La vie de Jésus en trois évènements

On distingue trois grands événements dans la vie de Jésus: le cycle de l'enfance, la vie publique et enfin la Passion et la Résurrection. 
95

Dans les Evangiles, la naissance de Jésus est accompagnée de miracles ou sinon d'événements extraordinaires. Joseph et Marie, ses parents, sont avertis de son arrivée imminente par des songes. L'ange Gabriel prévient Marie que le fils qu'elle portera sera le Sauveur, alors qu'elle est encore vierge: c'est l'Annonciation. Selon la tradition de certains évangiles (Luc) Marie visitant sa cousine Élisabeth, enceinte du futur Jean-Baptiste éprouve un nouveau phénomène étrange. Les deux femmes ressentent tressaillir vigoureusement leurs enfants quand elles sont proches l'une de l'autre.

Jésus enfant

Jésus dit de Nazareth – lieu où vivaient ses parents - est né en fait à Bethléem. Appelée pour un recensement, Marie accouche en chemin dans une étable. Après cet épisode relaté comme étant la Nativité, peuplée d'animaux par des traditions plus tardives, a lieu l'Adoration des Bergers et l'Adoration des Mages Gaspard, Melchior et Balthazar. Matthieu clôt l'enfance de Jésus par la fuite des parents de Jésus qui l’emmènent vers l'Égypte, ces derniers ayant été avertis d'un massacre imminent visant tous les nouveau-nés du royaume décrété par le roi Hérode.

La vie public de Jésus

La vie de Jésus, sans ses parents, débute véritablement à son baptême. Les évangiles de Jean et de Marc débutent d'ailleurs leurs récits par ce moment important. Il est alors plongé dans l'eau du Jourdain par Jean Baptiste. Avant cela, seul un épisode de son son enfance nous est connu, lorsque, enfant, Jésus impressionne les lettrés du temple à Jérusalem par sa rhétorique et sa connaissance des Lois divines.

Commence alors pour Jésus un itinéraire de prédicateur où celui-ci multiplie les rencontres, les discours et les miracles. Le cœur de son prêche est l'annonce de la venue prochaine du Royaume de Dieu. Jésus prédit l'arrivée du successeur de David, le Messie, qui restaurera l'indépendance sacrée du royaume d'Israël. De plus, Dieu doit venir bientôt, en personne, sur terre pour gouverner la destinée des hommes. Jésus s'inscrit toujours dans une tradition juive mais pour une interprétation plus libre de la loi.

La Passion et la Résurrection

Jésus s’entoure de disciples parmi lesquels beaucoup perpétueront sa parole et son message. Après un dernier repas - la Cène - Jésus est arrêté sur dénonciation de Judas et est amené devant le Grand Prêtre Caïphe. Sans motifs réels pour le détenir – fauteur de troubles? - , les juifs vont pourtant le livrer aux autorités romaines. Le préfet de Judée, Ponce Pilate, est obligé de le condamner à mort devant l'intransigeance des juifs à le voir libre. Il est ainsi crucifié.

Jésus est mort sur la croix. On le descend du lieu de son calvaire. Mais comme on est à la veille de Pâques, ses fidèles disciples décident de placer son corps dans un tombeau avant de pouvoir effectuer les rites funéraires convenablement. Le lendemain - ou trois jours après selon les versions – Marie-Madeleine, venue pour embaumer le corps du Christ, trouve le tombeau vide. C'est alors qu'elle reconnaît, en celui qu'elle a pris pour un jardinier, Jésus debout devant elle, ressuscité. Ce dernier lui demande de ne pas le toucher (Noli me tangere, « ne me touche pas »). Par cet ordre, il lui fait comprendre que l'ancien mode de relation – humaine? - a pris fin. Mais il lui permet néanmoins d'annoncer la bonne nouvelle (en grec «évangile») et se montre même à certains incrédules comme Thomas qui demande des preuves.

Quarante jours après Pâques, Jésus s'élève dans le ciel et commence une ascension qui marque la fin de sa vie terrestre mais le début du christianisme.

Sources:

  • Bible
  • Evangiles

Sur le même sujet