Arbustes, le salon des jeunes pousses

Arbustes est un salon exclusivement réservé aux jeunes talents. Il a lieu à Mantes-la-Jolie (78) et les gagnants sont exposés à Paris.

La première édition de cette manifestation a eu lieu en septembre 2011: 42 jeunes artistes plasticiens de 13 à 28 ans se sont inscrits et les douze lauréats ont été intégrés au Salon de la Société nationale des Beaux-Arts qui s'est déroulé au Carrousel du Louvre du 8 au 11 décembre. A cette occasion, ils ont reçu le prix spécial de ce salon. Vu le succès de cette opération, il a été décidé de la renouveler. Elle se déroulera du 22 au 30 septembre, à Mantes-la-Jolie et les inscriptions sont d'ores et déjà lancées.

L'appui des professionnels

Ce salon des "jeunes pousses" a été initié par Christiane Ruiz-Jancovic, présidente de l'association Beaux-Arts Découverte. Elle a reçu le parrainage du ministre de la culture, Frédéric Mitterrand. Elle-même artiste peintre, elle appartient également à la Société nationale des Beaux-Arts. D'où sa volonté de promouvoir les jeunes qui ont souvent bien du mal à se faire connaître et à trouver des galeries où exposer.

Dans cette optique, elle a su mobiliser des artistes confirmés. Dès l'an dernier, elle a ainsi obtenu l'appui de personnalités que l'on retrouvera cette année, telles que les sculpteurs Michel Pigeon, Virgil ou Marcy et les peintres Michèle Bruel-Rupp, François Bellec ou Michel King qui ont accepté de prêter leurs œuvres afin de d'affirmer la qualité de cette exposition. Ce qui est d'autant plus remarquable qu'ils ne participent jamais à des expositions collectives. Au total, quinze peintres et sept sculpteurs n'ont pas hésité à venir encourager les jeunes artistes.

Qualité et maturité pour des talents très divers

Ces derniers viennent de toute la France. Ils ont été pressentis au sein des écoles d'arts plastiques ou de centres culturels, le plus souvent d'Ile-de-France mais aussi d'Alsace où Christiane Ruiz-Jancovic se rend régulièrement. La première édition a révélé des talents très différents tant pas la technique que le style ou l'inspiration : pastels, acryliques, aquarelles, collages, techniques mixtes, terre ou grès. Même le graff ou le wall drawing ont le droit de cité. L'assistance a été heureusement surprise par la qualité et la maturité des pièces produites, y compris chez les plus jeunes. Douze d'entre eux ont été primés mais d'autres récompenses ont été offertes aux plus prometteurs, quatre prix révélation et deux prix espoir.

Pour les lauréats, ce salon est un tremplin qui leur permet de se faire connaître et d'accéder à des lieux d'exposition avec plus de facilité. Une grande galerie du sud de la France s'est ainsi engagée à accepter les œuvres pendant deux mois.

La Société nationale des Beaux-Arts

La Société nationale des Beaux-Arts a fêté l'an dernier avec faste ses 150 ans. Elle organise chaque année en décembre son salon au Carrousel du Louvre à Paris. Elle participe aussi à l'exposition "Art en capital" qui réunit les cinq grands salons parisiens tous les ans en novembre, également à Paris.

Source: www.arbustes.org

Sur le même sujet