Découverte de neuf tombes précolombiennes

Ces vestiges remettent en cause nos connaissances de la civilisation Inca.

La semaine dernière, lors d’une conférence de presse à Cuzco (Pérou), le gouvernement péruvien a fait part d'une découverte historique. En effet, à une trentaine de kilomètres du Matchu Putchu, neuf tombes ont été mises à jour à Vilcabamba.

Civilisation Wari, prédécesseurs des Incas

D’après les archéologues, elles appartiennent à la civilisation Wari (ou Huari). Ce peuple résidait dans la région entre 700 et 1200 après Jésus Christ. Ils sont donc les prédécesseurs du peuple Inca (1400 – 1570 ap JC) qu’ils auraient fortement influencé. Le site a été découvert en juillet dernier puis rapidement étudié dans les mois qui ont suivi.

Vilcabamba, ville mythique de la rébellion Inca

L’importance de cette découverte réside dans le lieu où elle a été faite. En effet, Vilcabamba est nom familier des amoureux de l’histoire inca. Il s’agit du dernier bastion de la résistance de ce peuple aux conquistadores espagnol. Sa prise par les colons en 1572 marqua la fin de cette civilisation Inca et le début de l’ère péruvienne.

« Cela va nous faire réviser une partie de l’histoire Inca », a déclaré l'archéologue Luis Lumbreras, ancien directeur de l'Institut national de la culture (INC).

Jusqu’alors les archéologues supposaient que les incas avaient foulé, les premiers, ce territoire. Hors la découverte de ces sépultures indique que les Waris connaissaient déjà la région avant leur arrivée quelques siècles plus tard. Comme le souligne Juan Garcia, président de la direction nationale de culture de Cuzco, « cette découverte est l’une des plus importantes faites, elle est comparable à celle du Matchu Pitchu ».

Le seigneur des Vilcas

Parmi les neufs sépultures mises à jour se trouvait la tombe d’un haut dignitaire déjà surnommé « le seigneur des Vilcas » par les archéologues. Il était habillé d’une plaque d’argent en forme de Y, d’un casque d’argent et orné de colliers et bracelets d’or et d’argent. Des pièces ont également été retrouvées prés de sa dépouille. Cette découverte pourrait nous en apprendre plus sur l’organisation sociale de la culture Wari.

A la recherche de la cité perdue

Ces tombes laissent supposer qu’une ville devait exister à proximité. Les experts espèrent également la découvrir, peut-être la légendaire cité Païtiti et ses merveilleuses richesses…

Les civilisations précolombiennes n'ont laissé aucune trace écrite. C’est donc aux archéologues de découvrir leur histoire avant le contact européen et de nous la raconter.

Nous fêtons cette année le centenaire de la redécouverte du Matchu-Pitchu, l’incroyable cité Inca, par Hiram Bingham, un historien américain de l'Université de Yale.

Sur le même sujet