Le culte d'Isis à Rome, une foi ouverte aux femmes

Le culte d'Isis a connu un grand succès à Rome notamment de part son attrait et son ouverture sur la place qu'il accordait aux femmes.
50

La remarquable expansion que connaît le culte d'Isis – déesse orientale - dans les régions romaines aux alentours du début de notre ère est due en grande partie au succès qu'il remporte auprès des femmes. Il en va de même pour l'introduction d'autres cultes, à diverses époques de l'histoire romaine.

L'attrait de la résurrection

Isis, déesse égyptienne, est la femme d’Osiris et mère d’Horus, le dieu à tête de faucon. La fascination exercée par Isis tient à la victoire qu'elle remporte sur la mort, en ressuscitant par deux fois son mari, Osiris. En récupérant les morceaux de son corps, elle le momifie et s’accouplant avec lui, engendre Horus. Ce dernier part combattre son oncle, meurtrier de son père, le dieu Seth. Pour la même raison, les Romaines s'étaient intéressées à la personnalité mythique de Déméter, la déesse de la fécondité qui réussit à soustraire sa fille Perséphone des enfers et des bras d’Hadès, c'est à dire qu’elle l'enleva à la mort. De même, les femmes seront nombreuses à s'attacher tôt au culte chrétien, qui promet une vie après la mort.

Participer au culte

Les femmes ont été attirées par la possibilité que leur offrait le culte isiaque, contrairement à la religion traditionnelle, de participer aux rites. Jusqu’alors, seuls les hommes pouvaient participer aux cultes religieux et être initiés à leurs mystères. Elles ont été pour beaucoup, également, dans l'introduction du culte de la Grande Mère (Magna Mater ou Cybèle), venue elle aussi d'orient, qui confiait un rôle actif à des prêtresses.

L'attrait de l'initiation

Pour participer au culte d'Isis, il faut avoir été initiée. Comment se passe exactement cette initiation, nous l'ignorons car elle est emplie de mystère. On sait seulement que l'initié, homme ou femme, accomplit un parcours symbolique à travers le monde des ténèbres, ou l'enfer, et qu'au terme de cette épreuve, il reçoit révélation et enseignement. Le parcours se déroule généralement la nuit et est ponctué d’épreuves pendant lesquelles le sexe peut avoir joué un rôle actif. Avec le culte de Cybèle, la religion isiaque est un des seuls cultes dits "à mystères", c'est à dire comprenant des cérémonies d'initiation et des rites connus des seuls initiés, qui soient ouverts aux femmes.

Une autre religion venue d'Orient, le mithraïsme, qui comporte aussi des rites d'initiation, est par exemple interdite aux femmes. Cette exclusion dut favoriser, a contrario, le développement du culte d'Isis parmi les romaines!

Marie a-t-elle supplanté Isis ? Non, bien que l’attrait pour la sainte Vierge a bien été réel. Malheureusement, la foi chrétienne, après avoir été persécutée dans l’Empire, a été ensuite imposée rendant les cultes plus anciens, comme celui d’Isis, interdits et passible de mort.

Sources

Françoise Dunand, Isis, mère des dieux , Paris, Errance, 2000.

Sur le même sujet