporte leurs histoires, leurs hauts faits de leurs existences et, prenant soin de les identifier convenablement, reproduit l'orthographe de leur nom dans la langue… de la Bible. Or, les bibles les plus anciennes et les plus complètes en Occident ont été traduites en langue grecque. Ainsi, nous connaissons ces rois mésopotamiens sous leurs formes grecques comme Nabuchodonosor ou encore Assurbanipal.

Des noms qui ont un sens

Il convient, pour définir le sens de chaque nom, de les retranscrire dans leurs langues d'origines à savoir le babylonien et l'assyrien. Reprenons le plus célèbre des rois de Babylone retranscrit dans la Bible : Nabuchodonosor II (630 – 562 av. notre ère). La forme biblique vient du babylonien Nabû-kudurri-usur et signifie "Nabû, protège ma descendance!". Autre roi célèbre, dénigré par le texte biblique lui aussi, Assurbanipal (669 – 627 av.). En assyrien, le nom de celui qui passe pour un roi débauché, est Assur-ban-apli . Son nom signifie quant à lui :"Assur est le créateur du fils héritier". Il est important d'intégrer les dieux dans le nom car il donne une légitimité au souverain. Toutefois, d'autres noms n'intègrent pas cette une notion. C'est le cas d'Hammurabi (1792 – 1750 av.) dont le nom babylonien correspond à "mon ancêtre est grand!". Ainsi, l'évocation d'un père ou d'un parent plus éloigné peut transmettre au souverain tout autant de légitimité à être sur le trône qu'un dieu.

Changement de nom

Un nom n'est pas définitif. Dans certains cas ils peuvent être changés. Assarhaddon (680 – 669 av.) littéralement Assur-ada-iddina et signifiant "Assur a donné un frère" se transforme en Assur-etal-ilâni-mukîn-apli, soit "Assur, prince des dieux, est celui qui établit la royauté". Le nom sert encore une fois à légitimer le roi par rapport à ses frères. Toutefois, ce roi assyrien demeura célèbre comme étant Assarhaddon car il semblerait qu'il ait préféré garder son premier nom.

Sources:

Sur le même sujet