Georgette Agutte s'expose à Mantes-la-Jolie

Le musée de l'Hôtel-Dieu de Mantes-la-Jolie (78) accueille jusqu'au 30 septembre une rétrospective du peintre Georgette Agutte, la femme de Marcel Sembat.
16

Avec cette exposition "Georgette Agutte, une passion fauve", le musée de l'Hôtel-Dieu veut rendre hommage à une femme peintre qui a été très prisée de son temps mais qui a été un peu oubliée depuis. Cette importante rétrospective qui commémore les 90 ans de la disparition de l'artiste, est la première depuis 1923, un an après son décès.

Georgette Agutte (de son vrai nom Aguttes) est née à Paris, le 19 mai 1867, dans un milieu aisé et cultivé. Son père est lui-même artiste-peintre mais meurt avant sa naissance. Dès 1885, elle prend des cours de sculpture avec Schroëder. Elle se marie avec le critique d'art, Paul Flat, en 1888. En 1893, elle rejoint l'atelier du peintre Gustave Moreau comme élève libre. Les femmes n'avaient, en effet, pas le droit de s'inscrire aux Beaux-Arts. Cet enseignement lui apporte liberté et indépendance.

Georgette Agutte et Marcel Sembat

En 1894, elle divorce d'avec Paul Flat et, en 1897, épouse Marcel Sembat. Elle connaît ce dernier depuis son enfance. Elle a eu l'occasion de le rencontrer quand elle allait rendre visite à sa tante, à Bonnières-sur-Seine. Né dans cette ville le 19 octobre 1862, fils du receveur des Postes de ce canton, il habitait la maison mitoyenne de la tante de Georgette Agutte. Il est devenu un grand personnage de l'époque publiciste, avocat, homme d'affaires, député de Montmartre et ministre des travaux publics de 1914 à 1916. Il est aussi franc-maçon. Grand amateur d'art, il a promu de nombreux artistes, notamment à travers le Salon d'automne de Paris.

Un rendez-vous pour les artistes

Le couple est très fusionnel. Il partage son temps entre Paris et Bonnières et effectue de nombreux voyages en Espagne, en Italie, en Égypte ou à Corfou. Tous deux sont également amateurs de sports d'hiver et se rendent souvent à Chamonix où ils possèdent un chalet.

A Bonnières-sur-Seine, ils font de leur maison un rendez-vous d'artistes, de compositeurs, d'écrivains et d'intellectuels. Ils entretiennent des liens étroits avec les peintres Henri Matisse, Maximilien Luce, Georges Rouault, Paul Signac, Albert Marquet, Paul Cézanne, Claude Monet, le céramiste André Metthey, l'écrivain Émile Zola et le musicien Francis Poulenc.

Le 4 septembre 1922, ils sont tous deux à Chamonix quand Marcel Sembat meurt subitement d'une hémorragie cérébrale. Georgette Agutte ne supporte pas de lui survivre et se tire une balle dans la tête. Ils sont enterrés au cimetière de Bonnières qui a longtemps été un pèlerinage pour les socialistes.

L'association Agutte-Sembat

L'association ASIHI (Agutte-Sembat Institut Humaniste et Impressionniste) qui est partenaire de cette rétrospective a été créée en 2005. Son siège se trouvait alors dans la maisn de Marcel Sembat et de Georgette Agutte, à Bonnières-sur-Seine que la mairie avait rachetée. Lors de la Nuit des musées, en 2008, elle l'avait ouverte à la population et ce fut un grand moment. Cette association veut promouvoir la culture dans cette région qui a attiré de nombreux artistes dans les boucles de la Seine: Renoir à La Roche Guyon, Cézanne à Bennecourt, Monet à Bennecourt, Vétheuil et Giverny, Bonnard à Vernonnet et Luce à Rolleboise.

Musée de l'Hôtel-Dieu

1, rue Thiers

78200 Mantes-la-Jolie

Tél.: 01 34 78 86 60

www.manteslajolie.fr

Source: www.aguttesembat.com

Sur le même sujet