Chirurgie esthétique contre acide hyaluronique

Dix minutes et dix ans de moins, la jeunesse à la clé. L'acide hyaluronique au service de la beauté pour perdre ses rides et autres imperfections faciales.

Les femmes refusent de vieillir et veulent rester belles, si possible, sans passer par la case de la chirurgie esthétique. Il y a encore peu de temps, c'était utopique. Il fallait accepter de se faire opérer, subir le stress, l'anesthésie, les douleurs, l'attente pour un résultat qui n'était pas toujours celui escompté et débourser, en plus, une somme assez coquette. Aujourd'hui, il en est tout autrement.

L'ère du bistouri pourrait bien être révolue car une nouvelle technique, au nom imprononçable, a fait son apparition: le comblement de rides, poches, cernes ou plis naso-géniens (autour du nez) par l'injection d'acide hyaluronique. On appelle çà la nouvelle médecine cosmétique. Elle est révolutionnaire, et les cabinets du corps médical pratiquant "ce miracle" ne désemplissent pas.

Mais de quoi s'agit-il exactement?

L'acide hyaluronique (AH) est une molécule qui, malgré son nom barbare, n'est, ni plus ni moins, qu'un composant de notre peau qui retient l'eau présente dans sa sous couche. Il l'hydrate, la repulpe et lui procure un effet de défroissement immédiat. Le visage redevient lisse.

Les injections de ce produit apportent une deuxième jeunesse au visage et à la peau. Il est hypoallergénique, et sa durée d'efficacité est de l'ordre de 6 à 12 mois car il est, en plus, biodégradable. Celui qui est employé par les dermatologues ou les médecins est synthétique et ressemble à s'y méprendre à celui de l'être humain; enfin, il raffermit les tissus et donne le fameux coup de fraîcheur bien connu des adeptes du lifting.

Comment ça marche?

La ou les injections, à base de gel, se pratiquent en quelques minutes dans le tissu cutané ou dans le derme. Les aiguilles utilisées sont très fines, ce qui rend le geste médical pratiquement indolore. Il ne nécessite aucune anesthésie générale, tout au plus, pour certaines parties du visage (notamment autour de la bouche où la zone est un peu plus fragile) une pommade anesthésiante à la lidocaïne.

Où?

Le visage dans son ensemble est devenu la zone de prédilection pour ce type d'intervention: on repulpe les lèvres, comble les ridules et les rides (même les plus marquées), on efface les sillons autour du nez et de chaque côté de la bouche, on redessine l'ovale du menton, et on atténue ou fait disparaître les cernes et les poches, bref tout le visage peut être restructuré.

Les plus

Pour les puristes, le résultat est immédiat et permet de retourner à ses occupations sans attendre. Seules quelques rougeurs subsistent, mais elles s'estompent rapidement, le temps que le produit trouve sa place. Pour un résultat optimal, on compte environ dix jours.

Idéal pour les frileuses du bistouri, les peureuses et les douillettes, mais surtout idéal, car ça marche, et le résultat est spectaculaire. On peut recommencer indéfiniment, sans réelle contre-indication sauf cas très particulier, à voir avec le praticien.

L'intérêt de cette méthode réside également dans le fait que le gommage des défauts de la peau n'est pas définitif et qu'il s'estompera avec le temps.

Le moins (si on doit en trouver un)

Seul bémol, peut-être, le coût. De 200 à 300 euros, il varie selon les soins, le nombre d'injections et le type d'acide hyaluronique utilisé, mais il faut se renseigner et, comme toujours, passer par un professionnel de cette nouvelle médecine, ayant pignon sur rue. Et puis, une chose est sûre, que ne ferait-on pas pour être la plus belle !

Sur le même sujet