Le château de Versailles en été, un retour au siècle des lumières

Le premier château de France est bien mal connu de ses visiteurs. Pourtant, au-delà des appartements et des jardins, une foule de rendez-vous anime ce lieu.

Pour le public, Versailles est un endroit somptueux, mais statique, dans lequel le visiteur passe de pièce en pièce, sous la houlette d’un conférencier qui raconte les heures glorieuses du château. Cependant, l’ancienne demeure des plus prestigieux Rois de France est un lieu bien vivant dans lequel de nombreuses festivités ont lieu tout au long de l’année.

Les mois d’été sont, traditionnellement, riches en réjouissances de tous genres.

Juin -dix-sept juillet, les fêtes vénitiennes selon Vivaldi

Ici, une façon de retrouver les fêtes somptueuses données en son temps par Le Roi Soleil lorsqu’il ne pensait qu’à sa propre grandeur et à la gloire de Versailles.

Pour les amoureux de Vivaldi, on écoute un concert qui reprend l’oeuvre principale du compositeur. Chaque vendredi, face aux pièces d’eau, sur lesquelles évoluent des gondoles et des personnages bien connus du Carnaval vénitien, les meilleurs artificiers tirent d’extraordinaires feux qui renforcent la magie de l'endroit.

Juillet 2011, tournage d’un film “Les adieux à la Reine” au Château.

Le réalisateur, Benoît Jacquot vient de terminer son film dont il tire la substance du livre éponyme de Chantal Thomas qui retrace les trois derniers jours de la Reine Marie-Antoinette à Versailles. Ce roman est Prix Fémina depuis 2002.

Quatre-vingt figurants, dans leur rôle de courtisan, montrent comment la Cour vit après la chute de la Bastille et, surtout, comment elle va s’éloigner de la Royauté lorsqu’elle pressent la fin de la monarchie qui va se terminer dans un bain de sang.

Le film reprend le personnage clé du roman, Agathe, Sidonie, Laborde, lectrice attitrée de la Reine qui, à travers son expérience, raconte les dernières heures et la terrible solitude de Marie-Antoinette avant le calvaire de la prison et l’échafaud.

9 juillet 2011, bal masqué vénitien à l’Orangerie

Une grande première vient d’avoir lieu, du jamais vu au Château de Versailles, un bal masqué sur le thème de Venise.

Minuit, autour du bâtiment de l’Orangerie, des invités nombreux se pressent dans les jardins. L es costumes sont d’une richesse inouïe, satins, brocarts, soies, plumes, bijoux chatoyants, masques sophistiqués, perruques poudrées et éventails précieux. Tout est beauté, richesse, superbe, bien que frisant parfois, pour certains, un brin d’excentricité.

Qu’importe le lieu est féérique et les lumières qui décorent la nuit, enveloppent toute cette incroyable magie.

Versailles veut vivre avec son temps, un DJ anime la soirée et le Ballet national de Marseille propose une prestation contemporaine quelque peu curieuse, dans un monde comme celui-ci.

Le succès est pourtant au rendez-vous… que ne ferait-on pas pour revivre les fastes d’antan même s’ils sont un peu malmenés par l’originalité et le modernisme ambiants.

Pendant tout l’été

Le spectacle des grandes eaux musicales (du 2 avril au 30 octobre)

Les Francini, français d’origine florentine sont, déjà, sous Henri IV, les meilleurs fontainiers connus et reconnus en charge des pièces d’eau des différents châteaux royaux. François Francine, un descendant, se penche, dès 1664 et jusqu’en 1673, sur les 35 kms de canalisations pour faire sortir du sol un spectacle d’eau unique au monde, voulu par Louis XIV et parvenu jusqu’à nous, dans son état originel.

Au milieu des bosquets édifiés par le Nôtre, le promeneur profite de ce monde de fraîcheur, de grâce et de prouesse technique, au son de la musique baroque chère à Lully, Rameau et quelques autres noms prestigieux.

Les grandes eaux nocturnes (le samedi, du 18 juin au 3 septembre, de 21h à 23h20)

Au cours de cette étonnante promenade de nuit, le paysage se transforme sans cesse, l’eau des fontaines étincelle de mille et un feux, les contours des bosquets surgissent au fur et à mesure de l’avancée dans les jardins, quelques lasers parcourent “soigneusement” la végétation, l’eau et le ciel. L’apothéose arrive avec un feu d’artifices, somptueux , écrasant de majesté et qui donne un air de conte de fées aux jardins re-visités. Louis XIV n’aurait pas souhaité mieux…

“Les grandes eaux musicales”

Entrée payante de 9h à 18h30

Mise en musique de 10h à 18h30

Mise en eau de 11h à 12h et de 15h30 à 17h

(+Mise en eau du Bassin du Miroir toutes les 10 minutes, de 10h à 18h30)

“Les grandes eaux nocturnes”

Mise en eau de 21h à 23h de la Grande Perspective, de 21h05 à 22h55 des bosquets

(Les horaires de mise en eau sont susceptibles d'être modifiés)

Sources:

Le château de Versailles

L es adieux à la Reine Chantal Thomas

E xtraits du film "Les adieux à la reine"

Sur le même sujet