Qui sont les individus qui fréquentent les forums?

Le forum se veut un lieu amical de rencontres autour duquel gravitent des personnes de cultures, d'âges et de milieux différents.

Selon Wikipedia, un forum est un terme d’origine latine signifiant "marché et qui désigne en informatique, un espace de discussion publique".

Pour réaliser une étude sociologique la plus fidèle possible des forums sur Internet, il faut lire d’innombrables messages provenant de sites dissemblables, poser les bonnes questions pour amener les personnes à se découvrir, ce qui en soi n’est guère difficile, car l'être humain adore parler de lui. Ce n’est qu’à la lumière de ces recherches que se détachent, peu à peu, toutes les personnalités rencontrées et leurs principales tendances. Curieusement, on arrive souvent à une conclusion identique: tous forums confondus, des caractéristiques similaires émergent du lot des intervenants.

Il est nécessaire de comprendre que, contrairement à une idée reçue, la bonne humeur, le respect et l’élégance ne sont pas toujours de mise dans un forum. On peut, très rapidement, se sentir importuné, si l’on n’y prend pas garde, ou se laisser entraîner dans le sillage de plusieurs de ses membres. Certains en profitent pour relater, plus ou moins abruptement, leurs appréciations sur autrui voire sur ses actions. La meilleure façon de surnager est de choisir son camp parmi les individualités significatives qui se dégagent obligatoirement, comme on vient de le dire, des échanges entre participants.

Il y a beaucoup à raconter sur les innombrables caractères qui se retrouvent, néanmoins trois protagonistes marquants se détachent toujours du panorama.

Celui qui vient pour dialoguer, apprendre, échanger et tisser des liens, sans aucune arrière pensée

Plutôt bien dans sa tête et dans ce qu’il est convenu d’appeler un peu trivialement “ses baskets”, ce personnage entretient des relations de bonne entente, de respect et de curiosité. Il apprécie comme il est apprécié, il est le sujet idéal même s’il sait promouvoir ses idées avec force, mais jamais au détriment de celles d'autrui. Toujours de bonne humeur, il échange, apporte son aide facilement, propose, est à l’écoute et s’intéresse aux autres en évitant de tout ramener à lui. L’amitié, toute virtuelle soit-elle, n’est pas un vain mot pour lui et il en a le sens. Le plus sympathique de tous, sans aucun doute.

Le ténor et son égo démesuré, amusant... Quoique!

Une catégorie curieuse, pleine de rebondissements en tous genres et pas toujours du meilleur goût. Un peu coq de basse-cour, il est le roi du lieu auquel l’ancienneté sur le site permet, du moins le croit-t-il, toutes les extravagances outrancières et dont le mot “modestie” ne fait, manifestement, pas partie du vocabulaire.

La provocation est son maître-mot. Parler, à tout prix, de sa petite personne est sa seule motivation. Il est à l’affût de tout et critique inlassablement, sous l’oeil agacé, glacé ou ébahi de ses congénères. Sa devise? “Je suis génial, qu’on se le dise et surtout qu’on ne me contredise pas!” Normal puisqu’il s’agit, bien entendu, d’un crime de lèse-majesté à l’égard de sa personne si l’on n’accepte pas ses dires.

Comme souvent, ce comportement laisse sous-entendre un mal-être certain, car sa quête de reconnaissance ne s’arrête jamais. Dommage, car il lui arrive de laisser entrevoir une érudition certaine, hélas, fâcheusement entachée par son comportement et sa condescendance qui frisent la bêtise. Vite assommant, cependant.

Le mouton de Panurge avec, toutefois, des nuances

Il fait partie du gros de la troupe, toujours égal à lui-même, parfois goguenard, mais pas trop, tantôt désireux de faire entendre sa voix avec ce petit quelque chose de “J’y vais ou j’y vais pas?”. Il est vite surpris, désemparé ou sérieusement agacé par les autres, mais évite toute controverse quelle qu’elle soit. Il préfère opiner du chef et attendre.

D'autres catégories

Cependant, à partir de là, trois catégories entrent en lice:

  • Celui qui est toujours d’accord (surtout pas de vagues) et tente de minimiser les tensions qui surviennent en faisant allégeance au Seigneur cité plus haut, il se croit obligé de congratuler inlassablement ses semblables.
  • Celui dont l’humour et l’ironie piquante et corrosive déstabilisent le petit génie de la bande et le contraint à se draper dans sa soi-disante dignité.
  • Le dernier, enfin, qui abandonne le navire par désintérêt ou par lassitude, mais pas la lecture du forum, car il est amusant de constater que, plus on est en retrait, plus le fou-rire vous gagne facilement en relisant telle ou telle altercation. Ici, cette phrase prend tout son sens: “Le ridicule ne tue pas". Loin s’en faut.

Comme on le sait, on peut tout dire, mais il y a l’art et la manière de le faire. Manifestement, bon nombre d’individus l’ignore.

Nonobstant certains désagréments inhérents à cette vie communautaire, il peut être plaisant de se confronter aux autres dans la fantaisie, d’accéder à un nouveau savoir et d’offrir sa modeste contribution.

Sources:

Wikipédia: Forum (informatique)

Lecture de différents forums sur le net consacrés à des sujets tels que la mode, l'histoire, les jeux vidéos, la cuisine etc...

Sur le même sujet