L'histoire du prophète Mahomet en quatre dates

Difficile de résumer la vie de Mahomet. Pourtant, de son existence, voici les dates que l'on doit retenir.
47

Mahomet, prophète de l'islam, a annoncé, depuis la péninsule arabique, une nouvelle religion. Celle-ci connaîtra une grande et rapide expansion après sa mort. La vie de Mahomet est jalonnée de zones d'ombres. Pourtant, à l'inverse de Jésus, Mahomet ne réalisera pas de grands miracles et le récit de sa vie peut être raconté d'une manière étonnamment "historique".

570, la naissance

Mahomet naît à la Mecque en 570. Cette riche cité commerciale est à un point d'eau du désert arabique située à un carrefour stratégique de plusieurs pistes caravanières. La Mecque est également un centre religieux important. Elle abrite la Kaaba - la célèbre pierre noire - dont on dit qu'elle renferme une pierre céleste descendue du ciel. Un météorite ? Quoi qu'il en soit, les Arabes du VIe siècle sont polythéistes depuis la nuit des temps et la Kaaba est un lieu de communion de toutes les divinités.

Mahomet voit le jour dans une des familles les plus importantes de la ville : les Banou Hâshim, de la puissante tribu des Qoray-shites. Orphelin de son père dès sa naissance, puis de sa mère, il est confié à son grand-père puis, à la mort de ce dernier, à son oncle, Abou Talib. La vie de Mahomet est obscure jusqu'à sa révélation.

On suppose qu'il devient marchand caravaniers. Il voyage jusqu'en Syrie, établit des relations étroites avec d'autres tribus ou d'autres peuples. À vingt ans, il quitte son oncle et rentre au service de Khadîdja, une riche veuve dont il commande désormais les affaires. Cinq ans plus tard, il l'épouse, devenant ainsi riche et considéré. Khadîdja lui donnera sept enfants dont trois fils - qui meurent en bas âge - et quatre filles. Il restera fidèle à sa femme jusqu'à ce qu'elle décède.

610, la rencontre

Très pieux, Mahomet prend l'habitude de faire des retraites spirituelles dans le désert. En 610, alors qu'il s'est retiré dans une grotte du mont Hira, la tradition raconte que l'ange Gabriel - l'annonciateur - lui explique qu'il est le dernier envoyé de Dieu et qu'il doit rapporter aux hommes la parole divine. Troublé, Mahomet ne transmet son message qu'à sa femme, qui sera la première convertie. En 613, tout s'accélère. Mahomet décide d'extérioriser son message et prêche dans la rue.

Il reçoit une écoute particulière. D'abord tolérée, la nouvelle religion monothéiste qu'il prône soulève vite des contestations. Son appel au partage et à la charité séduisent les plus pauvres mais menacent l'économie. En outre, sa condamnation de l'idolâtrie menace également les cultes ancestraux et les richesses apportées par le pèlerinage de la Kaaba. Mahomet est contraint d'être protégé par son plan car il est victime d'agressions. Son prêche, l'Islam ("la soumission") et les mouslim ("les soumis à Dieu" d'où découle le nom "musulman") subissent des persécutions. En 619, la situation s'aggrave puisque la femme de Mahomet meurt suivi de son oncle. Le prophète demeure seul, sans ses premiers protecteurs.

622, l'Hégire et l'émigration vers Médine

La situation devenant insoutenable à la Mecque, Mahomet décide de partir. Il négocie son arrivée et celle de ses fidèles avec la petite oasis de Yathrib. C'est donc l'Hégire ("émigration") et la date de son départ est choisie pour fonder le calendrier musulman. La petites oasis se convertit rapidement et prend le nom qu'on lui connaît aujourd'hui, Madînat al-nâbi, ou Médine, littéralement "la ville du prophète". Les trois tribus juives de la ville sont courtisées par Mahomet mais la prééminence de l'islam sur toutes les religions rend cette tentative caduque. Désormais les juifs seront expulsés et leurs biens confisqués. Tous ceux qui résisteront désormais à la parole du prophète seront châtiés et exécutés. Il faut avouer que Mahomet et ses disciples sont en période de guerre. Les attaques venant de la Mecque sont nombreuses et récurrentes. Et, de victoire en victoire, Mahomet installe un peu plus sa religion.

630, l'affirmation de l'islam

En 627, le siège de Médine échoue et des pourparlers de paix débutent. En échange d'une trêve de dix ans, Mahomet et ses disciples sont de nouveaux autorisés à se rendre au pèlerinage à la Mecque. Mais la nouvelle religion engrange beaucoup de nouveaux disciples et le prophète se retrouve dès 630 en position de force. Il rompt alors la trêve et marche avec une grande armée vers la capitale religieuse. La ville capitule sans combattre et Mahomet peut enfin déclarer l'islam comme seule religion autorisée. Il fait abattre les idoles et impose à tous la parole du seul et unique dieu, Allah.

En 632, Mahomet, malade pénètre pour la dernière fois en pèlerinage à la Mecque. Le 8 juin, il s'éteint paisiblement à Médine. La communauté se retrouve sans son chef et risque d'éclater. Les différentes factions se rassemblent sous l'autorité d'un remplaçant ("khalîfa"): Abou Bakr, homme de confiance du prophète. Les compagnons du prophète décident également de réunir les paroles de Mahomet dans un recueil sacré: le Coran ("les récitations") afin que perdure son message.

Sources:

  • Hadith
  • Coran

Sur le même sujet