Ne rien manquer de l'île Maurice, le joyau de l'océan Indien

Tour d'horizon de la plus célèbre des îles de l'océan Indien, Maurice, dans l'archipel des Mascareignes, à 225 km de La Réunion et 1087 km de Madagascar.
38

Il y a 100 000, ou peut-être même 700 000 ans, dans l'archipel des Mascareignes, une éruption fait s'effondrer le toit d'un volcan le long d'un anneau, appelé caldeira. La roche en fusion qui s'écoule en est la cause. Pendant quelques heures, c'est le chaos puis l'accalmie revient et… une île apparaît. Ainsi, naît dans le feu et l'eau la future Maurice.

Actuellement, celle-ci s'étend sur un peu plus de 1800 km2, cernée d'une barrière de corail qui entoure son lagon et ses plages. Il reste bien quelques cratères çà et là, mais plus aucun volcan en activité.

De la colonisation néerlandaise à l'indépendance

Ex-possession britannique indépendante depuis le 12 mars 1968, Maurice forme aujourd'hui une république avec trois autres îles: l'île Rodrigues, sa proche voisine à l'est, Saint-Brandon, au nord-ouest, formée d'une soixantaine d' îlots - et réserve écologique pour les tortues - et Agalega, au nord, avec deux petites îles abritant 300 personnes qui vivent du commerce de l'huile de coco.

Son histoire est tumultueuse mais passionnante. L'île Maurice a été découverte par les Portugais en 1598 mais est restée inhabitée jusqu'à ce que les Néerlandais s'y intéressent, au XVIIIe siècle, et lui donnent le nom de "Mauritius" en l'honneur de leur prince Maurice de Nassau. Quelques années plus tard, en 1721, les Français la colonisent et l'appelle l'île de France. En 1810, une terrible bataille oblige la France à quitter le pays au profit des Britanniques qui lui rendent son nom premier. L'hégémonie britannique durera 158 ans, jusqu'à l'indépendance obtenue par référendum.

Les ethnies, les langues, les religions et la population mauricienne

Durant toutes ces années, une importante migration d'hommes très dissemblables accoste ici. Les premiers sont les esclaves de Madagascar et d'Afrique. Puis, à l'abolition de l'esclavage (1835), deux autres populations différentes débarquent, des Indiens et des Chinois.

A présent, la population indienne est la plus importante (environ 68 % des individus).

Ce melting-pot parle l'anglais, qui est la langue officielle de l'île, et le créole, mais bon nombre de Mauriciens ont adopté le français en raison de sa ressemblance avec le créole mauricien. Les Indiens parlent surtout le bhojpouri (langue indo-iranienne) et les Chinois différentes formes de chinois, dont le mandarin.

L'hindouisme, le christianisme et le bouddhisme sont les religions les plus pratiquées mais il y a également une forte population musulmane et quelques anglicans.

On compte environ 1 268 000 habitants sur l'île, ce qui représente quelques 620 habitants par km2.

L'harmonie qui semble régner entre ces ethnies si dissemblables est frappante, leurs différences culturelles sont tellement flagrantes...une leçon à retenir!

Les meilleurs mois pour profiter de la chaleur ambiante

La meilleure période pour se rendre à l'île Maurice s'étend de novembre à avril, pendant l'été austral. La température grimpe alors à 35° C et si quelques queues de cyclones montrent parfois leur nez, elles ne représentent aucun danger sérieux. De mai à octobre, c'est l'hiver austral. La température oscille entre 17°C et 25°C, les touristes du monde entier privilégient cette période pour venir en masse.

A voir absolument, indépendamment des plages de sable fin!

A acheter pour dépenser ses roupies

  • Des répliques exactes d'une multitude de maquettes de bateaux, travail exceptionnel mais cher
  • Le sari, habit traditionnel des femmes originaires de l'Inde. En coton ou en soie, ils sont bon marché
  • Des fleurs, les anthuriums, qui durent facilement trois à quatre semaines et qu'il vaut mieux acheter à l'aéroport car l'emballage est parfait pour le voyage en avion
  • Quelques CD de Séga, la danse locale, pour les amateurs
  • Du rhum d'excellente qualité et du sucre de canne pour les puristes

Quelques renseignements utiles

  • Monnaie: La roupie. Un euro équivaut à 40,1798 roupies mauriciennes
  • Décalage horaire: GMT + 4 de novembre à mars,et GMT + 2 uniquement de fin mars à fin octobre
  • Le Bus: le prendre est souvent folklorique mais il ne faut pas rater cette expérience amusante
  • L'avion: on peut trouver un billet entre 800 et 950 euros, aller et retour
  • Le lever du soleil, autour de 5 h du matin...: il y a d'abord de petites vagues qui, en s'échouant sur la plage de sable blond, viennent troubler le silence ambiant. Le ciel est encore noir avec quelques puits de lumière diffuse et, petit à petit l'aube s'installe. Un trait rouge surgit à l'horizon, bientôt suivi par une quantité d'autres qui, au fur et à mesure de leur apparition, virent doucement. Alors tout va très vite, le soleil se lève et éclate en mille et un rayons flamboyants qui se jettent dans la mer turquoise. La nature explose, l'innombrable quantité d'oiseaux se met à chanter et une réelle émotion submerge le touriste ébloui à qui l'île vient de montrer sa triomphante splendeur
"Marcher avec des lions, c'est possible sur l'île Maurice"

A lire également l'article de Maryline Tobal sur "Les coco-fesses, le noix de coco de luxe des Seychelles"

Sur le même sujet