Comment colorer des fleurs coupées

Colorer des fleurs coupées dans tous les tons que vous souhaitez est très facile: il suffit d'utiliser de l'encre ou des colorants alimentaires.
400

Il ne s'agit pas de les teindre au sens strict du terme, comme peuvent le réaliser les fleuristes, ce qui est un procédé plus compliqué et définitif. Dans ce cas, il s'agit le plus souvent de fleurs séchées, destinées à être conservées. Ce que nous vous proposons, c'est de donner une jolie couleur à un bouquet. C'est une expérience facile que l'on peut réaliser avec des enfants, même très jeunes, qui seront ravis de participer, à condition de prévoir des vêtements qui ne craignent pas les taches et de se réserver l'utilisation du couteau ou du sécateur.

La première règle est impérative: il faut des fleurs entièrement blanches, sinon les résultats ne seront pas à la mesure de vos espoirs. Vous pouvez choisir de petites fleurs comme le muguet, ce qui est idéal pour débuter, aussi bien que des lis ou des roses. Vous avez, bien entendu, la possibilité de prendre plusieurs sortes de fleurs.

Le principe est simple: il suffit de mettre les fleurs dans un vase dont l'eau a été colorée. Ce sont les pétales qui aspirent l'eau du vase, laquelle va remplacer la sève et monter le long de la tige, de la même manière que l'on boit avec une paille.

Les colorants

Il existe deux sortes de colorants: l'encre et les colorants alimentaires.

L'encre est facile à trouver dans tous les commerces, aussi bien en grande surface qu'en papeterie. Son prix est raisonnable et il est possible de faire des mélanges dans toute la gamme de l'arc-en-ciel. L'inconvénient est qu'à trop forte dose, elle étouffe la fleur qui se fane car elle n'est pas suffisamment hydratée. L'autre ennui, ce sont les taches, surtout avec les enfants. A manier avec précaution, donc.

Les colorants alimentaires sont un peu plus difficiles à trouver: il faut se rendre au rayon aide à la pâtisserie. En grande surface, les couleurs sont basiques (rouge, jaune, bleu, vert) et pour obtenir des tons plus variés, il faut soi-même faire ses mélanges ou faire des recherches sur Internet. Ils sont aussi plus onéreux que l'encre. En revanche, ils sont d'une parfaite innocuité pour les enfants, même en cas d'ingestion accidentelle.

Il est à noter que l'on peut tout simplement se servir de légumes ou de fruits naturels comme le jus de betterave (comme pour colorer les œufs de Pâques), d'orange ou de kiwi. Mais, là aussi, la palette des couleurs est restreinte.

Mode d'emploi

Il faut: un vase, des colorants, un stilligoutte, un couteau bien aiguisé ou un cutter, un sécateur et un verre doseur.

Diluez quelques gouttes de colorant dans 30 cl d'eau. La quantité dépend entièrement du résultat que vous souhaitez. C'est pourquoi il est nécessaire de procéder à plusieurs tests avant d'avoir la nuance que vous désirez. Il faut compter entre quatre et dix gouttes, en moyenne. Pour l'encre, ne dépassez jamais les dix gouttes, sinon, comme nous vous le signalions plus haut, la fleur s'étouffera. Versez cette eau dans le vase et renouvelez l'opération jusqu'à le remplir.

Avec le couteau ou un sécateur, coupez la tige à la bonne hauteur. Ne prenez pas de ciseaux qui l'écraserait. Faites ensuite une petite incision de 2 à 5 cm, dans le bas, dans le sens de la hauteur. Placez les fleurs dans le vase.

La coloration apparaît sous un jour ou deux et elle se renforce ensuite. Bien sûr, vos fleurs doivent rester dans le liquide coloré tout le temps que vous les garderez. Si vous le remplacez par de l'eau claire, elles redeviendront blanches.

Sur le même sujet