Le tennis-ballon : un véritable sport

Également nommé football-tennis, le tennis-ballon attire de plus en plus de pratiquants à travers le pays.En particulier en Languedoc-Roussillon.
7

Empruntant au football sa technique de balle, au volley-ball son terrain et au tennis une partie de ses règles et son filet, le tennis ballon est pratiqué en priorité par les footballeurs qui l'ont introduits dans leurs entraînements (préparation physique, exercices techniques, récupération ludique) et par les tennismen qui travaillent leurs réflexes, leur coordination et leurs déplacements à travers ce jeu d'équipe très distrayant. Sans oublier ceux, nombreux, qui apprécient au cours de leurs loisirs, ce sport accessible à tous, ne nécessitant qu'un ballon, un espace de jeu réduit et un équipement sportif fort peu onéreux.

L'un des principaux intérêts de ce sport réside en effet dans sa facilité de pratique. Sans contact, il n'implique pas de limite d'âge et peut par conséquent séduire un public très large, des enfants aux vétérans. Autre avantage : on peut jouer au tennis ballon toute l'année, les matchs pouvant se disputer à l'extérieur comme en salle. Quant aux structures nécessaires pour pratiquer ce sport, elles ne font pas défaut. Il ne manque pas en effet en France de terrains de tennis "inutilisés" ou de stades et de gymnases pouvant accueillir à moindre frais les amateurs de la discipline. De nombreux tournois sont également organisés pendant la saison estivale sur les plages.

Sport spectacle et sport plaisir

Sport complet demandant adresse, réflexes, coordination, intelligence tactique, capacités physiques (vitesse, endurance, souplesse…), technique de balle, concentration et esprit d'équipe, il fait la part belle au spectacle. Les échanges sont vifs et la variété des prouesses physiques et techniques quasiment infinie : reprise de volée, "bicyclette", passes du pied, de la poitrine, ciseaux… Les équipes évoluant chacune dans leur camp, le tennis-ballon n'admet pas les contacts et privilégie ainsi le “jeu de balle”, pour le plus grand plaisir des “amoureux du beau geste”.

Le décompte des points confère à ce sport un attrait supplémentaire : le résultat n'est jamais acquis ; les rebondissements sont fréquents et l'incertitude de la victoire demeure jusqu'à la fin du match. Au niveau de l'ambiance, les rencontres engendrent toujours la bonne humeur générale du fait du mixage dans la constitution des équipes (différences d'âges, de personnalités, d'origines, de niveaux de jeu, d'expériences sportives) et des prouesses physiques qu'elles occasionnent. Sport spectacle, le tennis-ballon est donc aussi un véritable "sport plaisir" pour les joueurs et pour les spectateurs.

En plein essor à travers le monde, la pratique du tennis-ballon reste un peu à la traîne dans notre pays. Avec environ une quarantaine de clubs et un réseau de compétitions régionales et nationales toujours mieux structuré, la France est cependant en train de combler une partie de son retard. Même s'il n'a pas encore sa propre fédération, le tennis-ballon “made in France” possède quand même son équipe nationale. Au plan national, le Languedoc-Roussillon est devenu une région incontournable du tennis ballon. En particulier grâce au Tennis Ballon Club Sétois et à ses nombreux titres de champion de France conquis depuis 1998. Les Sétois possèdent également dans leurs rangs l'un des meilleurs joueurs français en la personne de Julien Isoird, international tricolore. Spécificité locale : le TBC Sète arbore désormais les couleurs du FC Sète 34, avec lequel il a passé un accord. A quand des joueurs de tennis-ballon, sous le maillot de l'OM, du PSG, du RC Lens ou de … la Juventus de Turin ?

Depuis le 16 octobre 2010, l’UNIF (Union International Futnet) est née, elle regroupe 15 nations à travers le monde, et en prévoit une quarantaine d’ici 2012. Elle est notamment en charge d’organiser les championnats du monde (prochains en 2012, à Barcelone), et veille à la promotion et au développement du Futnet (nom international du Tennis Ballon) à travers le Monde… son siège est à Barcelone.

Règles principales :

- l'engagement se fait au pied et le ballon doit passer directement par dessus le filet.

- le ballon ne peut toucher le sol qu'une seule fois par camp.

- une seule touche de balle sans contrôle par joueur, et trois touches de balle maximum par camp pour le renvoi du ballon à l'équipe adverse sont admises

- en simple, le joueur a droit à deux touches de balle. Le ballon peut alors toucher le sol avant ou entre les deux touches.

- le ballon peut être frappé ou touché par toutes les parties du corps, à l'exception des bras et des mains.

- il y a faute si un joueur touche le filet avec une quelconque partie de son corps.

- le ballon avant de franchir le filet doit être touché par un joueur en dernier, il ne doit pas rebondir au sol et passer le filet.

- tous les points comptent (les sets se jouent en 11 points)

- le point est perdu si le ballon touche le sol à l'extérieur du terrain (en dehors des lignes), ou les structures de maintien du filet.

- l'équipe qui remporte le point engage pour le point suivant.

Quelques sites internet

http://www.unif-planet.org/ site de l’UNIF

http://www.tennisballon.com/ Fédération France

http://tbv94.free.fr club de Villiers sur Marne

http://tennisballonclubsete.free.fr club de Sète

http://www.gift-tennis-ballon.fr/ club d’Issy les Moulineaux

Sur le même sujet