Le musée de l'Hôtel-Dieu à Mantes-la-Jolie

Le musée de l'Hotel-Dieu à Mantes-la-Jolie (78) présente deux collections permanentes, la statuaire et Maximilien Luce, et des expositions temporaires.
33

Ce musée est installé dans un bâtiment entièrement rénové qui date du XIVème siècle, à proximité de la collégiale. Il propose tout au long de l'année deux collections permanentes et des expositions temporaires.

La première collection concerne la statuaire et est située au rez-de-chaussée. Ces œuvres sont médiévales et proviennent en grande partie de la collégiale et de l'église Sainte-Anne. Elles témoignent de la qualité de la production artistique de la région. Dans les réserves se trouvent rassemblés des trésors provenant de trois musées: la collection Deschamps (histoire et documentaire), le musée Mesnil (sciences) et le musée Duhamel (beaux-arts). Ces collections sont présentées de manière temporaire afin de laisser découvrir au public sculptures, mobilier, faïences et objets d'art.

Maximilien Luce, un peintre post-impressionniste

Le deuxième étage accueille les œuvres de Maximilien Luce (1858-1941), 150 tableaux comprenant des peintures, des dessins et des estampes. Cet artiste post-impressionniste a vécu à Rolleboise, un village situé à quelques kilomètres de Mantes-la-Jolie. L'une de ses toiles est au musée d'Orsay. Il s'est attaché à peindre la vie quotidienne des petites gens et des ouvriers. Sur la fin de sa vie, son regard s'est adouci et il s'est tourné vers les loisirs et les baignades dans la Seine qu'il voyait de ses fenêtres.

Pour les expositions temporaires, au premier étage, trois axes sont privilégiés: les arts et la culture du monde, le patrimoine régional et l'art contemporain.

Des animations pour tout public

Une place importante est laissée aux animations pour tout public. Des cycles de conférences mais aussi des ateliers pour les scolaires et les centres de loisirs, sans oublier les animations familiales. Ces derniers sont prévues le premier dimanche de certains mois, l'entrée gratuite incitant les parents et amis à venir avec leurs enfants. On visite l'exposition en cours, puis on travaille soit sur des tableaux réalisés seul ou en groupe ou sur des activités manuelles, par exemple du tissage à propos d'une présentation de vêtements provenant d'Amérique du Sud.

Depuis 2002, le musée de l'Hôtel-Dieu est labellisé Musée de France et doit donc répondre à un certain nombre de critères concernant la conservation, la restauration et l'enrichissement des collections mais aussi l'accession à un large public. A titre d'exemple, lors des journées du patrimoine, il est ouvert en nocturne, ce qui donne un tout autre aspect à la visite.

Un passé haut en couleurs

Ce musée a été édifié au XIVème siècle sous le règne de Charles V. Il a été très remanié aux XVIème et XVIIème siècles. Il était alors géré par les institutions religieuses qui y soignaient les pauvres et les orphelins ainsi que les pèlerins, Mantes-la-Jolie étant située sur le parcours du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle.

Sous la Révolution, il sert de prison puis redevient hospice et orphelinat. En 1854, il est vendu par lots. Il devient alors un théâtre, un café, un cinéma puis une salle de bal "Le Petit Montmartre". La ville en fait l'acquisition en 1962. Dès 1964, la chapelle Sain-Jean l'Évangéliste est inscrite à l'inventaire des Monuments historiques en raison de sa façade du XVIIème siècle qui avait déjà été classée en 1948. Classique et très harmonieuse, elle a gardé ses pilastres corinthiens, sa rosace au-dessus de la porte d'entrée de style Renaissance surmontée d'une tête d'ange et ses ornements en forme de coquilles et de guirlandes.

Musée de l'Hôtel-Dieu

1, rue Thiers 78200 Mantes-la-Jolie

Tél. : 01 34 78 86 60

Sur le même sujet