Karin Lebert écrit pour les femmes

Karin Lebert, Normande d'origine vient de faire paraître son deuxième livre "Le secret d'Emma". Un écrivain qui s'attache au terroir.
11

Après "Nina et ses sœurs", "Le secret d'Emma est le deuxième ouvrage de l'écrivain Karine Lebert. L'écriture a toujours été le but de la jeune femme. Elle a débuté par des biographies, non pas celles des célébrités mais celles de personnes ordinaires, qui, arrivées à une étape de leur vie, souhaitaient laisser une trace de leur passage.

Une expérience enrichissante mais qui avait l'inconvénient de brider son imagination.

"C'était assez frustrant et j'avais envie d'écrire pour moi," confirme-t-elle.

Le goût du terroir normand

D'où son souhait de rechercher d'autres moyens d'expression et c'est ainsi qu'elle est en est venue à collaborer avec un quotidien local et un mensuel féminin, ce qui lui permet d'assurer tout en se lançant dans la fiction.

De son travail sur le terrain, elle a gardé le goût du terroir, celui de la Normandie dont elle est originaire et qu'elle replace dans un contexte historique.

"Le secret d'Emma" se situe au début du XXe siècle, dans le pays de Caux, à Veules-les-Roses, entre Dieppe et Étretat. Trois jeunes femmes, Emma, Armelle et Angélique évoluent dans le milieu hippique: le père d'Emma est bourrelier et fabrique selles et harnais, en particulier pour le haras où travaille Emma. Il est victime de ce qui semble un accident mais, avant de mourir, il révèle à sa fille qu'il n'en est rien. Le livre est donc la quête d'Emma pour savoir ce qui est réellement arrivé à son père. Une quête qui lui prendra une dizaine d'années.

Pour ce roman qui "met en scène la condition féminine" ainsi que l'exprime Karine Lebert, l'auteur a effectué de nombreuses recherches dans le milieu équestre mais aussi dans celui de la pêche qui est une autre composante du livre.

Un écrivain populaire qui écrit pour les femmes

"C'est une histoire d'amitié, d'amour, de vengeance et de pardon," résume Karine Lebert qui ne se cache pas d'écrire pour les femmes et d'être un "écrivain populaire".

Elle a su trouver son public. Celles qui ont lu "Nina et ses sœurs" (lequel a obtenu le prix de la ville d'Étretat et a été tiré à 10 000 exemplaires) n'ont pas été déçues par le suivant. Lors des dédicaces, elles réclament le suivant.

"Le contact avec le public a été une surprise et un bonheur" précise Karine Lebert qui ne s'attendait pas à avoir des échanges aussi intéressants avec ses lecteurs. Pour elle qui insiste sur le fait que rédiger un livre est un travail solitaire, ces rencontres sont précieuses, c'est aller vers les autres et savoir ce qu'ils pensent d'elle.

L'amour de la pâtisserie

Son troisième roman est déjà bien avancé puisqu'il est en comité de lecture. Il n'a pas encore de titre définitif, mais, là aussi, il s'agit d'une histoire de femmes. Cette fois, c'est la période qui entoure la Seconde Guerre mondiale de 1930 à 1950, qui est en exergue. Son héroïne vit à Rouen et dans le Marais Vernier. Son espoir est de se lancer dans la cuisine, et plus particulièrement dans la pâtisserie, afin d'en faire son métier.

Karine Lebert, Le secret d'Emma, Éditions de Borée.

Sur le même sujet